À quoi cela sert-il de gagner de l’argent si on ne peut pas en profiter ? Partir en vacance, faire des activités pendant son temps libre, prendre soin de soi, offrir des cadeaux etc., toutes ces choses que l’on aime faire, que l’on rêve de faire pour certaines, et qu’au final on ne fait pas, par crainte du mois suivant qui pointe le bout de son nez. On dit que l’argent ne fait pas le bonheur, mais qu’il y contribue, c’est donc à vous de l’utiliser à bon escient pour qu’il participe à votre bonheur ! Que l’on gagne 1000 ou 10 000€ par mois, il y a quelques astuces à appliquer pour profiter au mieux de son argent, car oui, même certaines personnes qui gagnent très bien leur vie arrivent à se retrouver à zéro à la fin du mois, sans avoir pu profiter de leurs gains. Pour bien profiter de son argent, il faut avant tout bien le gérer, se poser les bonnes questions, et user de quelques astuces. Voici 6 conseils pour mieux profiter de votre argent au quotidien, mais aussi à plus long terme.

    Conseil #1 : Être un maniaque des comptes

    Sur un compte courant, il y a les recettes (salaires, rentes, pensions, revenus complémentaires etc.) qui sont fixes dans la plupart des cas, et les dépenses. Dans les dépenses, certaines sont fixes (loyer, charges, factures de gaz et d’électricité etc.) tandis que d’autres sont ponctuelles et/ou variables (courses alimentaires, achats divers etc.). La première étape pour mieux profiter de votre argent, est de où vous en êtes en permanence. Faites régulièrement vos comptes, en ayant toujours au moins en tête les recettes et dépenses fixes. A la fin du mois, prenez toutes vos factures, et faites la somme de ce que vous avez dépensé.

    Une gestion claire et précise de vos compte vous prendra certes plus de temps, mais vous permettra de toujours savoir de combien d’argent vous disposez pour en profiter, et de réajuster si besoin vos habitudes de consommation, ou de tenter de réduire certaines de vos factures.

    Conseil #2 : Établir un budget

    Faire le point sur vos comptes vous permettra ensuite d’établir un budget, puis le contrôle régulier de vos comptes vous permettra de vérifier que votre budget est respecté. Pour établir votre budget, vous pouvez notamment reprendre toutes vos dépenses et voir celles qu’il est possible de réduire. C’est bien souvent le cas des factures d’énergie, qu’il est possible de réduire en abandonnant certaines habitudes de consommation qui entraînent un gaspillage (comme de laisser la lumière allumée dans une pièce où l’on n’est pas, laisser le robinet ouvert pendant que vous vous brossez les dents etc.). C’est aussi le cas de vos forfaits téléphoniques et d’internet, qu’il est possible de réduire en consultant régulièrement les nouvelles offres des opérateurs, souvent moins chères pour des prestations équivalentes, ou presque.

    Prenons un exemple concret : Vous gagnez 1500€ par mois, et lorsque vous faites le point sur vos comptes, vous vous apercevez que vous dépensez au total 1400€ par mois. Une fois les points principaux de dépenses évalués, vous vous apercevez qu’il est possible de les réduire facilement, pour arriver à une dépense totale de 1100€ par mois. Il vous reste donc 400€ « d’argent de poche » ! Avec cet argent, vous pouvez faire ce que vous voulez : le mettre de côté pour les vacances, aller au restaurant, offrir un cadeau à un proche etc.

    Conseil #3 : Avoir une épargne de secours

    Il faut toujours prévoir l’imprévu ! En cas de problème, qu’il s’agisse de votre voiture qui tombe en panne, des frais de santé non remboursés, voire, le pire, une perte d’emploi, il est nécessaire de pouvoir parer au plus d’imprévus possibles. L’un des produits bancaires les plus appropriés pour une épargne de précaution est le livret A, car bien que faiblement rémunéré, l’argent y est immédiatement disponible et c’est un livret non fiscalisé. L’idéal pour voir venir, est de réussir à placer environ 6 mois de dépenses sur ce livret. Dans notre exemple précédent, vous dépensiez 1100€ par mois après réduction de vos dépenses. Il vous faudrait donc 6600€ d’épargne de précaution. Avec 6 mois d’avance, vous serez tranquille, cependant c’est à vous de voir si vous souhaitez avoir plus, ou moins, de côté pour votre épargne de précaution.

