La mutuelle santé est une assurance qui a pour rôle de prendre en charge la partie des frais de santé qui n’est pas prise en charge par la sécurité sociale ; il est donc primordiale de bien la choisir. Les mutuelles santés sont nombreuses et leurs offres le sont tout autant, il n’est donc pas toujours facile de bien faire le tri. Cependant, avoir une bonne mutuelle vous permettra d’être souvent intégralement remboursé sur des frais de santé parfois peu pris en charge par la sécurité sociale. Une mutuelle s’appliquera aussi bien aux consultations médicales d’un médecin généraliste ou spécialiste, qu’aux hospitalisations, aux frais dentaires, aux frais d’optique, aux examens médicaux etc. Chaque mutuelle santé proposera plusieurs contrats différents, pour répondre aux besoins de plusieurs profils clients différents. Par exemple, une personne portant des lunettes aura certainement besoin d’une prise en charge plus complète de la partie dépenses « optiques ». Pour bien faire votre choix, il faudra donc comparer les mutuelles entre elles d’un point de vue global, mais aussi, une fois votre mutuelle choisie, comparer les contrats pour choisir celui qui vous conviendra le mieux. Pour vous aider dans cette démarche, voici 10 pistes pour bien choisir votre mutuelle santé.

    Piste #1 : Définir précisément vos besoins

    Lorsqu’arrive le moment de choisir sa mutuelle, et plus particulièrement le contrat d’assurance santé dont on a besoin, on a tendance à vouloir se protéger de tout. On voudra donc une prise en charge élevée dans tous les domaines de santé différents. Seulement cela revient à chaque fois à opter pour le contrat le plus cher, ce qui n’est pas forcément nécessaire. Ainsi, avant de comparer les mutuelles et leurs contrats, il est essentiel que vous définissiez précisément vos besoins, de la manière la plus objective possible. Par exemple, si votre vue est parfaite, inutile d’inclure dans votre contrat le remboursement des frais d’optique, et encore moins de chirurgie oculaire. Bien définir votre profil vous permettra d’optimiser votre contrat et de faire des économies en supprimant les prises en charges qui pour vous seront superflues.

    Piste #2 : Analyser votre prise en charge actuelle

    Si vous lisez cet article, c’est probablement que votre prise en charge actuelle en matière de frais de santé ne vous convient pas. Avant d’envisager un changement, il est important d’analyser précisément quelle est votre prise en charge actuelle, afin de ne pas reproduire les mêmes erreurs. Lisez bien votre contrat, et déterminez les remboursements dont vous n’avez pas besoin, ceux qui vous conviennent parfaitement, et ceux dont vous avez besoin mais que vous aimeriez augmenter. Par ailleurs, certains d’entre vous disposent d’une mutuelle santé dans leur entreprise. Ces mutuelles sont souvent obligatoires, mais leur prise en charge ne convient pas à tout le monde. L’idée sera donc de prendre une complémentaire santé qui viendra compléter la première. Inutile de créer des doublons, c’est pourquoi vous devrez analyser la prise en charge de votre mutuelle d’entreprise afin de souscrire un contrat qui prendra en charge uniquement les éléments que votre mutuelle principale ne rembourse pas.

    Piste #3 : Comparer les mutuelles

    Une fois que vous aurez bien défini vos besoins, il sera temps de commencer à comparer les mutuelles santés. Dans la plupart des cas, plusieurs proposeront des contrats similaires qui, à prises en charge égales, n’auront pas du tout les mêmes tarifs. Et à prise en charge égale, autant pouvoir souscrire la moins chère, non ? Le moyen le plus simple et rapide de comparer ces mutuelles est de vous rendre sur un comparateur spécialisé sur internet. Vous verrez en quelques clics quels sont les contrats les moins chers correspondant à vos besoins. Par ailleurs, vous pourrez directement demander un devis en ligne pour le contrat qui vous intéresse, ou encore demander à être recontacté par la mutuelle. Parmi les principaux comparateurs, il y a Les Furets, Le Lynx ou encore Assurland.

    Piste #4 : Faire appel à un courtier

    Au même titre qu’il existe des courtiers en bourse, ou pour les crédits immobiliers, vous pouvez aussi faire appel à un courtier spécialisé dans les mutuelles santés. Cet expert se chargera de tout à votre place, ce qui vous permettra de gagner du temps. Par ailleurs, il pourra négocier un contrat directement avec la mutuelle ; vos intérêts seront donc défendus au mieux, et votre contrat conviendra parfaitement à votre profil. Le courtier vous permettra aussi d’éviter les pièges tendus par certains contrats, qu’il détectera immédiatement et dont il pourra négocier la suppression, comme des délais de carence inutiles par exemple.

