Beaucoup de politiciens tentent de nous rassurer face à la crise, en nous disant que la reprise a commencé, en parlant de la fameuse inversion à venir de la courbe du chômage etc. Et ce phénomène ne va que s’amplifier à mesure qu’approchent les élections. Or, si on y regarde de plus près, et si on surveille les actualités financières et économiques, on s’aperçoit, même sans être un expert en la matière, qu’il n’en est rien, bien au contraire ! Dans ce genre de débat, on a bien sûr toujours les optimistes d’un côté et les pessimistes de l’autre. Mais qu’en est-il de l’objectivité ? Elle tend en fait à donner raison aux pessimistes, malheureusement. La crise économique fait rage depuis 2008, soit depuis déjà 7 ans, et bien qu’au sein de cette crise on connaisse de temps à autres de courts petits rebonds, on est encore loin de pouvoir parler de reprise réelle et durable. Certains pensent même qu’une nouvelle crise pourrait prochainement apparaître, en plus de celle déjà en place et dont on subit encore les effets. La Grèce, pour ne citer qu’elle, fait clairement office d’avertissement. Mais alors, que faire en cas de faillite des banques, et d’effondrement économique ? Comment faire pour protéger son argent, son patrimoine que l’on aura gagné et fait grandir à la sueur de son front, toute sa vie ? L’unique solution pour réellement se protéger de cette apocalypse économique annoncée est de sortir tout simplement son argent du système bancaire. C’est ce que l’on appelle communément la débancarisation. Voici 5 bonnes raisons de s’y mettre, et des conseils pour y parvenir.

    Raison #1 : Un pays endetté jusqu’au cou

    Ces derniers temps, les médias se veulent de plus en plus rassurants et les politiciens encore plus, surtout depuis l’expérience grecque. Pourtant, la France est, elle aussi, endettée jusqu’au cou ! Concrètement, la dette française se situe autour de 2 000 milliards d’euros, ce qui équivaut à une année entière de PIB (Produit Intérieur Brut). Ce chiffre donne clairement le vertige même aux plus riches d’entre nous, et pour cause, il est réellement vertigineux, même à l’échelle de notre pays. Pourquoi n’a-t-on pas encore suivi la Grèce dans sa chute ? La France a effectivement les reins un peu plus solides que nos amis grecques, mais cessons de nous voiler la face, ce n’est qu’une question de temps avant que les répliques du séisme ne nous frappent de plein fouet ! La dette de la France est une première preuve, et un premier avertissement, du fait que l’économie française voire mondiale est en passe de s’effondrer. Que cela arrive à petit feu ou d’un seul coup, il est clair qu’un effondrement économique sera douloureux pour tout le monde. Tout l’argent que vous aurez sur vos comptes en banque, ainsi que l’argent que vous aurez en liquide dans votre portefeuille, ne vaudra plus rien ! Sortir son argent du système bancaire devient de plus en plus primordial pour se protéger un minimum d’une catastrophe annoncée sur laquelle on a de plus en plus de certitudes.

    Raison #2 : Une économie française déficitaire

    Le fonctionnement même de notre économie intérieure nous met en permanence une épée de Damoclès au-dessus de la tête. Concrètement, l’activité économique française se décompose de la façon suivante : 43% de création de richesses sont censés financer 57% de dépenses publiques ! Nous sommes dans cette situation depuis des années, et elle n’ira pas en s’arrangeant, bien au contraire. Par exemple, on ne tient pas compte dans ces calculs du financement des futures retraites. Le pays a déjà du mal à financer les pensions de nos retraités actuels, et les jeunes actifs n’ont aucune garantie d’avoir, à leur tour, une pension retraite quand le moment sera venu. Et ce n’est qu’un exemple parmi tant d’autres ! La France vit au-dessus de ses moyens, qu’il s’agisse de son activité économique nationale ou de sa dette mondiale. Cependant, ceux qui perdront tout ce qu’ils auront durement gagné à la sueur de leur front toute leur vie, seront les citoyens !

