Le fait de vivre du trading fait rêver de plus en plus de personnes, surtout en tant que trader indépendant. Le trader professionnel qui travaille pour une banque a une vie qui ne fait pas envie à tout le monde. Il a de longues journées de travail de plus de 12 heures, et vit dans un stress intense et permanant. Le trader indépendant, en revanche, jouit d’une image beaucoup plus glamour. Cette personne qui gagne sa vie en tradant 2 ou 3 heures par jour sans bouger de son transat au bord de la piscine, donne envie à beaucoup de traders amateurs de se fixer cet objectif. Cette image, sans être totalement erronée, est tout de même quelque peu romancée. Gagner sa vie en tradant quelques heures par jour sur son transat n’est pas totalement impossible. Cependant, en pratique, c’est rarement le cas.

    Le trader indépendant peut certes choisir le temps qu’il consacre au trading ainsi que l’endroit où il travaille ; en effet, qu’il travaille dans un bureau ou sur son canapé, les résultats seront les mêmes. Mais il est tout de même tributaire de certaines contraintes, comme ses objectifs de gains par exemple, qui vont rythmer ses horaires et son temps de travail. Le trader qui parvient à gagner sa vie en n’y consacrant que quelques heures par jour aura des années d’expérience derrière lui, un capital important, et une stratégie bien rôdée. Il y a néanmoins un argument qui mettra tous les traders d’accord : la liberté. Ne plus avoir de patron sur le dos, gagner sa vie en restant chez soi et en profitant de sa vie de famille, pour beaucoup, ça n’a pas de prix. Pour ceux qui ont pour ambition de devenir trader indépendant, voici 4 pistes pour vous aider à réaliser vos rêves professionnels et personnels.

    Piste #1 : Avoir une stratégie gagnante

    Devenir trader indépendant implique que vous parveniez d’abord à générer des gains suffisants et réguliers pour pouvoir en vivre, même si vous souhaitez n’en faire qu’un revenu complémentaire. Pour cela, il est inévitable de devoir d’abord mettre en place une stratégie de trading gagnante, et cela prend du temps. Vous devrez probablement en tester plusieurs, jusqu’à trouver celle qui correspond le mieux à votre profil et à vos objectifs. Une fois la stratégie de base trouvée, il vous faudra la peaufiner, adapter certains détails au fur et à mesure pour qu’elle soit la plus efficace possible. Un bon trader indépendant, qui réussit à vivre de son trading, a testé sa stratégie pendant plusieurs mois quotidiennement, voire pendant 1 ou 2 ans. Il l’a ajusté à chaque fois que cela a été nécessaire, et n’a adopté le statut de travailleur indépendant qu’une fois que sa stratégie était parfaitement au point et lui a permis de générer des gains réguliers plusieurs mois d’affilé.

    Votre stratégie ne devra omettre aucun détail. Elle devra notamment comporter :

    • Les éléments de votre analyse technique : quels indicateurs techniques utiliser, sur quelle période de temps etc.
    • Les actifs choisis : sur quels actifs concentrer son analyse (actions, CFD, etc.), sur combien d’actifs concentrer son analyse (trop se disperser peut être très néfaste, ne pas suffisamment se diversifier aussi !)
    • Les éléments de votre analyse fondamentale : sur quelles publications économiques se concentrer, comment les interpréter etc.
    • Votre money management : quel capital, quel pourcentage utiliser pour le trading etc.
    • Le temps consacré au trading chaque jour/semaine/mois etc.
    • Les heures de la journée où se trouvent les meilleures opportunités d’investissement, en accord avec votre stratégie

    Avant d’envisager de passer au statut de trader indépendant, prenez tout le temps qu’il vous faudra pour mettre en place une stratégie rigoureuse, dont vous aurez pris également le temps de vérifier l’efficacité.

    Piste #2 : Le choix du marché financier

    Vous ne pourrez jamais trader sur tous les marchés financiers, à moins de ne jamais avoir besoin de dormir ! En gros, lorsque le CAC40 clôture, Wall Street commence sa journée, sans compter les horaires des autres marchés mondiaux. Pour être un trader indépendant efficace, il vous faudra vous concentrer sur un marché, deux au maximum. Bien sûr, cela n’exclue pas le fait de rester attentif aux actualités et événements des marchés sur lesquels vous ne tradez pas, car ils auront tout de même une influence sur les autres. Cependant, le fait de vous concentrer sur un ou deux marchés boursiers au maximum vous permettra d’être bien plus efficace dans vos analyses et dans vos prises de décision.

