Ces derniers temps, tout le monde a entendu parler dans les actualités du grand conflit opposant les chauffeurs de taxis aux chauffeurs de Véhicules de Tourisme avec Chauffeur (VTC), et plus précisément les chauffeurs travaillant pour la société Uber Pop. Cette société et ses chauffeurs ont été accusés, entre autre, d’infliger aux chauffeurs de taxis une concurrence déloyale. L’image du métier de chauffeur VTC a été affectée par ce conflit et sa médiatisation, à cause d’une seule société. Cependant, c’est un métier qui existe depuis longtemps, que tout le monde connaît, qui est totalement légal, et qui tend effectivement à se populariser depuis quelques temps, et à attirer de nouveaux adeptes. Le métier de chauffeur VTC, qu’il soit exercé via l’application Uber Pop ou une autre, est un métier qui présente un certain nombre d’avantages. Voici les 6 raisons de devenir chauffeur VTC.

    Raison #1 : Pour gagner de l’argent

    La première raison pour laquelle il est intéressant de devenir chauffeur VTC, est tout simplement pour gagner de l’argent. Le métier de chauffeur VTC s’avère être une activité très lucrative. Ceux qui gagnent le plus d’argent sont bien sûr ceux qui conduisent des voitures de luxe comme des limousines pour des clients fortunés. Cependant, les chauffeurs qui font actuellement une vive concurrence aux chauffeurs de taxis gagnent aussi très bien leur vie. Certains, en pratiquant cette activité à plein temps, parviennent à gagner plusieurs milliers d’euros par mois. En choisissant de la pratiquer à temps partiel, l’activité de chauffeur VTC vous rapportera un revenu complémentaire conséquent.

    Raison #2 : Pas de formation

    Bien qu’il existe des formations pour devenir chauffeur VTC, ces dernières ne sont pas obligatoires. Tout ce dont vous avez besoin pour exercer cette activité, c’est de votre permis de conduire, hors période de probation (jeunes conducteurs) et annulation administrative, bien entendu. Ainsi, toute personne possédant son permis de conduire peut se lancer dans une activité de chauffeur VTC, contrairement à la majorité des activités indépendantes qui exigent certaines connaissances particulières, et souvent certains diplômes. Si toutefois vous souhaitez être formé, sachez qu’il existe de nombreux centres de formation, et que comme toute formation, elle est finançable par des aides telles que celles du Pôle Emploi ou de votre Conseil Régional. Dans les formations de chauffeur VTC, on vous apprendra notamment la règlementation du transport, le fonctionnement d’une société de transport dans le cas où vous souhaitez créer la vôtre, les différents statuts juridiques possibles, mais aussi la relation clientèle (formation commerciale), l’étude des itinéraires routiers etc.

    Raison #3 : Liberté des horaires

    Comme pour la plupart des activités pratiquées en tant que travailleur indépendant, vous avez notamment la liberté de choisir vos horaires, ainsi que le nombre d’heures que vous souhaitez consacrer chaque semaine ou chaque mois à cette activité. Par exemple, vous pouvez décider de ne travailler que le soir, de 18h à 22h. En précisant cela dans vos moyens de communication et de publicité (cartes de visite, réseaux sociaux etc.), vous pourrez en informer vos clients qui feront alors appel à vous uniquement s’ils ont besoin de vous pendant vos horaires de travail, au même titre que l’on se rend dans un magasin pendant ses heures d’ouverture. Bien sûr, plus vous consacrerez de temps à cette activité, plus vous pourrez avoir de clients potentiels. Cependant, il y a des plages horaires et des périodes privilégiées, comme notamment le soir et les week-ends, les périodes de fêtes etc. Vos revenus et le nombre de vos clients dépendront donc des horaires que vous choisirez, mais il n’empêche que vous êtes totalement libre du choix de ces horaires. Cet avantage vous offrira une grande flexibilité pour la gestion de votre vie en générale, pour pouvoir bien allier votre vie personnelle et votre vie professionnelle, profiter de moments privilégiés avec votre famille tout en gagnant bien votre vie.

