Dans le monde de la finance et de l’investissement, on entend de plus en plus souvent parler de la notion de « rat race ». Mais savez-vous de quoi il s’agit ? L’expression « rat race » en anglais signifie, traduit littéralement, la « course du rat ». Elle fait allusion au rat qui tourne sans cesse en rond dans son labyrinthe sans vraiment chercher à en sortir. Cette métaphore illustre le mode de vie de la grande majorité des gens aujourd’hui. Nous nous contentons de vivre dans la rat race, soit en pensant qu’il n’y a pas d’autre voie possible, soit en se convaincant soi-même que la situation est satisfaisante telle qu’elle est.

    Ainsi, dans la grande majorité des cas, nous trouvons notre premier emploi quelques temps après la fin de nos études. Contents de nos premiers salaires qui nous mènent à l’indépendance (familiale, mais certainement pas financière!), nous prenons notre envol et démarrons notre vie d’adulte. C’est là qu’arrivent les crédits, censés maintenir ou améliorer le niveau de vie, alors qu’en réalité ils l’empirent. Les gens font des crédits pour tout : immobilier, voiture, crédits à la consommation etc. Beaucoup s’endettent, et certains arrivent lentement mais sûrement dans le piège du surendettement. C’est cela, la rat race. Rester enfermé dans une vie où l’on cumule des dettes que notre salaire fixe mensuel ne suffit plus du tout à éponger. La rat race vous met des bâtons dans les roues sans même vous en rendre compte, elle vous enferme dans votre routine, qui semble sécurisante, mais qui est pourtant dangereuse. Voici 5 solutions pour sortir de cette rat race.

    Solution #1 : Investir

    Sortir de la rat race consiste en fait à atteindre une certaine indépendance financière. Vous ne devez plus dépendre de vos crédits pour vivre, ni de votre salaire pour payer vos crédits. En d’autres termes, vous devez réussir à « vous autofinancer ». L’investissement est l’un des meilleurs moyens d’y parvenir. À ce moment-là, un crédit prendra notamment une toute autre forme, car il y a une grande différence entre faire un crédit pour investir dans quelque chose qui va vous rapporter de l’argent, et faire un crédit pour acheter quelque chose qui perdra de la valeur dans le temps et en plus ne vous rapportera rien. Votre résidence principale en est un bon exemple. Vous pensez qu’il s’agit d’un actif ? Détrompez-vous. Vous ne la louez pas, vous ne la revendez pas, elle vous coûte de l’argent et peut perdre de la valeur si le marché de l’immobilier baisse.

    L’investissement est l’un des moyens les plus efficaces pour sortir de la rat race de façon durable. Vous pouvez investir dans ce que vous voulez, tant que cela vous rapporte de l’argent. Certains optent pour l’immobilier locatif, d’autres pour la bourse etc. Certains peuvent investir un capital qu’ils possèdent déjà, tandis que d’autres feront des crédits. Cependant, encore une fois, un crédit est positif et vous fait sortir de la rat race dès lors qu’il permet de financer ce qui plus tard vous apportera des revenus réguliers. En principe, on ne devrait même faire des crédits que pour cela, dans l’idéal.

    Solution #2 : Épargner

    Épargner sera également une bonne solution pour sortir de la rat race. Moins risqué que l’investissement, l’épargne pourra cependant prendre beaucoup plus de temps avant de générer des revenus passifs suffisants pour vous, à moins d’avoir déjà un capital important à épargner, où la possibilité d’épargner des mensualités importantes.

    Certains mêlent épargne et investissement, en optant pour des produits d’épargne qui contiennent des placements en bourse, par exemple. C’est notamment le cas des assurances vie, qui sont l’un des produits bancaires préférés des Français, ou encore d’un PEA (Plan d’Épargne en Actions) qui, bien qu’il soit constitué d’un portefeuille boursier, est avant tout un produit bancaire destiné aux épargnants.

    L’épargne peut servir à plusieurs choses pour vous permettre de sortir de la rat race. Elle peut être une phase de transition vers l’investissement, tout comme elle peut se substituer à l’investissement. Par exemple, un jeune actif qui souhaite sortir de la rat race, mais envisage cette sortie sur le long terme, aura tout le temps d’épargner pendant plusieurs années afin de se constituer un capital conséquent qui, placé judicieusement, pourra à terme lui rapporter un revenu passif issu uniquement des intérêts perçus par ses placements.

