50 000 euros représentent une somme conséquente, et il arrive souvent qu’on ne sache pas vraiment où ni comment l’investir. Il serait également dommage de les laisser sur un compte courant en attendant de les dépenser, parce que d’une part vous les dépenseriez bien plus vite que vous ne le pensez, et d’autre part, parce que cette somme « dormirait » sur votre compte sans fructifier. Que vous ayez gagné cette somme dans une loterie, ou que vous en ayez hérité (ou autre), il va falloir sérieusement réfléchir à ce que vous allez faire avec ! Voici 5 pistes clés pour vous aider dans votre démarche d’investissement, pour que vous puissiez tirer pleinement profit de votre capital de 50 000 euros.

    Piste #1 : Les métaux précieux

    Les métaux précieux, et plus précisément l’or, sont des valeurs refuge dans lesquelles vous pouvez investir tout ou partie de votre capital. Bien que tout investissement en bourse comporte des risques, les métaux précieux restent des valeurs refuges, qui font partie des investissements boursiers les moins risqués. Vous pouvez également opter pour un investissement physique, c’est-à-dire l’achat direct de lingots d’or. La valeur de vos lingots (ou pièces) d’or dépendra alors du cours de l’once, qu’il vous faudra surveiller de près. L’investissement dans l’or ou les métaux précieux doit être un investissement à moyen ou long terme, pour qu’il soit le plus rentable et le moins risqué possible. Il est en effet très difficile de faire de la spéculation à court terme sur ces valeurs ; ce n’est pas impossible, mais mieux vaut alors être un trader confirmé !

    Piste #2 : L’immobilier

    Bien évidemment, dans les meilleures pistes d’investissement figure obligatoirement l’immobilier. Avec 50 000 euros, il vous est déjà possible d’acquérir un petit appartement dans certaines villes de province, que vous pourriez louer. Sinon, votre capital vous permettra de raccourcir considérablement la durée d’un crédit immobilier, ou d’en réduire considérablement le coût. C’est un apport personnel conséquent qui favorisera aussi l’acceptation de votre demande de crédit. Investir dans la pierre reste un plan fiable même lorsque le marché de l’immobilier vacille un peu. Vous pouvez opter pour un investissement locatif, dont les loyers perçus vous permettront de financer votre crédit immobilier et/ou d’avoir un revenu complémentaire conséquent. Sinon, vous pouvez aussi opter pour l’achat/revente, avec travaux de restauration pour augmenter la valeur du bien. Bref, les possibilités apportées par l’immobilier sont nombreuses pour rentabiliser l’investissement de vos 50 000 euros, donc quoi que vous choisissiez, cet investissement ne sera pas vain et votre argent ne sera pas « jeté par les fenêtres ».

    Piste #3 : L’entreprise

    Investir dans une entreprise peut également être un très bon investissement. Si vous avez déjà un projet professionnel lié à la création de votre propre entreprise, alors il est grand temps de concrétiser votre rêve ! Sinon, vous pouvez investir dans une start-up ou entreprise en laquelle vous croyez, et dont vous aurez bien sûr soigneusement étudié le potentiel. C’est un investissement qui est certes un peu plus risqué que les autres, mais qui peut s’avérer être très lucratif, et ce très rapidement. Comme pour tout investissement, le risque est présent mais contrôlable, donc si vous avez pris toutes les précautions qui s’imposent, comme justement étudier de près le projet de l’entreprise que vous visez, ses budgets prévisionnels, le marché qui s’y attache etc., vous minimiserez les risques pris et ces derniers seront sous contrôle. Par ailleurs, certains investissements peuvent vous faire bénéficier d’une réduction ou d’un crédit d’impôt. Vous pouvez aussi opter pour un investissement en passant par le financement participatif. De cette façon, l’entreprise vous emprunte votre argent, qu’elle vous rembourse avec un taux d’intérêt.