    Il en va de même si vous tradez sur le marché des devises (Forex). Si les paires de devises représentent les marchés et pays du monde entier, il faut être très vigilant sur les paires que vous choisissez de trader. Certaines sont directement liées les unes aux autres. Quand une paire de devise augmente, une autre baisse car les deux ont un impact l’une sur l’autre. Dans certains cas, elles peuvent avoir les mêmes mouvements en même temps etc. En bref, c’est un choix qu’il vous faudra prendre le temps de faire en pesant méticuleusement le pour et le contre.

    Piste #3 : Le statut juridique

    C’est à ce moment-là que les choses deviennent concrètes. Lorsque vous choisissez votre statut juridique pour être officiellement un trader indépendant, vous passez également du statut de trader amateur à celui de trader professionnel. Au cours de cette étape, vous devrez étudier toutes les caractéristiques de chaque statut juridique pour pouvoir sélectionner le meilleur pour vous. Pour commencer, vous pouvez procéder par élimination, car certains statuts ne correspondent tout simplement pas à une activité de trading en freelance. C’est le cas, notamment, de tous les statuts impliquant plusieurs associés, comme par exemple la SARL. Ensuite, il vous faudra tenir compte d’autres critères propres à votre situation. Par exemple, le statut le plus simple en termes de mise en place et de gestion est le statut d’autoentrepreneur. En revanche, il comporte un plafond de chiffre d’affaire. Si vous dépassez ce plafond, vous devrez quoi qu’il arrive changer de statut. À vous de déterminer s’il ne serait pas plus judicieux de prendre tout de suite le bon statut juridique. Pour bien faire votre choix, vous pouvez consulter des sites tels que celui de l’APCE sur lequel vous trouverez toutes les informations détaillées sur ce sujet.

    Piste #4 : Le capital nécessaire

    C’est très simple, plus votre capital sera important, plus les profits que vous pourrez générer grâce à lui seront importants eux aussi. Il faudra que vous calculiez à l’avance de quel montant vous aurez besoin pour pouvoir générer chaque mois un revenu suffisant pour vivre. S’il est possible d’ouvrir un compte de trading avec des montants aussi faibles que 100€, les experts, quant à eux, estiment qu’il faudrait, dans l’idéal, un capital de départ minimum de 10 000€. Cependant, c’est au cas par cas, et ce montant dépendra aussi du revenu dont vous aurez besoin. Peut-être que 5000€ vous suffiront, ou peut-être qu’il vous faudra envisager un capital d’investissement de 20 000€ ou plus. En pratique, si vous souhaitez devenir trader indépendant, c’est que vous êtes déjà trader amateur depuis un certain temps, donc vous savez à peu de choses près quel montant vous sera nécessaire. Et n’oubliez pas qu’en trading, l’argent est un outil de travail, comme le serait un camion pour un chauffeur routier, ou de l’acier pour un forgeron. En trading, l’argent ne se conçoit et ne s’aborde pas de la même manière que dans la vie de tous les jours. Ainsi, votre capital devra être constitué d’argent dont vous êtes sûr de ne pas avoir besoin pour votre vie quotidienne à court et moyen terme.

    Conclusion

    Devenir trader indépendant va littéralement bouleverser votre vie. C’est un métier qui est tout sauf conventionnel. Si vous étiez salarié, vous allez maintenant devenir indépendant, comme n’importe quel entrepreneur. Vous serez votre propre patron, et vos revenus dépendront directement de vos performances, ce qui n’est pas le cas en tant que salarié, même si votre patron vous fixe des objectifs à atteindre (si vous ne parvenez pas à les atteindre, votre salaire sera sensiblement le même !). Le métier de trader indépendant est également un mode de vie, qui rythmera votre quotidien, et dans certains cas, celui de votre vie de famille.

    En revanche, le métier de trader indépendant offre aussi beaucoup plus de flexibilité et de liberté. En choisissant sur quels marchés vous allez concentrer vos efforts, et quels actifs vous allez trader, vous choisirez en même temps, en quelque sorte, vos horaires. Vos performances et vos gains dépendront également du temps que vous y consacrerez. Il vous faudra donc trouver le juste équilibre pour tout. De plus en plus de particuliers deviennent des traders indépendants confirmés, qui réussissent très bien à vivre de leur activité, car ils ont un point commun qui leur fait réussir toutes les étapes et franchir tous les obstacles pour y arriver : la passion.

      Voir aussi: Uncategorized