    Raison #3 : Une croissance inexistante

    C’est en partie une conséquence de ce dont j’ai parlé plus haut. Depuis le début de la crise, la croissance est soit très faible, soit carrément inexistante. Quoi de plus logique, lorsqu’on vit dans un pays qui crée moins de richesses privées que de dépenses. La croissance est l’un des indicateurs économiques dont les experts se servent le plus pour prévoir les tendances futures, il n’est donc pas étonnant qu’ils soient majoritairement très pessimistes. C’est la croissance qui permet ensuite au pays de rembourser ses dettes, puisque ces dernières reposent sur la promesse de gains futurs pour être remboursées. On arrive ainsi dans un cercle vicieux, avec un pays qui crée de plus en plus de dettes mais avec de moins en moins de garanties de remboursement, et ainsi de suite !

    Raison #4 : L’effondrement des devises

    Un billet de banque, concrètement, c’est un morceau de papier sur lequel on a estampillé une valeur faciale, et c’est tout ! Cette valeur est sans cesse modifiée, et fluctue sur le marché des devises (Forex). Votre « morceau de papier » en tant que tel n’a absolument aucune valeur. Ainsi, si un jour l’euro venait à s’effondrer, vos espèces sonnantes et trébuchantes ne vaudraient plus rien non plus. Il en va de même pour l’argent de votre compte en banque, qui est alors virtuel, réduit à une série de chiffres inscrits sur un ordinateur. Cette définition est volontairement réductrice, pour que vous compreniez bien le danger de ces monnaies modernes. Les experts économistes ont estimé qu’en moyenne, les anciennes monnaies que l’on a connues dans l’histoire ont eu une durée de vie de 27 ans. Le dollar américain, pour ne citer que lui, a déjà 40 ans. En partant de là, le raisonnement est alors très simple : toutes les monnaies qui existent actuellement sont amenées, tôt ou tard, à s’effondrer. Et il se pourrait bien que cela commence justement par le dollar, qui se trouve être la monnaie de réserve principale mondiale. L’euro qui, quant à lui, est beaucoup plus jeune, est voué au même sort, soit plus tard, soit avec le dollar qui l’entraînera dans sa chute. De manière plus globale, avec la mondialisation, l’économie des autres pays, surtout de certains comme les USA, ont assurément un impact sur la nôtre. Nous ne vivons pas dans une autarcie, alors même si la France allait bien, elle risquerait de se faire entraîner dans la chute d’un autre pays avec lequel elle a des échanges économiques. L’exemple le plus parlant reste celui de la crise des « subprimes » qui a démarré avec les crédits immobiliers américains !

    Raison #5 : Se préparer à l’avance au pire des scénarios

    Ces catastrophes économiques annoncées n’arriveront pas non plus demain, rassurez-vous. Cependant, on ne sait pas précisément quand cela arrivera, et les plus pessimistes parlent d’un futur très proche, tout de même. Alors une excellente raison de commencer dès maintenant à retirer votre argent des banques, est bien sûr la prudence, afin de vous préparer au pire le plus tôt possible. Retirer votre argent du système bancaire vous prendra un certain temps. Il vous faudra bien choisir vos investissements, qui s’étaleront peut-être sur plusieurs mois ou plusieurs années. Il vaut donc mieux commencer le plus tôt possible, afin d’être tout simplement paré à toute éventualité !

    Conclusion

    Dans ce climat de peur qui dure depuis bien trop longtemps et ne semble pas vouloir s’apaiser, où l’on craint en permanence de tout perdre du jour au lendemain, il y a néanmoins toujours des solutions viables pour se préparer au pire et conserver ses richesses. Notre économie va mal, très mal, et vous n’y trouverez aucune solution. Entre des produits bancaires aux taux d’intérêts dérisoires et une monnaie à la durée de vie limitée, vous allez devoir vous tourner vers des solutions plus radicales pour conserver votre patrimoine. Fini les plans d’épargne, aujourd’hui, on investit dans des valeurs sures, des biens « refuges », qui seront toujours là quoi qu’il arrive. Pour vous citer quelques exemples parmi tant d’autres, investir dans la pierre ou l’or physique sont de bonnes solutions pour mettre ses gains à l’abri. En cas d’effondrement de l’économie, vous aurez toujours votre maison et l’or que vous posséderez physiquement aura toujours de la valeur !

      Voir aussi: Uncategorized