    Piste #4 : Les placements

    Placer votre argent au lieu de l’investir est également un bon moyen de le faire fructifier, surtout avec une somme aussi importante. Par ailleurs, votre capital reste disponible en cas de besoin dans la plupart des cas. Vous pouvez ainsi vous créer un portefeuille de placement, en choisissant plusieurs produits financiers pour le diversifier et optimiser son rendement. Les possibilités sont alors nombreuses. Vous pouvez par exemple réserver une partie de la somme pour une épargne de précaution, comme un livret réglementé, sur lequel votre argent reste disponible à tout moment tout en générant des intérêts. Une autre partie de la somme pourra être placée sur un contrat d’assurance vie, une autre sur un PEA, un PEL etc. Vous pouvez varier placements à court, moyen et long terme comme bon vous semble. C’est fiable, flexible et peu risqué, et un portefeuille bien construit et bien géré ne vous rapportera pas forcément moins d’argent qu’un investissement plus risqué qui serait forcément fait sur le long terme.

    Piste #4 : L’assurance retraite complémentaire

    Certains établissements d’assurance offrent ce service. Que vous soyez jeune ou à juste à quelques années de partir en retraite, il n’est jamais trop tôt ou trop tard pour placer votre argent, ou une partie de celui-ci, dans une assurance retraite. Le capital acquis au moment de votre retraite est variable selon la somme que vous avez placé et les intérêts rapportés, mais elle pourra vous assurer au minimum un bon complément à la retraite qui vous sera versée par l’État, et qui, soyons francs, est loin d’être garantie ! En effet, percevoir une retraite à taux plein implique de remplir un certain nombre de conditions contraignantes, et vous subirez quoi qu’il arrive une perte par rapport à votre salaire, qui fera baisser votre pouvoir d’achat et votre niveau de vie. Préparer sa retraite est donc un investissement sage et lucratif qu’assurément vous ne regretterez pas, quand viendront vos « vieux jours » !

    Piste #5 : La forêt

    Investir 50 000 euros dans une forêt paraît encore original voire saugrenu pour beaucoup. Pourquoi investir dans une forêt ? Que vais-je faire de mes hectares de châtaigniers et de fougères ? Pourtant, ce type d’investissement connaît un succès grandissant pour plusieurs raisons :

    • C’est un investissement lié directement à la protection et la préservation de l’environnement.
    • L’investissement écologique bénéficie d’une réduction d’impôt importante.

    La protection de l’environnement prend une place de plus en plus importante dans beaucoup de pays, dont la France, qui encourage notamment l’utilisation des énergies renouvelables. Les lois internationales favorisent également l’utilisation du bois comme matériel de construction. Votre forêt est exploitable, vous pouvez revendre le bois qu’elle vous fournit tout en la préservant pour préserver aussi votre production (il faut bien laisser les arbres pousser !). C’est un investissement peu coûteux (comptez entre 4000 et 10000 euros pour un hectare de forêt, mais ce prix peut fortement varier suivant l’emplacement), fiable et rentable, sachant que le bois n’est pas la seule ressource exploitable d’une forêt.

    Par ailleurs, l’impôt relatif à l’investissement dans le secteur forestier est parfois révisé à la baisse, avec des réductions d’impôt suivant les cas. Le marché est stable, et même calme ! Investir dans une forêt représente un engagement sur le long terme, mais qui vous assurera encore plus de sécurité qu’un investissement dans la pierre, et de nombreuses possibilités de rentabiliser votre investissement.

    Conclusion :

    Avec 50 000 euros, les possibilités d’investissement sont nombreuses, et il ne tient qu’à vous de choisir celle qui conviendra le mieux à vos attentes, à vos objectifs, et à votre profil d’investisseur. Cependant, une règle d’or qu’il est bon de respecter dans la mesure du possible est de ne jamais mettre tous ses œufs dans le même panier. Ainsi, si par exemple vous décidez de tout investir dans l’immobilier, essayez si possible de conserver au moins une partie de la somme comme épargne de précaution, pour pouvoir faire face aux imprévus. Même avec des investissements peu risqués, il est toujours bon de prendre un minimum de précautions. Sachant cela, avec 50 000 euros, vos possibilités sont quasiment sans limites, car les opportunités à combiner sont nombreuses. Ne laissez pas dormir votre capital sur un compte qui ne vous rapporte rien, et concrétisez vos projets les plus ambitieux !

      Voir aussi: Bourse