Atteindre l’indépendance financière équivaut à être indépendant tout court. Il vous faut donc avoir, ou acquérir le cas échéant, certaines compétences pour pouvoir vous-même gérer vos finances, entièrement, et par extension, gérer votre vie. Il vous faudra ces mêmes compétences pour, avant cela, atteindre cette indépendance financière, et ne pas faire de mauvais choix qui vous feraient perdre du temps et de l’argent. Ne vous inquiétez pas, il ne s’agit pas non plus d’apprendre intégralement un nouveau métier. Les compétences à acquérir sont des compétences de base, qui vous serviront notamment lors de vos collaborations futures, avec les différents intervenants professionnels qui vous aideront à atteindre l’indépendance financière (banquiers, notaires, courtiers etc.). Voici les 10 compétences indispensables à avoir ou acquérir pour atteindre l’indépendance financière et la maintenir sur le long terme.

    Compétence #1 : La comptabilité

    N’ayez pas peur, vous n’aurez pas besoin non plus de devenir un expert comptable. Cependant, il est essentiel que vous ayez un minimum de connaissances en la matière. Pour atteindre l’indépendance financière, vous allez devoir passer par des solutions telles que l’investissement, l’épargne ou encore l’entreprenariat. Dans tous les cas, il vous faut connaître les bases de la comptabilité, pour avoir en permanence le contrôle de votre budget, de vos recettes et dépenses, de les classifier soigneusement etc. Par exemple, certains de vos biens perdent de la valeur avec le temps, comme c’est notamment le cas de votre voiture. Cette notion pourra être intégrée dans la gestion de votre budget afin d’en avoir une vision précise en permanence. Lorsqu’on est indépendant financièrement, gérer son budget en se contentant de consulter le solde de son compte bancaire et en conservant quelques tickets de caisse ne suffit plus.

    Compétence #2 : Bien connaître son marché

    Le meilleur moyen d’atteindre l’indépendance financière est de passer par l’investissement et/ou l’entreprenariat. Dans les deux cas, il est indispensable de connaître un minimum le marché sur lequel vous allez vous aventurer, ainsi que son fonctionnement, ses règles etc. De cette façon, vous serez dès le départ mieux armé pour saisir les bonnes opportunités et prendre les bonnes décisions. Ainsi, si par exemple vous décidez d’investir en bourse en achetant les actions d’une entreprise agroalimentaire française, vous devrez connaître le marché de l’agroalimentaire, mais aussi le marché boursier, et notamment l’indice CAC40 et ses évolutions. Si vous investissez dans l’immobilier locatif, renseignez-vous le plus possible sur les évolutions du marché de l’immobilier, que ce soit au niveau national ou au niveau local. Plus vous aurez de connaissances précises sur l’investissement que vous vous apprêtez à faire, plus vous saurez prendre de bonnes décisions pour mener à bien cet investissement et le rendre le plus rentable possible.

    Compétence #3 : Les notions d’actif et de passif

    La base de l’indépendance financière est de parvenir à faire en sorte que l’actif soit supérieur au passif. Pour cela, il vous faudra d’abord bien assimiler cette notion pour ensuite bien identifier ce qui fait partie de l’actif et ce qui fait partie du passif dans vos acquisitions. Par exemple, votre résidence principale est du domaine du passif. Même si à vos yeux il s’agit d’un investissement, et probablement à ce jour du plus important investissement de votre vie, il s’agit avant tout d’une charge qui vous coûte de l’argent sans vous en rapporter. Votre maison sera donc à mettre dans la colonne des dépenses, autrement dit du passif, et l’objectif sera de couvrir ce passif avec de l’actif. L’actif représente donc les recettes que vous percevez. Il peut être constitué de votre salaire, d’aides de l’état, d’intérêts d’épargne, de dividendes etc.

    Compétence #4 : Les compétences fiscales

    Vous devrez également avoir un minimum de connaissances sur les dernières lois fiscales en vigueur afin de ne pas vous faire avoir, mais aussi de profiter d’éventuels dispositifs auxquels vous pourriez avoir droit, comme par exemple le dispositif Pinel dans l’immobilier locatif. Si vous épargnez, la notion de fiscalité est également très importante, car tous les produits de placements ne présentent pas les mêmes avantages. La partie fiscale devra faire partie intégrante de vos critères de choix et peut radicalement modifier le rendement d’un investissement.

