Acheter une voiture est toujours un événement conséquent du point de vue de votre budget. Ce n’est pas un investissement (sauf pour les voitures de collection) étant donné que cette voiture va vous coûter de l’argent pour son entretien et son utilisation, pendant que sa valeur va diminuer sans cesse. Pour toutes ces raisons, il est important, lors de l’achat d’une voiture, de faire la meilleure affaire possible. Que vous optiez pour une voiture neuve ou une voiture d’occasion, il vous est possible et même indispensable d’en négocier le prix. Un concessionnaire vendant des voitures neuves pourra toujours vous faire un geste commercial. Quant aux voitures d’occasion, les arguments de négociation sont encore plus nombreux. Voici 10 astuces pour vous aider à bien négocier le prix de votre futur véhicule.

    Astuce #1 : Étudier le marché

    Cette astuce s’applique surtout aux voitures d’occasion. Une fois que vous aurez déterminé quelle marque et quel modèle de voiture vous souhaitez, ou au moins quel type de véhicule, il s’agira alors de scruter le marché. Pour pouvoir négocier le prix de votre voiture, il vous faudra avoir des arguments, et un minimum de connaissance du marché des voitures d’occasion, et des prix moyens auxquels s’échangent les modèles qui vous intéressent.

    En plus de consulter les cotes Argus, vous pouvez observer les prix auxquels se vendent les véhicules sur internet, notamment sur les sites de petites annonces comme Le Bon Coin, ou encore le site La Centrale qui est spécialisé dans les petites annonces automobiles. Ces sites vous permettront d’avoir une idée du budget qu’il vous sera nécessaire d’envisager pour le modèle qui vous intéresse, et de connaître les prix pratiqués par les particuliers et les professionnels. Vous verrez que souvent, les plus chers ne sont pas ceux que l’on croit !

    Astuce #2 : Acheter au bon moment

    Au cours d’une année, certaines périodes sont plus favorables que d’autres pour acheter une voiture au meilleur prix, notamment une période en particulier : la saison d’été. En été, les vendeurs sont plus nombreux. Beaucoup veulent vendre leur voiture pour en acheter une autre avant ou après être parti en vacances. À l’inverse, les acheteurs sont, eux, moins nombreux, car la plupart se seront organisés pour leurs vacances. C’est donc une période où l’offre est supérieure à la demande, ce qui incite les vendeurs à plus facilement baisser leurs prix, surtout s’ils sont pressés de vendre avant la rentrée.

    Astuce #3 : Suivez l’actualité de la voiture que vous souhaitez

    Si un ou plusieurs modèles de véhicules vous intéressent, suivez régulièrement l’actualité de ces modèles. En effet, si entre temps une nouvelle version du modèle recherché sort, le prix du vôtre va alors forcément baisser. La sortie de nouvelles versions joue notamment sur la cote Argus, et ce prix baissera d’autant plus si la dernière version a été modifiée au niveau du design, du moteur, des équipements etc. De ce fait, si une nouvelle version de votre modèle de prédilection est sur le point de sortir, attendez un peu avant d’acheter votre modèle d’occasion.

    Astuce #4 : Avoir l’œil partout

    L’étape la plus importante sera bien sûr votre rencontre avec le vendeur et le véhicule. Lorsque viendra le moment de rencontrer le vendeur et de faire le tour de la voiture, soyez très attentif à tous les détails. Scrutez scrupuleusement l’extérieur pour commencer. Pas besoin d’être un expert en mécanique pour repérer les éventuelles rayures et petites bosses. Mais ces petits défauts seront des arguments supplémentaires pour vous pour la négociation. De même, observez bien l’habitacle. Un petit trou dans le siège dû à une brûlure de cigarette, l’usure générale du tableau de bord, du volant, du levier de vitesse etc. vous donneront également des arguments, ainsi qu’une indication sur l’authenticité du kilométrage. En effet, une voiture qui par exemple aurait 100 000km, mais avec des sièges troués et un tableau de bord dont on ne distingue même plus la couleur d’origine, aura probablement un chiffre plus proche des 300 000 ! Cela peut aussi vous permettre d’éviter les arnaques ! Au niveau de la mécanique, certains points peuvent être vérifiés sans pour autant être un expert. Vérifiez notamment que le contrôle technique du véhicule est bien à jour et qu’il ne présente pas de défaut. Si certaines réparations sont à envisager, vous pouvez négocier le prix de la voiture d’occasion puisque des frais sont déjà à prévoir. De même, vérifiez que la voiture ait été ait été correctement entretenue, carnet et factures à l’appui. Si le vendeur a fait des réparations lui-même, réclamez les factures des pièces détachées qu’il aura installées. S’il ne les a pas, vous pouvez soit négocier le prix à la baisse, soit chercher un vendeur plus fiable ! Enfin, ne repartez jamais sans avoir essayé le véhicule. Vous pourriez détecter d’éventuels défauts comme par exemple un bruit du moteur, le parallélisme mal réglé etc.