    Raison #4 : Revenu complémentaire ou principal

    Le fait que vous puissiez choisir le nombre d’heures que vous consacrerez à votre activité de chauffeur VTC entraîne également que vous avez le choix entre un revenu complémentaire ou un revenu principal. Ainsi, si vous envisagez de vous lancer dans cette activité, vous pouvez le faire de plusieurs façons :

    • Vous n’êtes pas obligé de quitter votre emploi actuel, puisque vous pouvez exercer le métier de chauffeur VTC en tant qu’activité complémentaire
    • Vous pouvez « tester » la viabilité de votre projet, et tout simplement voir si cette activité vous convient, sans vous mettre en danger financièrement
    • S’il s’avère que cette activité vous convient et répond à vos besoin, et que vous envisagez de la pratiquer à plein temps, vous pourrez alors faire la transition avec votre activité actuelle en toute sécurité et progressivement
    • Enfin, vous pouvez aussi faire les choses « à l’ancienne », c’est-à-dire quitter votre emploi et vous lancer directement dans cette activité à plein temps (ou vous lancer directement si vous êtes sans emploi), le meilleur étant que, justement, vous avez le choix !

    Raison #5 : Législation simple

    Pour déclarer votre activité, vous avez le choix entre plusieurs possibilités. Vous pouvez choisir de créer une société « classique », comme une EURL ou EIRL par exemple, ou opter pour la manière simple : le statut d’autoentrepreneur. Ce statut vous permet de pratiquer une activité en tant que travailleur indépendant, avec des règles juridiques et fiscales simplifiées. Pour devenir autoentrepreneur, il vous suffit de faire votre déclaration en ligne sur le site officiel http://www.lautoentrepreneur.fr/. Ensuite, avec le statut d’autoentrepreneur, vous n’avez par exemple pas besoin de tenir une comptabilité complète et obligatoire, à faire valider par un expert-comptable, comme c’est le cas pour certains statuts juridiques. Tout ce que vous avez à faire, c’est de tenir une liste de vos recettes et dépenses, et déclarer votre chiffre d’affaire tous les mois et tous les trimestres. Cela vous permet d’avoir une gestion simplifiée de votre activité, et de pouvoir mieux et plus vous y consacrer. Pour avoir de plus amples informations sur la réglementation relative aux chauffeurs VTC, ainsi que sur les différents statuts juridiques qui conviennent à cette activité, vous pouvez lire l’article très complet du blog etoile-transport.com. Enfin, n’oubliez pas de vous tenir informé régulièrement des nouvelles lois, qui sont souvent modifiées, surtout en ce moment !

    Raison #6 : Le déclin des taxis

    Lorsqu’on est attiré par les métiers de chauffeurs de véhicules légers, le premier auquel on pense est d’abord le métier de chauffeur de taxi. Néanmoins, ce métier est en plein déclin, et sauf bouleversement total du mode de fonctionnement de cette profession, il se pourrait qu’elle soit amenée à disparaître. Devenir chauffeur de taxi n’est actuellement tout simplement pas rentable ! Ceci est principalement dû au système arbitraire instauré par les chauffeurs eux-mêmes, de vente de leurs licences. Alors qu’au départ les licences étaient gratuites, les chauffeurs de taxi ont commencé à se les vendre entre eux, et, au fil du temps, de plus en plus cher. La loi n’encadrant pas ces ventes, les licences étant en vente totalement libre y compris dans la fixation des prix, et le nombre de ces licences étant limité, la loi sauvage de l’offre et de la demande a fait le reste, faisant littéralement flamber les prix de ces licences, dont certaines atteignent la valeur d’une maison. Les chauffeurs de taxi se tirent ainsi une balle dans le pied, car cela les oblige, en plus, à pratiquer des tarifs plus élevés pour couvrir à la fois leurs frais courants et leur investissement. Si vous voulez devenir chauffeur de taxi, vous devrez obligatoirement passer par l’achat de l’une de ces licences, ce que je vous déconseille plus que vivement ! Tant que ce système ne sera pas encadré ou tout simplement supprimé, l’activité de chauffeur de taxi continuera à décliner, et à manquer cruellement de rentabilité.

    Conclusion :

    Toute la polémique que l’on a entendu récemment dans les média au sujet de l’application Uber Pop a certainement pu en effrayer certains, voire dissuader certaines personnes de se lancer dans une activité de chauffeur VTC. N’oubliez pas que cette application a fait polémique pour des raisons certes un peu obscures, mais précises concernant des détails pour lesquels elle n’était pas en règle vis-à-vis de la loi française. Cela ne remet pas du tout en cause la profession de chauffeur VTC, qui n’en reste pas moins rentable, accessible au plus grand nombre, et présentant des avantages conséquents. Alors si cette activité vous intéresse, n’hésitez pas à concrétiser votre projet professionnel, car l’activité de chauffeur VTC est tout à fait légale contrairement à ce que certains média laissent entendre.

      Voir aussi: Finances perso