Les marchés émergents, par définition, désignent les économies de pays sortant du sous-développement. Ce ne sont donc plus des pays « pauvres », et ce ne sont pas encore des pays « riches ». Ce sont tout simplement des pays en pleine croissance, qui ont de ce fait un fort potentiel. Les marchés émergents liés à ces pays en plein développement sont particulièrement intéressants pour les investisseurs, qui sont dans ces cas-là de plus en plus nombreux à se concentrer dessus pour optimiser leur portefeuille et leurs performances. Même un investisseur débutant pourra dès le départ intégrer des marchés émergents dans ses investissements. Cela lui permettra de diversifier son portefeuille et de bénéficier de très bonnes opportunités. Certains ont tendance à se détourner de ces marchés parce qu’ils les pensent trop risqués. Cette situation intermédiaire tend à faire penser à certains que le sous-développement n’est pas assez loin, et que le pays concerné pourrait y sombrer à nouveau. C’est une idée reçue dont il faut se défaire, et les investisseurs expérimentés savent bien qu’elle est fausse. Alors pourquoi les marchés émergents attirent-ils tant les investisseurs ? Voici 8 raisons d’y investir votre argent.

    Raison #1 : L’augmentation des richesses

    Qui dit augmentation de la croissance d’un pays et de son économie, dit augmentation des richesses. Autrement dit, le pouvoir d’achat de la population de ces pays augmente. Ce pouvoir d’achat a, comme vous le savez probablement, un impact direct sur l’économie, car les ménages dépensent plus, changent de statut social, et la demande globale augmente. De plus, ce phénomène touche en réalité la majorité de la population mondiale, puisque selon les statistiques, plus de 80% de la population mondiale vit dans des pays émergents tels que la Russie, l’Inde, la Chine ou encore le Brésil qui sont mondialement connus pour la forte densité de leur population. Cette augmentation du niveau de vie des habitants d’un pays émergent est un excellent premier indicateur de bonne opportunité d’investissement. Cela montre que la santé globale de l’économie du pays s’améliore, et ce phénomène ne s’inversera que dans des cas extrêmement rares, liés à des événements totalement imprévisibles, autrement dit le risque zéro n’existe pas, mais il est fortement diminué dans ce cas précis.

    Raison #2 : Des matières premières en quantité

    Les marchés émergents sont les marchés des pays qui possèdent en grande majorité les ressources naturelles de notre planète, les deux-tiers pour être plus précis. Ces pays émergents regorgent ainsi de matières premières connues pour être des valeurs refuge, comme le pétrole, l’or ou les minéraux par exemple. Les matières premières bénéficient d’une demande très forte, et résistent très bien aux crises économiques, d’où leur statut de valeur refuge. Cela contribue à maintenir et prouver la solidité de la croissance de l’économie des pays émergents, même si cette croissance est encore récente. Le fait que les pays émergents regorgent de matières premières prisées par le monde entier est un gage supplémentaire de sécurité et de performance durable pour vos investissements.

    Raison #3 : Une présence forte de grandes entreprises

    Les premiers à avoir bien compris l’intérêt des marchés émergents sont sans surprise les grands groupes et les grandes entreprises. Ces dernières sont connues du monde entier et déjà très présentes dans les pays développés. Lorsqu’arrive un nouveau marché émergent, elles ne tardent donc jamais à s’y implanter également, pour leur propre développement économique et financier. Non seulement le pouvoir d’achat de la population augmente, mais en plus les salaires moyens, bien qu’ils augmentent également, restent longtemps largement inférieurs à ceux que l’on peut trouver dans les pays développés. Ainsi, ces grandes entreprises ont tout intérêt, économiquement et commercialement, à s’implanter dans les pays émergents pour y développer leur marché. Des grandes sociétés telles que Samsung, LG, Hyundai etc. apportent une solidité économique supplémentaire aux pays émergents dans lesquels elles s’implantent, et un gage supplémentaire de sécurité pour les investisseurs.

    Raison #4 : Des banques moins touchées par la crise

    Contrairement à ce que l’on pourrait croire, les banques qui évoluent au sein des marchés émergents sont plus solides que leurs cousines des pays développés. Elles ont un fonctionnement quelque peu différent de celui des banques de marchés développés car elles ont dû s’adapter à leur propre marché en voie de développement. Elles ont donc tendance à fonctionner selon des méthodes plus classiques et traditionnelles qui les protègent plus que les autres de la crise de la dette. Cette caractéristique contribue à maintenir la croissance continue des marchés émergents et à les aider à traverser cette phase pour finalement devenir des marchés développés. La santé et la solidité financière des banques est un critère surveillé de près par les investisseurs expérimentés, qu’il s’agisse de banques de pays émergents ou développés. La santé des banques est un indicateur fiable de la santé du marché sur lequel elles évoluent.

