Entre les assurances obligatoires, et celles que l’on prend pour se protéger de diverses choses, le budget consacré par les Français aux assurances serait de 5% en moyenne. S’assurer, c’est aussi protéger son patrimoine, car les accidents et autres sinistres coûtent cher eux aussi. Il est cependant possible de faire des économies sur ces dépenses obligatoires. Voici quelques conseils pour vous aider à créer votre propre stratégie pour faire la chasse aux assurances trop chères, et à pouvoir vous protéger de façon optimale des différents accidents de la vie, et ce à moindre coût.

    Conseil #1 : Utiliser les comparateurs pour faire jouer la concurrence

    Maintenant, grâce à internet, vous avez la possibilité de comparer les prix des différentes compagnies d’assurances pour le type de contrat que vous souhaitez avoir. C’est donc l’une des premières choses à faire pour faire baisser ses factures. Les comparateurs sont nombreux, comme par exemple assurland.com, lelynx.fr, lesfurets.com ou encore hyperassur.com. Ces sites présentent l’énorme avantage de proposer des tarifs attractifs, des franchises moins élevées et des offres de qualité. Vous pouvez par ailleurs directement demander un devis si une offre vous plaît, ou demander à être contacté par l’assureur qui vous intéresse. N’oubliez pas de comparer les offres dans leurs moindres détails, car parfois, leurs prix plus bas peuvent aussi signifier que vous n’aurez pas les mêmes garanties que dans votre contrat actuel. Ainsi, ne vous précipitez pas aveuglément sur le contrat le moins cher de la liste. Néanmoins, vous pourriez être surpris, lors de vos premières recherches, de constater qu’à garanties équivalentes, la concurrence est rude, car il y a de fortes chances que vous trouviez un tarif beaucoup moins élevé que celui que vous payez actuellement. Une fois que vous aurez trouvé le contrat le moins cher pour toutes les garanties que vous recherchez, vous avez deux possibilités : soit résilier votre contrat d’assurance actuel pour souscrire au nouveau, soit prendre rendez-vous avec votre conseiller en assurance pour renégocier votre contrat, en faisant jouer la concurrence. Si vous choisissez la seconde option, encore une fois, regardez bien toutes les garanties, car votre assureur va vouloir argumenter sur ce point pour justifier le prix qu’il pratique habituellement.

    Conseil #2 : Faire la chasse aux doublons

    Si vous regardez tous vos contrats d’assurances de plus près, en les comparants les uns aux autres, vous allez très certainement trouver des garanties qui sont des doublons, ou qui sont depuis devenues obsolètes. Les doublons étant inutiles, vous payez ainsi certaines garanties deux fois, pour rien. Par exemple, une assurance scolaire est inutile si vous avez une garantie des accidents de la vie (ou inversement, vous pouvez supprimer l’une ou l’autre). De même, si vous détenez une carte bancaire haut de gamme, regardez bien les assurances qu’elle contient, qui font souvent doublons avec celles que vous possédez déjà par ailleurs. Ainsi, se pencher sur ses ­contrats tous les deux ou trois ans pour en modifier certains si besoin est loin d’être superflu.

    Autres assurances sur lesquels il est possible de faire des économies : les contrats d’assurances défiés à vos différents appareils multimédia et électroménagers (téléphone portable, ordinateur…), qui coûtent souvent entre 30 et 70€ par an, qui sont souscrites au moment de l’achat de l’appareil, et que les gens ont tendance à cumuler.  Sachez qu’il existe des contrats d’assurances appelés des « packs appareils nomades », et qui présentent l’avantage de pouvoir couvrir simultanément tous vos appareils tels que vos ordinateurs, tablettes, consoles de jeux, appareils photo numériques, smartphones etc., et ce à un tarif unique, généralement moins de 10€ par mois. La plupart des banques et compagnies d’assurances proposent ce type de contrat.

