Quand on parle d’investir dans les matières premières, on pense le plus souvent aux métaux précieux, comme l’or et l’argent, ou encore l’or noir (le pétrole). On pense moins souvent aux matières premières alimentaires, qui pourtant peuvent être très intéressantes pour votre portefeuille. Parmi elles, il y a le cacao. Cette denrée est en croissance régulière, et soumise à une importante fluctuation des cours. Cela signifie qu’elle peut avoir un rendement très important si vous gérez bien la prise de risque. Pour vous donner quelques chiffres, en France, 400 000 tonnes de chocolat sont produites chaque année, et nous consommons un peu plus de 6 kg par an. Nous ne sommes cependant pas les plus gourmands, nos voisins européens tels que l’Allemagne, la Grande Bretagne ou encore la Belgique ayant des consommations avoisinant les 10kg. Le cacao est donc un marché juteux, depuis bien longtemps, et ce n’est pas près de changer. Il est un élément à intégrer dans votre portefeuille d’investissement, pour les 4 raisons suivantes.

    Raison #1 : Une innovation omniprésente

    Sur le marché du chocolat, la concurrence est rude et les grands groupes mènent une bataille sans pitié pour conserver la tête des ventes. Cette bataille ce mène par l’innovation, pour le plus grand bonheur des investisseurs et du marché. Par exemple, la marque Cadbury a récemment mis au point un chocolat qui ne fond pas ; quant à Lindt, ils ont mis sur le marché un chocolat concentré à 99% de cacao (très bon avec votre café !). Ajoutez à cela d’autres géants tels que Nestlé ou Kraft Foods, et vous obtenez  un marché particulièrement dynamique.

    Côté production, les fèves de cacao sont issues du cacaoyer, un arbre poussant dans l’Équateur. Ainsi, 70 % des récoltes de ces fèves proviennent d’Afrique de l’Ouest, et plus précisément de Côte d’Ivoire, qui est le pays le plus producteur de cacao, avec 43% du marché. Le Ghana arrive ensuite en seconde position, avec 21% du marché, suivi du Brésil et de l’Indonésie. Les prix des fèves de cacao sont négociés après récolte et avant transformation. C’est à ce moment-là que les investisseurs peuvent entrer en jeu et spéculer sur ces prix. Les fèves de cacao seront essentiellement vendues à leurs plus gros consommateurs, à savoir l’Europe, le Japon et l’Amérique du Nord. Cependant, les pays émergeants en consomment aussi de plus en plus, ce qui ne fait que progresser le marché encore un peu plus. Globalement, le cacao est aujourd’hui l’une des denrées alimentaires les plus échangées, avec le café et le sucre.

    Raison #2 : Une demande mondiale qui ne cesse d’augmenter

    Sur le marché du cacao, la demande mondiale est depuis quelques années en croissance continue, avec une augmentation, en moyenne, de 2,5% par an. Attention toutefois, car comme pour toutes les matières premières, le cours du cacao est sujet à de nombreuses et importantes fluctuations, il faut donc rester vigilant, et bien choisir son point d’entrée pour investir. Cependant, cela signifie aussi que le rendement potentiel peut être très important. Par exemple, le marché du cacao a connu une crise importante en 2008 qui a fortement fait chuter les cours. Cependant, ceux qui ont eu la bonne idée d’investir à ce moment-là, ont pu profiter d’une remontée des cours toute aussi rapide, car le marché du cacao s’est relevé de cette crise en quelques mois seulement. Si ce marché est aussi volatile, c’est parce que de nombreux facteurs peuvent jouer sur les cours du cacao comme le contexte géopolitique ou les données climatiques. Toutefois, le cacao a malgré tout un avenir plus que prometteur. Comme je le disais plus haut, les pays émergeants commencent eux aussi à investir le marché, et les meilleurs experts en la matière prévoient des prix multipliés par 5 d’ici 15 ans ! Outre les pays émergeants, les experts prévoient également une montée des prix due au climat, car le réchauffement climatique que tout le monde craint aurait, entre autre, pour conséquence de faire diminuer la production de cacao ; et comme tout le monde le sait, plus une denrée devient rare, plus elle devient chère ! L’offre va diminuer alors que la demande continuera d’augmenter, le calcul est simple !

    Raison #3 : Un marché accessible à tous

    Pendant longtemps, investir dans le cacao et spéculer sur son cours était réservé aux professionnels. Ce marché est désormais également accessible aux particuliers, notamment par le biais de fonds d’investissements dédiés au cacao, mais pas uniquement. Vous pouvez notamment opter pour l’achat d’un contrat à terme. Dans ce type de contrat, plus sécurisé, l’acheteur et le vendeur définissent à l’avance une certaine quantité de cacao, ainsi que le prix et la date.

    Raison #4 : Les différentes possibilités d’investissement

    Contrairement à il y a quelques années, le cacao est aujourd’hui tout aussi accessible que les autres matières premières, c’est-à-dire par le biais des mêmes produits financiers. L’une des manières les plus sures d’y investir votre argent, surtout si vous n’avez pas ou peu de connaissances du marché, est d’opter pour des OPCVM, qui seront indexées directement sur le prix du marché. Ce type d’opération se fait majoritairement en passant par un fond commun de placement ou un FCIMT (Fonds Communs d’intervention sur les Marchés à terme). De cette façon, le fond et donc votre investissement sera géré par un professionnel, expert des marchés financiers, voire spécialisé dans les matières premières, à qui vous pourrez faire confiance de par son expérience.

    Conclusion :

    Investir dans le cacao est une manière très intéressante et originale de diversifier votre portefeuille. Le cours du cacao a les mêmes particularités que les cours des autres matières premières, c’est-à-dire qu’il est généralement très volatile. C’est bien connu, plus vous voulez un investissement rentable, plus vous devrez en quelque sorte prendre des risques. Cependant, ces risques peuvent tout à fait être calculés, et cela rend ce type d’investissement financièrement très intéressant. Si vous estimez ne pas avoir les connaissances ou l’expérience suffisante pour vous lancer, n’hésitez pas à faire appel aux conseils et aux services d’un expert, courtier en bourse ou conseiller financier, qui saura vous indiquer le meilleur moment pour investir, le montant idéal par rapport à vos objectifs etc.

      Voir aussi: Bourse