Avoir une épargne ne consiste pas uniquement à y faire un versement et attendre que tombent les intérêts. Cette idée était encore valable lorsque les livrets offraient encore des taux intéressants, et même à cette époque, cela ne suffisait pas. Une épargne, quelle qu’elle soit, se gère au quotidien, même s’il n’est pas nécessaire non plus d’y consacrer tout son temps. Il en va de même pour l’épargne salariale. Mise à disposition par votre entreprise, l’épargne salariale présente de nombreux avantages qui en font une opportunité qu’il serait dommage de ne pas saisir. Cependant, beaucoup de salariés épargnants se contentent du minimum, c’est-à-dire d’y placer leurs primes et de laisser leur plan d’épargne « travailler » tout seul. C’est un manque à gagner évident, et ce type d’épargne rentable et sécurisé mérite qu’on en tire le maximum de potentiel. Pour vous aider dans cette démarche, voici 6 astuces pour bien gérer son épargne salariale.

    Astuce #1 : Réfléchissez sur le long terme

    Votre stratégie de gestion de votre épargne salariale devra, pour être optimale, être basée sur une réflexion faite sur le long terme. L’un des principaux objectifs visés par les épargnants salariés est, par exemple, la préparation de leur retraite. D’autres envisagent d’utiliser cette épargne pour acheter leur résidence principale. Les projets peuvent être divers et variés. Cependant, il faut garder à l’esprit que l’épargne salariale ne conviendra pas pour un projet à court terme, donc si votre projet ou vos objectifs sont à court terme, il vous faudra envisager d’autres solutions pour les réaliser ou les atteindre. Outre la rentabilité, l’une des raisons principales de cette réflexion à long terme est tout simplement que sur une épargne salariale, votre argent sera bloqué pendant plusieurs années. Ainsi, veillez également à ne pas y placer tout votre argent, afin de conserver une épargne de précaution pour gérer les imprévus de la vie courante. L’idée, en principe, d’une épargne salariale est d’y verser votre intéressement, vos primes etc. Votre employeur peut même parfois y ajouter un versement exceptionnel durant l’année. En ayant une vision sur le long terme, vous serez également moins tenté de percevoir directement vos primes pour augmenter vos revenus, car dans ce cas, cette augmentation ne sera que ponctuelle, et ne vous rapportera rien du tout.

    Astuce #2 : Faites des arbitrages

    Procéder à un arbitrage vous permettra de contrôler et d’ajuster si besoin la répartition de votre argent au sein de votre épargne salariale. Faites-en le plus régulièrement possible, et faites-en au minimum un par an. Au sein d’une épargne salariale, votre argent sera placé sur un ou plusieurs fonds communs de placement d’entreprise (FCPE). Autrement dit, vous posséderez entre autre des parts de la société dans laquelle vous travaillez, sous forme d’actions contenues dans ce FCPE. Faire des arbitrages vous permettra de contrôler l’évolution de votre FCPE, d’en vérifier la liquidité, et de pouvoir être réactif et modifier la répartition de votre épargne en cas de hausse ou de baisse du fond, en fonction de votre stratégie.

    Astuce #3 : Faites des versements réguliers

    La plupart des détenteurs d’une épargne salariale se contentent d’y verser leur intéressement et de bénéficier, lorsque c’est le cas, de l’abondement annuel fait par leur employeur. Cependant, il vous est tout à fait possible d’y faire, en plus, des versements réguliers, et c’est même recommandé. Un versement mensuel régulier, même d’un petit montant, vous permettra d’augmenter le capital que vous placerez sur votre épargne salariale, et ce sans même vous en rendre compte. De ce fait, cela augmentera également les intérêts et dividendes que vous pourrez percevoir en fin d’année. Bien sûr, le montant et la fréquence de ces versements devront être déterminés en fonction de votre stratégie. Selon vos objectifs, il pourra être judicieux de faire de petits versements mensuels, ou des versements plus importants tous les trimestres etc.

    Astuce #4 : Surveillez votre épargne

    Une épargne salariale n’est pas comparable, par exemple, à un livret. On n’a pas ici un taux fixe annuel qui, même s’il change, n’est que très peu modifié et une seule fois maximum dans l’année. Le fonctionnement d’une épargne salariale est différent, puisqu’elle est notamment constituée de FCPE. Les performances de votre épargne salariale dépendront ainsi directement des performances de ces FCPE. On pourra, chaque année, vous donner une estimation des performances, mais elle doit être considérée comme telle, à savoir, une estimation, et non une garantie. Par ailleurs, les performances des années précédentes ne sont pas non plus une garantie des performances futures. Il est donc très important pour vous de surveiller régulièrement votre épargne et les performances réalisées par les actifs qui la composent. En cas de besoin, vous pourrez alors ajuster votre stratégie et redistribuer votre argent sur les différents fonds de votre épargne, via un arbitrage (voir astuce #2).