    Astuce #5 : Faire appel à un expert

    Si malgré tout vous ne vous sentez pas assez sûr de vous pour mener à bien l’achat de votre voiture, n’hésitez pas à demander de l’aide à un expert en la matière. Si vous connaissez un mécanicien dans votre entourage, ou même un passionné bricoleur, n’hésitez pas à lui demander de vous accompagner. Si vous ne connaissez personne susceptible de vous aider, vous pouvez faire appel à un expert professionnel. Il existe en effet depuis peu des experts automobiles spécialisés dans l’aide à l’achat de voitures. Le principe est simple, vous prenez rendez-vous avec un expert qui vous accompagnera pour rencontrer le vendeur du véhicule que vous souhaitez acheter. Il se chargera alors de faire le tour de la voiture, de regarder l’extérieur, l’intérieur, le moteur etc. Il demandera au vendeur toutes les factures nécessaires et les vérifiera. Il peut aussi vous aider à mener à bien la négociation de la transaction si vous décidez d’acheter le véhicule. Ce type de prestation a bien évidemment un prix, comptez en moyenne entre 200 et 300€. Néanmoins, vous pouvez rapidement rentabiliser ce prix car l’expert vous permettra de faire baisser le prix de la voiture. En plus, il vous évitera de vous faire arnaquer, ce qui à terme vous coûterait beaucoup plus cher.

    Astuce #6 : Tester le vendeur

    La négociation d’un achat automobile est un petit jeu de manipulation, en quelque sorte. Chacune des parties cherche à avoir le dessus sur cette négociation. N’accablez pas le vendeur d’exigences de baisse de prix même avec des arguments à l’appui ; vous risqueriez de le braquer, et ce dernier mettrait fin à la discussion, se disant qu’il vendra la voiture à quelqu’un d’autre. Cependant, vous pouvez dès le début le tester, pour voir s’il est disposé à négocier le prix du véhicule. Par exemple, dites que la voiture vous plaît beaucoup mais que malheureusement son prix dépasse votre budget maximum, puis demandez-lui s’il prêt à faire un effort sur le prix affiché. De cette façon, vous ne l’accusez pas d’avoir fixé un prix trop élevé, ce qui pourrait le froisser, et vous saurez très rapidement à qui vous avez affaire.

    Astuce #7 : Résister aux coups de cœur

    Lorsque vous trouverez une voiture à visiter, il se peut que vous trouviez littéralement la voiture de vos rêves. Ne cédez surtout pas à la tentation de vous jeter dessus sans réfléchir. D’une part, même si elle semble parfaite, il est très important d’en vérifier tous les détails (voir astuce #4). Si en plus d’avoir la voiture de vos rêves, vous pouvez l’avoir moins chère en ayant bien négocié le prix, c’est encore mieux ! Ensuite, ne montrez surtout pas votre enthousiasme au vendeur. En effet, si vous montrez au vendeur que vous avez le coup de cœur pour son véhicule, il sera en position de force, insistera sur les avantages pour finir de vous faire craquer, et refusera de baisser son prix, en avançant justement l’argument du coup de cœur, avec peut-être même un petit « j’ai un autre acheteur intéressé, vous devez vous décider vite ! ». Ne tombez surtout pas dans ce type de piège ! Essayez de rester le plus neutre possible, afin de rester objectif. Vous pouvez citer les qualités de la voiture, avec un « oui mais… » pour que le vendeur ne pense pas que c’est gagné d’avance.

    Astuce #8 : Proposer un prix beaucoup plus faible

    Pour commencer, qui ne tente rien n’a rien. Ensuite, proposer un prix plus faible en exagérant un peu laissera au vendeur une marge de manœuvre pour faire une contre-proposition, en proposant un prix plus élevé que celui que vous avez avancé mais plus faible que le prix initial. C’est une technique classique de négociation, qui semble flagrante mais qui pourtant marche presque toujours ! Vous verrez aussi à la réaction du vendeur si votre proposition trop basse le choque ou non. S’il se contente d’hésiter, vous saurez que vous avez le dessus !

    Astuce #9 : Si le prix reste trop élevé, passez votre chemin

    Si, aux termes de la négociation, le prix proposé par le vendeur reste trop élevé par rapport à la valeur de la voiture et/ou à votre budget, ne cédez pas sous prétexte que la voiture vous plaît. N’hésitez pas à refuser l’achat et à poursuivre vos recherches ailleurs ! Avec un peu de patience et de persévérance, vous finirez forcément par trouver votre bonheur.

    Astuce #10 : Respectez votre budget

    Vous devez vous fixer un budget maximum à ne pas dépasser avant de rencontrer le vendeur. Tenez ce budget coûte que coûte ! Le but de la négociation est de faire une bonne affaire, et de chercher à atteindre un prix qui soit en-dessous de votre budget limite, et non au-dessus.

    Conclusion :

    Grâce à ces quelques astuces, vous serez mieux armé pour bien négocier l’achat de votre voiture. Contrairement à ce que certains pensent, acheter une voiture et faire une bonne affaire n’est pas si compliqué, il suffit de bien s’y préparer. Vous pouvez soit faire appel à un ami expert, soit vous y préparer par vous-même, en ayant toutes les informations nécessaires en tête, le sens de l’observation, et en utilisant quelques techniques bien connues utilisées dans toutes les négociations commerciales. Avec tout cela, la négociation se passera forcément bien !