    Un autre contrat d’assurance à regarder de plus près est votre contrat multirisque habitation car il englobe de nombreuses protections : responsabilité civile, protection incendie, garantie contre le vol ou le vandalisme, et même dans certains cas une la protection juridique. Ainsi, par exemple, il est inutile de souscrire à une protection juridique à part si vous en détenez déjà une dans votre assurance habitation. Quand vous partez en voyage, vérifiez s’il est utile ou non de souscrire une assurance voyage. Bien souvent, votre carte bancaire incluera déjà une assurance pour vos bagages, l’annulation de votre voyage, ou encore le rapatriement depuis l’étranger en cas de problèmes de santé, accident, décès etc.

    Le fait de faire le point régulièrement sur vos contrats d’assurance va vous permettre de renégocier ces contrats, mais aussi de ne pas créer de doublons lorsque vous souscrirez à une nouvelle assurance. Vous pourrez jouer sur cet argument pour négocier le prix de vos nouveaux contrats, s’il est possible d’y supprimer des garanties que vous possédez déjà.

    Conseil #3 : Mettre tous ses œufs dans le même panier

    C’est un des rares cas où il peut être judicieux de mettre tous ses œufs dans le même panier. Ainsi, cumuler plusieurs contrats d’assurance dans la même agence ou chez le même courtier vous permettra d’obtenir de meilleures réductions tarifaires. De cette façon, concrètement, il est possible d’économiser entre 5 et 20% sur les tarifs de vos nouveaux contrats. Assurez-vous aussi que ces réductions seront valables d’une année à l’autre, et non uniquement lors de la souscription. Par ailleurs, avoir plusieurs contrats chez le même assureur facilite également leur gestion.

    Conseil #4 : Profiter des opérations commerciales

    Pour attirer de nouveaux clients, les assureurs rivalisent d’imagination et proposent régulièrement des offres très intéressantes réservées aux nouveaux clients, notamment lors de grands événements commerciaux (salon de l’auto etc.). Pour vous souhaiter la bienvenue, les assureurs vous proposeront souvent de bénéficier d’un mois gratuit la première année, ce qui est déjà intéressant, bien que parfois réservé aux formules haut de gamme et non à une simple garantie telle que la responsabilité civile obligatoire en assurance auto, par exemple. Pour une complémentaire santé, il n’est pas rare de se voir offrir deux mois gratuits, répartis sur deux ans, sur la base de la cotisation de la première année.

    Conseil #5 : Profiter de votre situation personnelle

    Un contrat d’assurance se crée aussi en fonction de votre situation personnelle, au cas par cas. Par exemple, un jeune conducteur n’aura pas le même contrat d’assurance auto qu’une personne qui détient son permis depuis plus de 2 ans. De même, pour les assurances auto, l’assureur va tenir compte de votre bonus/malus dans le calcul de la tarification. Sachez qu’il y a d’autres situations pour lesquels vous pouvez bénéficier de réductions, auxquelles on ne pense pas toujours. Ainsi, les retraités, ou les habitants proches d’une caserne de pompiers, ou encore les habitants d’un logement neuf, peuvent bénéficier d’une baisse des prix de leur contrat d’assurance habitation. Faites le point sur votre situation, dans ses moindres détails : bonus/malus, âge de votre véhicule etc. pour les assurances auto, lieu d’habitation, situation familiale etc. pour l’assurance habitation, etc.

    Conclusion :

    Globalement, revoir tous ses contrats d’assurance, les décortiquer, les renégocier etc. prend du temps. Cependant, c’est un exercice qu’il est largement suffisant d’effectuer tous les deux ans, et qui vous permettra de faire beaucoup d’économies. Le temps que vous y consacrerez sera donc largement récompensé. Le secteur de l’assurance est en évolution constante, les lois et réglementations viennent modifier les caractéristiques de vos contrats, et les tarifs changent eux aussi régulièrement. C’est la raison pour laquelle il faut régulièrement mettre à jour votre situation par rapport à cela, afin de ne manquer aucune opportunité d’optimiser vos dépenses, car c’est aussi un moyen efficace de gagner de l’argent.

      Voir aussi: Assurance vie