    Piste #5 : Éviter les questionnaires santé

    Sous couvert de permettre à la mutuelle de définir vos besoins pour vous proposer le meilleur contrat possible, le questionnaire santé est avant tout un moyen détourné pour cette dernière de se permettre de refuser ou surtaxer votre souscription, sous prétexte qu’elle jugera votre profil comme étant à risques. Dans certains cas, l’âge du client peut à lui seul servir d’excuse ! Alors sauf si vous êtes un jeune de moins de 25 ans en parfaite santé n’ayant jamais eu besoin de soins dentaires ou optiques et n’ayant jamais mis les pieds dans un hôpital depuis votre naissance, fuyez les mutuelles ayant recours aux questionnaires de santé, et privilégiez celles qui n’en font pas usage, même si ces dernières seront parfois un peu plus chères.

    Piste #6 : Privilégiez la simplicité

    Vous avez sans doute déjà été « traumatisé » par les grilles tarifaires incompréhensibles et floues de votre banque ? Les mutuelles ont tendance, pour certaines, à jouer au même jeu. Un contrat d’assurance santé comporte de nombreux éléments, et les mutuelles n’hésitent parfois pas à jouer sur cette complexité pour y glisser des ambiguïtés marketing, les fameux petits astérisques en bas de page. Pour vous éviter des désagréments plus tard, et si vous choisissez de ne pas vous faire aider par un courtier, privilégiez avant tout la simplicité. Optez pour une mutuelle qui vous proposera un contrat dont les remboursements seront clairement indiqués. Vous devez pouvoir comprendre comment fonctionne chaque prise en charge, de quel montant vous serez précisément remboursé etc., et ce pour chaque élément du contrat. Si lorsque vous lisez un contrat, vous n’en comprenez pas tous les tenants et les aboutissants, demandez à l’assureur de vous éclairer. Si ses explications ne sont pas claires pour vous, cherchez une autre mutuelle. Le choix est suffisamment vaste pour que vous trouviez chaussure à votre pied. Vous pouvez aussi demander à l’assureur de vous faire une simulation de remboursement, pour avoir une vision plus claire de votre futur contrat.

    Piste #7 : Les délais de carence

    Certains contrats comportent des délais de carence, qui démarrent à la souscription, et pendant lesquels certains soins ne sont pas pris en charge. Ces délais de carence sont négociables, vous pouvez obtenir d’en réduire la durée, voire de les supprimer. N’hésitez pas à négocier ce détail, car vous pourriez aussi avoir de mauvaises surprises. Certains délais sont parfois très longs pour certains soins.

    Piste #8 : Les prestations importantes

    Un peu comme vous compareriez les équipements de séries et les options d’une voiture, certaines prestations des contrats de mutuelles sont plus importantes à regarder que d’autres. Par exemple, le remboursement des consultations de votre médecin de famille sera d’office dans tous les contrats d’assurance santé. La vraie différence, tant au niveau de la prise en charge en elle-même que du coût de la mutuelle, se fera principalement sur trois pôles : dentaire, optique, et hospitalisation. C’est grâce à ces trois éléments que vous pourrez optimiser votre contrat pour avoir la meilleure prise en charge possible au prix le plus bas possible.

    Piste #9 : Regarder tous les types de soins

    Certains soins, les prestations de certains spécialistes, ne sont pas pris en charge par la sécurité sociale, comme par exemple les prestations d’un ostéopathe ou d’un psychologue. Cependant, les mutuelles les intègrent de plus en plus dans leurs contrats d’assurance santé. Ainsi, outre les principaux éléments cités précédemment, il faut aussi regarder les « petits » soins pris en charge par votre mutuelle. Là encore, vous pourrez sélectionner ceux dont vous pourriez avoir besoin, comme par exemple la prise en charge des soins d’ostéopathie si vous avez des problèmes osseux, et supprimer ceux qui ne vous concernent pas.

    Piste #10 : Faire le point régulièrement

    Au cours de votre vie, vos besoins de prise en charge dans le domaine de la santé seront amenés à évoluer régulièrement. Ainsi, un contrat d’assurance santé souscrit aujourd’hui ne vous conviendra peut-être plus dans 5 ans. Faites régulièrement le point sur vos remboursements, afin de pouvoir éventuellement ajuster votre contrat en cas de besoin. Par ailleurs, cela vous permettra aussi de refaire le point sur les tarifs pratiqués, et de faire jouer la concurrence auprès de votre assureur.

    Conclusion

    Bien choisir sa mutuelle santé n’est pas en soi très compliquer. Cependant, cela prend du temps et demande une certaine rigueur et un peu de patience. Mais ce temps consacré à bien choisir votre assurance santé est très important, et ne sera nécessaire, tout au plus, qu’une fois tous les deux ans. Il est donc primordial de ne pas négliger ces étapes. Vous verrez que, même pour de petites prestations sans « gravité », vous serez satisfait de pouvoir compter sur un bon contrat d’assurance santé, performant et ayant des tarifs concurrentiels vous permettant de faire des économies.

      Voir aussi: Uncategorized