    Astuce #5 : Choisissez bien votre produit d’épargne

    Au sein de l’épargne salariale proposée par votre entreprise, il existe plusieurs produits d’épargne différents qui répondent à des besoins différents. Vous aurez ainsi le choix entre le PEE (Plan Epargne Entreprise), le PERCO (Plan Epargne Retraite COllectif), et dans certains cas le PEI (Plan Epargne Interentreprises). Le PEE est un produit d’épargne collectif grâce auquel vous allez pouvoir vous constituer un portefeuille de valeurs mobilières. De ce fait, votre argent restera bloqué pour une durée minimale de 5 ans. Le PERCO, quant à lui, vise à préparer sa retraite, comme son nom l’indique. L’argent épargné restera bloqué jusqu’à votre départ à la retraite, sauf déblocage anticipé exceptionnel. Au moment de votre départ en retraite, votre capital sera alors débloqué et vous sera reversé sous forme de rente, ou dans certains cas en une seule fois, si les conditions de votre accord collectif le permettent. Quant au PEI, il s’agit d’un PEE, excepté qu’il est conclu entre plusieurs entreprises n’appartenant pas au même groupe. Il possède cependant les mêmes caractéristiques et le même mode de fonctionnement. Prenez bien le temps de choisir le bon produit d’épargne salariale en fonction de vos objectifs et de votre stratégie. Rien ne vous empêche, par ailleurs, d’ouvrir un PEE et un PERCO, ou un PEI et un PERCO.

    Astuce #6 : Choisissez bien votre FCPE

    Au sein d’une épargne salariale, on peut trouver deux types de FCPE différents : Le FCPE d’actionnariat salarié et le FCPE diversifié. Le premier, réservé évidemment aux salariés de l’entreprise, sera majoritairement constitué des titres de l’entreprise ou des titres d’une autre entreprise qui lui est liée, que ces titres soient côtés ou non en bourse. Le FCPE diversifié, quant à lui, pourra contenir des produits monétaires, des actions, des obligations, ou les trois en même temps. Pour bien choisir votre FCPE, le raisonnement est simple : Plus le risque de perte est grand, plus le risque de gain sera grand lui aussi. De même, plus un FCPE contiendra de produits spéculatifs tels que les actions, et plus il sera risqué. Un FCPE constitué, par exemple, d’obligations en majorité, sera plus sécurisé mais aussi moins performant. Ainsi, pour bien choisir le FCPE qui sera dans votre épargne salariale, ce qu’il vous faudra évaluer avant tout, c’est votre propre aversion au risque. Plus vous êtes prêt à risquer votre capital, plus vous pourrez espérer un rendement élevé. Cependant, pour ceux qui n’aiment pas le risque et préfèrent jouer la prudence, cela ne les empêchera pas d’atteindre leurs objectifs. Il faut également tenir compte du facteur temps, car plus votre espérance de rendement sera faible, plus il vous faudra envisager votre stratégie et l’atteinte de vos objectifs sur le long terme.

    Conclusion :

    Une épargne salariale est toute aussi importante que tout autre produit d’épargne que vous pourriez souscrire dans votre banque par exemple. De ce fait, elle doit se gérer de la même façon, en prenant soin d’étudier tous les détails qui la composent, et d’élaborer une stratégie adaptée en conséquence. De cette façon, vous pourrez profiter de tous les avantages offerts par ce type d’épargne, et en optimiser les performances. L’épargne salariale reste l’une des épargnes les plus rentables à ce jour, et l’une des meilleures manières de bien préparer sa retraite. Elle n’est pas accessible à tous, puisqu’il faut que l’entreprise dans laquelle vous êtes salarié la propose. Cependant, tous les salariés qui peuvent en bénéficier devraient saisir cette opportunité. L’épargne salariale est une excellente alternative à tous les produits d’épargne classiques que l’on connaît déjà, et qui ne sont plus du tout intéressants depuis quelques années du fait de la chute vertigineuse de leurs taux d’intérêt.

      Voir aussi: Finances perso