    Solution #3 : Entreprendre

    Sortir de la rat race ne signifie pas nécessairement vivre sans travailler ! Se lancer dans l’entreprenariat pour mener à bien un projet qui vous tient à cœur et vivre de votre passion est aussi un excellent moyen de vous défaire de la routine néfaste de la rat race. Bien sûr, entreprendre et créer son entreprise est beaucoup plus risqué que d’épargner, et un peu plus risqué que certains investissements. Cependant, c’est un excellent moyen de faire en sorte que votre actif (l’entreprise que vous possédez et qui vous rapporte de l’argent) soit supérieur à votre passif.

    Attention, on ne parle pas ici d’investir dans une entreprise existante en achetant des parts de cette dernière, car cela revient à faire un simple investissement (voir Solution #1). Créer une entreprise, ou reprendre une entreprise existante pour la développer vous demandera un investissement personnel total, du moins au début de votre activité. Par la suite, vous pourrez automatiser certaines tâches et en déléguer d’autres afin que la croissance de votre entreprise se poursuive, mais que vous puissiez en parallèle vous libérer du temps pour les tâches les plus importantes, ou tout simplement pour vous tourner vers d’autres activités.

    Solution #4 : Le revenu passif principal

    Il y a deux possibilités de sortir de la rat race, en dehors de la solution particulière de l’entreprenariat. Beaucoup, dans ce cas, visent la solution qui consiste à générer un revenu passif qui soit suffisamment conséquent pour devenir le revenu principal du foyer. C’est effectivement la solution qui semble la plus idéale, puisqu’elle implique qu’au final, vous n’aurez plus besoin de travailler, ou très peu, pour subvenir à vos besoins. Comme évoqué dans les solutions précédentes, l’un des moyens les plus efficaces pour cela reste l’investissement, et plus particulièrement l’investissement immobilier locatif. En effet, si vous construisez judicieusement votre patrimoine immobilier et que vous cumulez suffisamment de loyers perçus, vous pourrez alors vivre de vos revenus passifs, et même peut-être confier la gestion de vos biens à des professionnels. Vous n’aurez alors que quelques heures par mois, tout au plus, à consacrer à la surveillance de vos investissements. L’épargne peut elle aussi convenir, mais cela implique d’avoir un capital placé conséquent ; elle n’est donc pas accessible à tous, contrairement à l’investissement, pour lequel même les petits budgets peuvent facilement se lancer. Si avoir un revenu passif principal en fait rêver beaucoup, ce n’est pas la seule manière de sortir de la rat race. Certains choisissent d’autres solutions.

    Solution #5 : Le revenu passif complémentaire

    Certaines personnes choisissent de se constituer un revenu passif complémentaire, qui sert alors à combler l’écart entre leurs revenus et leurs dépenses, ce qui suffit à sortir de la rat race. Le revenu passif complémentaire peut-être un premier objectif intermédiaire précédent l’objectif final d’un revenu passif principal, mais certains s’en contentent. En effet, si par exemple vous aimez réellement votre travail, rien ne vous empêche de le conserver tout en « assurant vos arrières » avec un revenu complémentaire issu de bons investissements ou de bons placements. D’autres en profitent pour travailler moins, sans cesser totalement de travailler pour autant. Ils consacrent alors leur temps libre à leurs passions, à leurs amis et leur famille, ou encore à d’autres activités qui leur tiennent à cœur. Contrairement à ce qu’on peut lire sur la rat race dans les médias, en sortir ne signifie pas être riche. Sortir de la rat race signifie en réalité être libre, c’est à dire avoir suffisamment de liberté financière pour avoir suffisamment de liberté d’action, et de mener sa vie comme on le souhaite.

    Conclusion :

    Sortir de la rat race ne signifie pas nécessairement de devoir devenir richissime. Pour sortir de la rat race, il suffit de parvenir à faire en sorte que le total de vos actifs (revenus) soit supérieur au total de votre passif (dépenses, résidence principale etc.). Certains sont sortis de la rat race tout en restant salariés. Il faut simplement avoir une certaine éducation financière, que malheureusement on ne nous inculque pas durant notre enfance ni durant notre adolescence. Quand on entre dans la vie active, on n’a en réalité aucune connaissance de ce qu’est la gestion efficace d’un budget, ni des notions d’actif et de passif. On se retrouve alors, bien trop souvent, à gérer nos finances au jour le jour, à trouver des solutions tout aussi provisoires que dangereuses en cas de découvert etc. En s’intéressant un peu à la finance et à son fonctionnement, applicable à tous, et en se fixant des objectifs raisonnables, tout le monde peut, à son niveau, sortir de la rat race qui vous empêche de réellement vivre votre vie et réaliser vos rêves.

      Voir aussi: Uncategorized