    Raison #5 : Un choix de plus en plus grand

    Le choix des marchés émergents existants est grand, et de nouveaux pays rejoignent régulièrement la liste. Vous avez donc une grande marge de manœuvre pour choisir vos opportunités d’investissement. Pour avoir une idée précise du nombre de pays ayant actuellement une économie émergente, vous pouvez suivre l’indice MSCI Monde au sein duquel les pays émergents ont été intégrés. Dans cette liste, vous trouverez actuellement les pays suivants : le Brésil, le Chili, la Colombie, le Mexique, le Pérou, la Grèce, la Hongrie, la Pologne, la Russie, la République Tchèque, l’Afrique du Sud, l’Égypte, le Maroc, la Turquie, la Chine, la Corée du Sud, l’Inde, l’Indonésie, la Malaisie, les Philippines, Taïwan, et pour finir la Thaïlande. Ces différents pays sont tous en voie de développement mais ne grandissent pas à la même vitesse. Parmi les développements les plus spectaculaires, tout le monde connaît maintenant la Chine et ses investisseurs très actifs au niveau international. Tous ces pays aux économies différents, aux cultures différentes, aux populations différentes etc. vous offrent un large panel d’opportunités vous permettant de trouver celles qui conviendront le mieux à votre stratégie.

    Raison #6 : Une maturité économique

    Les pays émergents qui sortent du sous-développement pour entrer dans une phase d’émergence n’en sortent justement pas par hasard. Ces pays mettent en effet tout en œuvre pour favoriser leur croissance économique, ce qui a pour conséquence d’entraîner une certaine maturité de cette économie. Tout en se développant, une économie émergente va aussi tout mettre en œuvre pour assurer ses arrières et ne pas replonger, autrement dit elle va tout faire pour assurer sa solidité financière. Certaines économies émergentes deviennent, à terme, parfois plus solides que certaines économies développées. Cette maturité est un autre élément qui tend à rassurer les investisseurs encore hésitants.

    Raison #7 : Une forte démographie

    La majorité des pays émergents ont la particularité d’avoir une démographie très dynamique et forte. La Chine, par exemple, est le pays le plus peuplé du monde, et possède un pourcentage très important de population active. L’Inde, quant à elle, a une population très jeune avec 30% d’habitants de moins de 15 ans, ce qui annonce au pays un avenir plus que prometteur. Le Brésil représente la cinquième population mondiale. En résumé, les exemples sont nombreux. Une forte démographie ayant une évolution dynamique est également annonciatrice d’une croissance forte et durable. C’est un critère important dont les investisseurs ne manquent pas de tenir compte dans leur prise de décision.

    Raison #8 : Une croissance dynamique

    Pendant la phase d’émergence qui sépare le sous-développement du développement, la croissance économique subit une accélération souvent impressionnante, et de loin supérieur à la croissance « de croisière » des pays développés. Cette accélération de la croissance économique qui augmente son dynamisme va durer plusieurs années, voire plusieurs décennies. Le groupe HSBC a fait une évaluation de la croissance moyenne du PIB du Brésil, de la Russie, de l’Inde et de la Chine, et a obtenu un résultat d’environ 7,5% de moyenne en 2010 et 6,3% en 2011. Ce sont des chiffres très élevés, qui sont encore plus parlants lorsqu’on les compare aux moyennes des pays développés, qui étaient alors d’environ 2,4% en 2010 et 1,9% en 2011. Une croissance forte du PIB d’un pays est un indicateur crucial qui vous assurera de la pérennité de la croissance économique et de trouver dans ce pays les opportunités les plus lucratives.

    Conclusion :

    Les marchés émergents possèdent toutes les qualités nécessaires pour être des lieux d’investissement idéaux. Les opportunités sont nombreuses, lucratives, et avec un degré de risque beaucoup moins élevé que ce que l’on pense, et bien souvent moins élevé que dans les pays développés, à opportunités équivalentes. Ce n’est pas pour rien que ces pays en voie de développement attirent tant les investisseurs, mais aussi les grandes entreprises, qui ne pourront que, par leur contribution, tirer l’économie du pays encore plus vers le haut, renforcer la sécurité des investissements etc. Ainsi, investir sur un marché émergent est l’un des meilleurs moyens pour vous de diversifier votre portefeuille tout en bénéficiant d’opportunités réellement intéressantes, avec des performances élevées et un risque calculé.

      Voir aussi: Bourse