Même dans les meilleures conditions, un divorce n’est jamais facile. En plus des désagréments d’ordre personnels et de l’épreuve émotionnelle, il faut aussi gérer le côté financier, le partage des biens etc. Ce qui coûte le plus dans un divorce, ce sont les frais de justice. L’inconvénient est qu’ils sont inévitables, donc même si malgré votre divorce vous vous entendez à merveille avec votre futur ex, le divorce ne sera jamais gratuit. En effet, il est obligatoire d’avoir recours à un avocat pour une demande de divorce, et ce même en cas de divorce par consentement mutuel. Vous devrez donc inévitablement payer les honoraires d’un avocat. Cependant, il est possible de tout faire pour en réduire le coût au maximum. Voici 4 trucs pour pouvoir divorcer pour pas cher.

    Truc #1 : Le consentement mutuel

    Le meilleur moyen de réduire le coût d’un divorce, et par la même occasion sa durée, reste d’opter pour un divorce par consentement mutuel. De manière générale, de toute façon, plus un divorce sera long plus il sera coûteux pour les deux parties, c’est purement logique. Par ailleurs, le fait d’opter pour un divorce par consentement mutuel vous permettra d’avoir recours à un seul avocat pour le couple, ce qui permet tout simplement de diviser les frais par deux. Ainsi, plus vous parviendrez à vous mettre d’accord sur un grand nombre de choses avant même d’entamer la procédure, plus celle-ci sera rapide et donc moins coûteuse. Bien sûr, tout le monde ne peut pas opter pour ce type de divorce, tout dépend de votre histoire personnelle. Il faut être en mesure de se séparer de son conjoint en restant en bonne entente avec ce dernier. Le seul inconvénient que l’on pourrait trouver à un divorce par consentement mutuel, est qu’il faut veiller à choisir un avocat parfaitement neutre. Un avocat trop proche de l’un des époux pourrait être tenté d’influencer l’autre pour que les conditions du divorce soient favorables à l’époux qu’il connait. Mais quoi qu’il en soit, peu importe son déroulement, un divorce par consentement mutuel coûtera toujours moins cher qu’un divorce conflictuel.

    Truc #2 : Payer son avocat au forfait

    Un avocat peut percevoir ses honoraires de plusieurs manières : soit à l’heure, soit à la consultation, soit au forfait. Dans le cas d’un divorce, l’idéal reste d’opter pour une facturation d’honoraires au forfait, car cela reviendra toujours moins cher pour vous. En effet, un avocat payé à l’heure ou à la consultation sera tenté d’allonger la durée de vos rendez-vous ou de multiplier les consultations inutiles afin de gonfler la facture. En plus, vous ne pourrez pas évaluer à l’avance le coût de votre divorce, et cela pourra vous apporter de mauvaises surprises. Lorsque vous choisirez votre avocat, veillez donc à ce qu’il propose des forfaits d’honoraires pour les divorces.

    Truc #3 : Comparer les honoraires des avocats

    Les honoraires des avocats ne sont pas plafonnés ou définis par la loi. Ainsi, les avocats sont libres de fixer leurs honoraires ou taux horaires comme bon leur semble. Cela peut entraîner parfois de gros écarts entre deux cabinets. Pour divorcer au coût le plus bas possible, vous pouvez donc comparer les honoraires des avocats, comme vous compareriez les prix d’un voyage par exemple. Comme il n’existe pas de sites comparateurs d’avocats, vous allez devoir faire les choses à l’ancienne. Ainsi, n’hésitez pas à contacter plusieurs cabinets d’avocats proches de chez vous, et demandez-leur de vous rédiger des devis pour votre divorce. Optez ensuite pour l’avocat le moins cher, en gardant le critère que j’ai évoqué plus haut, à savoir en optant aussi pour un avocat qui propose un forfait d’honoraires.

    Truc #4 : Le divorce en ligne

    Oui, le divorce sur internet existe ! Vous pouvez effectivement entamer une procédure de divorce en ligne. C’est le moyen le plus rapide, le plus simple et le moins coûteux de divorcer. L’inconvénient est que ce type de procédure n’est pas accessible à tous les couples. En effet, le divorce doit être simplifié au maximum, si bien qu’en plus d’être obligatoirement un divorce par consentement mutuel, il faudra aussi que vous n’ayez pas d’enfant et que vos possessions immobilières ne soient pas trop complexes. Si par exemple vous êtes un couple sans enfant et possédez une maison que vous avez achetée ensemble, tout va bien, vous correspondez aux critères permettant un divorce en ligne. Si chacun possède divers biens immobiliers qu’il sera plus compliqué de partager, vous devrez vous cantonner à une procédure classique. Et si vous avez des enfants, il est normal de ne pas pouvoir divorcer en ligne et de devoir passer par un juge pour le partage de leur garde, même si vous êtes déjà d’accord avec votre futur ex à ce sujet.

    Conclusion :

    Pour tous les couples quelle que soit leur situation, le meilleur moyen pour réduire le coût du divorce au maximum est de bien vous entendre sur les modalités de votre séparation. Si vous restez en conflit vous passerez votre temps à vous mettre mutuellement des bâtons dans les roues, ce qui ne fera que prolonger la procédure et multiplier, des deux côtés, les frais d’avocat. Mais dans tous les cas, et pour ceux qui n’arrivent définitivement pas à trouver un terrain d’entente, il suffira d’être vigilant sur le choix de votre avocat, comme vous seriez finalement vigilant sur n’importe quel autre domaine qui serait susceptible de vous coûter de l’argent. Attention, il ne s’agit pas ici de choisir un avocat « au rabais » qui ensuite vous défendra mal parce qu’il sera négligeant ou incompétent, mais juste, en quelque sorte et comme pour n’importe quoi d’autre, de choisir avec soin le meilleur rapport qualité/prix.

      Voir aussi: Impôts