Le Codevi, aujourd’hui rebaptisé Livret de Développement Durable (LDD), ainsi que le livret A, sont des produits d’épargne qui existent depuis longtemps maintenant, et qui font partie de la gestion quotidienne des finances de nombreux français. S’ils ont des points communs, comme notamment le fait que votre capital est disponible immédiatement et à tout moment, ils ont aussi des différences. Alors bien sûr, beaucoup se posent la question de savoir lequel de ces deux livrets est le plus avantageux. Globalement, le livret A reste le produit d’épargne préféré des Français, et ils ont de bonnes raisons. Voici 4 raisons de préférer le livret A au LDD, ou de privilégier le livret A pour votre épargne si vous possédez déjà les deux.

    Leurs points communs

    Pour commencer, voyons quels sont les points communs de ces deux livrets, qui n’entreront donc pas en compte dans votre choix, mais qu’il est tout de même bon de rappeler :

    – Le taux d’intérêt : Il est actuellement de 1% pour les deux livrets

    – Le mode de calcul des intérêts : Dans les deux cas, les intérêts sont calculés « à la quinzaine ». Cela signifie qu’ils sont calculés le 1er et le 16 de chaque mois. Ainsi, les sommes déposées sur ces livrées produisent des intérêts lorsqu’elles restent sur le compte par quinzaines entières. Si vous déposez un montant le 14 par exemple, il sera pris en compte pour la première quinzaine du mois, même si au moment du calcul des intérêts ce montant n’est présent sur le compte que depuis deux jours. À la fin de l’année, le total des intérêts cumulés est ajouté à votre capital.

    – La fiscalité : Les intérêts des deux livrets sont totalement exonérés d’impôt sur le revenu et de prélèvements sociaux.

    – La carte de retrait : Pour le livret A comme pour le Codevi (LDD), vous avez la possibilité de disposer d’une carte de retrait, pour retirer directement vos fonds dans un distributeur de votre banque, au lieu de devoir aller demander un retrait au guichet. Attention toutefois, ce sont des cartes de retrait et non de paiement, vous ne pouvez donc pas faire d’achats avec, et évidemment, il est impossible de retirer plus que le montant réellement disponible sur le livret.

    Raison #1 : Le plafond

    Le plafond, c’est-à-dire le montant maximum que vous pouvez épargner sur votre livret, est bien supérieur sur le livret A que sur le LDD. Ainsi, vous pouvez épargner jusqu’à 22 950€ sur un livret A contre seulement 12 000€ sur un LDD. Une fois ce capital atteint, dans les deux cas, vous continuerez à percevoir vos intérêts même si cela implique un dépassement du plafond, par contre, vous ne pourrez plus ajouter d’argent supplémentaire. Ce premier critère fait déjà passer le LDD au second plan, le rendant envisageable uniquement une fois qu’on a rempli son livret A.

    Raison #2 : L’accessibilité

    Dans le cas d’un livret A comme dans le cas d’un LDD, une personne ne peut posséder qu’un seul livret de chaque. En revanche, le livret A est accessible à tous. En effet, tout le monde peut ouvrir un livret A, même un mineur s’il a l’accord de ses parents. En revanche, pour ouvrir un LDD, il faut obligatoirement être majeur et fiscalement domicilié en France. Vous pourrez donc ouvrir des livrets A pour chaque membre de votre famille, y compris vos enfants, même à leur naissance, ce que vous ne pourrez pas faire avec le LDD.

    Cas particulier : Il est interdit de posséder un livret A si l’on possède déjà le compte spécial sur livret du Crédit Mutuel, appelé également « livret bleu », pour la bonne et simple raison qu’il présente exactement les mêmes caractéristiques que le livret A.

    Raison #3 : Le versement initial

    Le versement initial, c’est-à-dire le montant minimum que vous devez verser à l’ouverture de votre livret, n’est pas fixé par la loi en ce qui concerne le LDD. Malheureusement, les banques en profitent en quelque sorte (après tout, c’est votre argent !) en imposant dans la majorité des cas un versement initial minimum de 15€. Le livret A, quant à lui, a un versement initial de 10€ dans toutes les banques, sauf dans le cas de la banque postale où le montant minimum est fixé à seulement 1,50€ !

    Raison #4 : Leur utilité

    D’une manière générale, l’épargne que vous placez sur vos livrets, quels qu’ils soient, ne dort pas. Elle sert à financer divers projets de divers secteurs, c’est pour cette raison que les livrets vous permettent de bénéficier de taux d’intérêts. En revanche, chaque livret est destiné à financer différents domaines. Cela pourra également influencer votre choix en fonction de vos convictions personnelles. Ainsi, l’épargne d’un livret A va permettre aux banques d’aider au financement de logements sociaux. Pour ce qui est du LDD, les fonds épargnés sur ce livret permettront notamment de financer des prêts accordés à des particuliers qui entreprennent des travaux d’économie d’énergie, pour les logements de plus de 2 ans. Les fonds d’un LDD permettent aussi de contribuer au développement économique des petites et moyennes entreprises françaises.

    Conclusion :

    Le livret A et le livret de développement durable ou Codévi présentent beaucoup de points communs, notamment celui du taux d’intérêt qui est toujours le même pour les deux, étant donné qu’ils évoluent sur les mêmes critères. Cependant, le livret A reste à privilégier par rapport au LDD, notamment à cause de leurs différences pour lesquelles le livret A garde toujours une longueur d’avance. Ainsi, une bonne stratégie serait, par exemple, d’ouvrir un livret A en premier pour y placer son épargne, puis d’ouvrir dans un second temps un LDD une fois que le plafond du livret A a été atteint. D’une manière plus générale, même si le taux d’intérêt est très bas depuis quelques années, le livret A reste le produit d’épargne présentant le plus d’avantages, avec son plafond élevé, son versement initial faible, la disponibilité permanente du capital, l’absence de fiscalisation et son accessibilité. Ce sont pour toutes ces raisons qu’il reste, et restera sans doute toujours, le produit d’épargne préféré des Français.

      Voir aussi: Bourse