    Avoir une épargne de précaution vous permettra justement de ne plus craindre de profiter de votre argent, de ne plus vous dire « et si il arrivait ceci ou cela ? ». Vous aurez une gestion plus sereine de votre budget.

    Conseil #4 : Placer de l’argent

    En plus de votre épargne de précaution, que vous pouvez cesser d’alimenter une fois la somme souhaitée atteinte, il est préférable de pouvoir placer son argent pour réaliser d’éventuels projets, et surtout faire fructifier vos gains. Si on reprend notre exemple, avec les 400€ qu’il vous reste chaque mois, vous pouvez tout à fait décider de placer 200€ et de profiter tout de suite des 200€ restants.

    Pour ce qui est du choix du placement, la gamme de possibilités est large. Vous pouvez opter pour une assurance vie, un plan d’épargne en actions, un plan d’épargne retraite, etc. Vous pouvez aussi opter pour des investissements. Vous devrez faire votre choix en fonction de plusieurs critères, comme vos envies personnelles, votre aversion au risque plus ou moins élevée, vos attentes en termes de rentabilité etc. N’hésitez pas à demander conseil à un conseiller bancaire ou un courtier. Lorsqu’on n’est pas « du métier », on ne peut pas tout connaître des caractéristiques des différents investissements et placements possibles. De plus, de nouvelles opportunités sont régulièrement créées et sont souvent très attractives.

    Conseil #5 : Le temps est votre allié

    S’il est possible d’augmenter la somme d’argent dont on peut profiter rapidement, se constituer un patrimoine prend du temps. Ainsi, plus vous vous y prenez tôt, plus vous pourrez constituer facilement un patrimoine conséquent. En effet, dans le cas d’une épargne par exemple, n’oubliez pas que vos intérêts vont eux aussi générer des intérêts. Il faut donc commencer dès maintenant !

    Pour les investissements, c’est la même chose, ils ne vous rapportent de l’argent qu’une fois l’investissement amorti, ce qui prend également du temps. Plus votre investissement est important, plus il mettra du temps à vous rapporter de l’argent. En revanche, votre patience sera récompensée ensuite par un revenu régulier constitué par les intérêts, loyers, bénéfices etc. que vous aurez réussi à générer.

    Conseil #6 : User et abuser des leviers, ou l’art de l’autofinancement

    Ceux qui pensent que pour investir il faut déjà avoir de l’argent se trompent ! Vous pouvez vous constituer un bon patrimoine en partant de zéro, et profiter ensuite de l’argent généré par vos investissements et vos placements. L’astuce pour cela est d’utiliser des leviers. Certains d’entre vous connaissent peut-être déjà les effets de leviers proposés en bourse, notamment sur le marché du Forex, où l’on peut investir 100€ et récolter des gains équivalents à un investissement de 10 000€. Les leviers utilisés dans les autres secteurs d’investissement sont quelque peu différents. C’est plus une technique qu’un outil. C’est l’idée de l’autofinancement, tout simplement. Par exemple, vous faites un crédit immobilier pour acheter un logement que vous lourez ensuite à des locataires. Le but est ici que ce soient les loyers générés par la location du logement qui servent à financer le crédit. Ainsi, vous n’avez pas besoin d’investir votre propre argent, car votre bien va s’autofinancer, et vous apportera ensuite de l’argent une fois le crédit remboursé. Ce sont ces techniques que l’on appelle des leviers. Ils sont principalement utilisés en bourse et en immobilier, mais de manières différentes. Pour l’immobilier, c’est valable aussi bien pour un appartement que pour un garage, une maison etc., bref, tout ce qui peut être loué.

    Conclusion :

    Pour mieux profiter de votre argent, les astuces ne manquent pas. Réduire ses dépenses, augmenter son patrimoine avec l’épargne et l’investissement etc., les solutions sont nombreuses et adaptables aux situations de chacun. Cependant, un dernier conseil que je pourrais vous donner est de travailler pour vivre et non vivre pour travailler. On parle de plus en plus des burn out, ces personnes qui, à trop vivre pour travailler, et ne jamais profiter du fruit de leur labeur, finissent par craquer. Ne vous laissez surtout pas embarquer dans cette spirale ! L’argent, on le gagne pour vivre, mais aussi pour être heureux, et se faire plaisir au maximum.

      Voir aussi: Finances perso