    Compétence #5 : La stratégie

    Chercher à atteindre l’indépendance financière sans établir au préalable une bonne stratégie revient à chercher l’indépendance financière en jouant au loto, sauf que c’est plus risqué, étant donné que vous allez devoir investir beaucoup plus que les 2€ que coûte un ticket. C’est la toute première étape avant de faire le moindre investissement. Vous devez d’abord prendre tout le temps nécessaire pour faire le point sur votre situation, vous fixer des objectifs clairs qui devront être atteignables mais néanmoins ambitieux, et enfin élaborer une stratégie pour atteindre ces objectifs. Votre stratégie fera appel à toutes les compétences déjà citées plus haut, une bonne analyse du marché visé, une bonne capacité à repérer et saisir les bonnes opportunités etc. N’hésitez pas, à ce stade, à vous faire aider en demandant conseil à des professionnels, tels que des courtiers en bourse ou en immobilier, votre conseiller financier, un gestionnaire de patrimoine etc.

    Compétence #6 : La discipline

    Une fois que vous aurez acquis une bonne partie des compétences nécessaires pour atteindre votre indépendance financière, et que vous aurez établi une stratégie solide pour y parvenir, il vous faudra avoir de la discipline. Il est primordial que vous vous teniez à votre stratégie quoi qu’il arrive. Seul un événement important tel qu’un retournement brutal de tendance sur un marché pourra entraîner une révision de votre stratégie afin de l’adapter à la nouvelle situation. Dans le cas contraire, prendre des décisions arbitraires en court de route, qui n’ont rien à voir avec la stratégie établie au départ, peut s’avérer extrêmement risqué.

    Compétence #7 : La patience

    L’impatience peut aussi rapidement vous mener à prendre de mauvaises décisions. Quelle que soit votre situation au départ, même si elle est déjà financièrement confortable, l’indépendance financière prend du temps. La stratégie qui l’accompagne devra toujours s’envisager sur le long terme. Gagner son indépendance financière en quelques mois ou en un seul investissement est impossible. C’est une stratégie qui doit s’inscrire dans la durée, et que vous devrez ensuite maintenir tout au long de votre vie. Plus qu’une simple compétence, la patience est une vertu que vous devrez impérativement posséder, ou acquérir et entretenir, si vous voulez réussir à atteindre l’indépendance financière. Vous verrez que si vous êtes suffisamment patient, votre réussite pourrait bien arriver beaucoup plus vite que prévu.

    Compétence #8 : La maîtrise des émotions

    Savoir maîtriser ses émotions un minimum sera salutaire pour votre réussite. Les émotions, qu’elles soient positives ou négatives, peuvent avoir des conséquences catastrophiques sur votre stratégie, que vous risquez alors de ne plus respecter. Ainsi, ne vous laissez pas griser par un investissement plus réussi que prévu, ou par une progression plus rapide que prévue. L’excès de confiance momentané que cela entraîne pourrait vous pousser malgré vous à prendre des risques inconsidérés pour maintenir ou augmenter encore plus ce phénomène. Inversement, ne vous laissez pas envahir par le sentiment de panique qui survient fréquemment en cas de pertes ou d’investissement raté, qui peut avoir des conséquences tout aussi négatives. En un mot, restez pragmatique !

    Compétence #9 : La maîtrise du risque

    Tout investissement, ou plus généralement toute action visant à atteindre l’indépendance financière comportera une part plus ou moins élevée de risque. Ce risque sera à prendre en compte dans votre stratégie. Le risque est inévitable, en revanche, il est parfaitement maîtrisable. Différentes méthodes existent pour cela, comme par exemple le fait de bien diversifier son portefeuille d’investissement.

    Compétence #10 : La liberté de penser

    Pour finir, et c’est sans doute le plus important, vous devez arrêter de penser et raisonner comme un salarié. Vous devez pouvoir avoir une vision d’ensemble des choses, et être capable d’imaginer et mettre en œuvre des stratégies indépendantes de tout ce que vous avez appris jusqu’à présent. En d’autres termes, vous devez être capable d’innover et de sortir des sentiers battus, qui, bien que confortables, vous mettent avant tout des bâtons dans les roues.

    Conclusion :

    Vous avez maintenant toutes les clés en main pour atteindre votre indépendance financière. Encore une fois, il ne s’agit pas de devenir un expert comptable ou un pro des impôts. Cependant, acquérir des connaissances et compétences de base dans tous les domaines qui seront liés de près ou de loin à vos investissements, vos activités professionnelles et vos finances est primordial pour réussir à atteindre vos objectifs tout en commettant le moins d’erreurs possible. Il y a ensuite les compétences d’ordre psychologiques, telles que le fait de maîtriser ses émotions, qui sont tout aussi importantes. En effet, la prise de mauvaises décisions n’est pas seulement ni systématiquement due à un manque de connaissance ou de compétence. Bien plus que d’acquisition de compétence, on parle désormais d’éducation financière, car il s’agit globalement d’avoir un état d’esprit qui soit en adéquation avec votre future nouvelle activité.

      Voir aussi: Bourse