Le salariat ne se résume pas à un simple statut socio-professionnel. C’est tout un mode de vie, le fameux « métro-boulot-dodo » auquel la majorité des gens se sont habitués. Même quand on n’est pas satisfait de notre statut de salarié (parce qu’on ne gagne pas assez d’argent, parce qu’on travaille trop, parce que notre boulot alimentaire ne nous permet pas de nous épanouir etc.), on trouve tout de même des raisons de s’en contenter, avec l’une d’entre elles qui revient systématiquement : La sécurité de l’emploi. Le sentiment de sécurité apporté par la routine quotidienne qu’engendre le salariat est également très fort. C’est réconfortant, et certains admettent qu’ils préfèrent travailler plus et gagner moins du moment qu’ils ont leur « tranquillité », qu’ils n’ont pas besoin de prendre de risques, qu’ils n’ont pas trop de responsabilités etc.

    En réalité, tout salarié prend des risques sans s’en rendre compte, et notamment le risque, présent partout, de perdre son emploi du jour au lendemain sans avoir la moindre situation de repli. Pour tous ceux qui se rendent compte de ces risques et souhaitent, pour cette raison ou pour toute autre raisons, devenir indépendants financièrement, voici les 9 étapes qui permettent facilement et en douceur de passer du salariat à l’indépendance financière.

    Étape #1 : Faites le plus grand bilan de votre vie

    Faites le bilan de tout l’argent que vous avez gagné depuis votre premier euro. Prenez tout en compte : vos salaires, vos jobs d’été, vos allocations chômage, vos cadeaux en argent, etc., vous pouvez même aller jusqu’à y ajouter l’argent de poche que vos parents vous donnaient quand vous étiez petit. Faites le total de tout cela, et vous serez très probablement surpris du montant. Quel est le but de cette démarche ? Vous apercevoir de tout l’argent que vous êtes capable de faire entrer dans votre vie. On a tendance à ne se focaliser que sur le présent, ou le futur proche, sur son salaire mensuel, annuel, mais pas plus. Ce bilan global vous aidera ensuite dans votre démarche pour devenir indépendant financièrement, en plus d’avoir un impact positif sur votre motivation, votre confiance en vous, et votre manière de percevoir votre vie, vos finances, votre réussite etc.

    Étape #2 : Ne soyez plus à découvert

    Si ce n’est pas votre cas, alors vous êtes déjà sur la bonne voie. En revanche, si vous êtes régulièrement à découvert en fin de mois, la première étape qui vous mènera à l’indépendance financière est de faire en sorte de ne plus jamais être à découvert. Avant même d’envisager l’épargne ou l’investissement, et de commencer à prendre certains risques, il vous faut d’abord avoir une gestion irréprochable de votre argent. Pour cela, deux solutions sont possibles : gagner plus ou dépenser moins. Si vous êtes salarié, l’option la plus fréquente et la plus logique est d’abord de chercher à réduire ses dépenses au maximum, jusqu’à ce qu’ils soient entièrement couverts par vos gains. Là aussi, un bilan de vos dépenses sera nécessaire, ainsi que quelques sacrifices, mais dont vous serez largement récompensé par la suite.

    Étape #3 : Le temps c’est de l’argent, faites le calcul

    Le temps, c’est de l’argent, mais d’un autre côté, le temps a en réalité une valeur inestimable. Une fois écoulé, ce temps est définitivement perdu, il faut donc l’utiliser à bon escient. Avez-vous déjà calculé votre réel taux horaire au travail ? Sur votre contrat de travail, votre employeur considère que vous travaillez, par exemple, 35 heures par semaine, soit 151,67 heures par mois. Votre taux horaire correspond à votre salaire mensuel divisé par ce nombre d’heures. Ce calcul simple ne tient pas compte de nombreux éléments qui vous font en réalité perdre du temps et de l’argent. Par exemple, votre taux horaire « officiel » ne prend pas en compte le temps que vous passez chaque jour sur la route pour vous rendre à votre travail, ni ce que cela vous coûte en termes de carburant, entretien du véhicule etc. Certains métiers nécessitent également un investissement personnel en dehors des heures de bureau, d’autres ne prennent pas en compte vos repas pris sur place etc. En évaluant précisément votre rémunération, votre surprise sera grande, mais négative. Vous verrez que vous vendez votre précieux temps au rabais sans vous en rendre compte.

    Étape #4 : Commencez à épargner

    Une fois que vous êtes parvenu à faire en sorte que vos revenus couvrent vos dépenses, vous pouvez alors passer au niveau supérieur et faire en sorte de pouvoir épargner de l’argent régulièrement chaque mois. Même un petit montant aura toute son importance sur le long terme. Cela vous procurera une sécurité financière supplémentaire. Vous pourrez conserver plus tard cette épargne en guise d’épargne de précaution, ou l’utiliser pour vos premiers investissements, qui vous mèneront ensuite à l’indépendance financière.

    Étape #5 : Établissez un budget clair et précis

    Établissez un budget clair et précis de vos recettes et vos dépenses, en classant ces dernières par catégories : recettes salariales, d’épargne, d’investissement etc., et dépenses alimentaires, factures d’énergie, loisirs, assurances etc. Il existe aujourd’hui de nombreuses applications ou de nombreux logiciels gratuits qui vous aideront à classifier vos recettes et vos dépenses. Votre banque elle-même en propose probablement un. Grâce à cela, vous saurez précisément et à tout moment où vous en êtes financièrement.

    Étape #6 : Les 3 bonnes questions à se poser

    Avant de franchir le pas et de passer du salariat à l’indépendance financière, posez vous les 3 questions suivantes :

    • Est-ce que l’argent que je gagne est suffisant par rapport au temps que j’y consacre ?
    • Est-ce que mon travail me permet de m’épanouir et est conforme à mes attentes et à mes valeurs ?
    • Si je n’avais pas besoin de travailler pour vivre, que ferais-je de mon temps ?

    Votre temps et vos compétences sont trop précieux pour être vendus au rabais. Sachez vous considérer à votre juste valeur, et envisager de ne plus perdre votre temps avec un travail et un employeur qui ne sait pas récompenser correctement la valeur que vous apportez à son entreprise. Ensuite, il est extrêmement important que vous vous épanouissiez dans votre activité principale. Sans parler pour autant de vivre de sa passion, ce qui reste assez rare, votre travail doit vous permettre de vous épanouir professionnellement mais aussi personnellement. Vous devez être content de vous lever chaque matin pour aller travailler. Enfin, demandez-vous ce que vous feriez de votre temps si vous n’aviez pas à le consacrer à votre travail. En effet, l’indépendance financière pourra vous permettre, à terme, d’avoir beaucoup de temps libre, que vous pourrez consacrer à toutes sortes de choses, comme vos passions, votre famille et vos amis, des activités associatives etc.

    Étape #7 : Commencez à prendre des risques

    Lorsque vous aurez décidé de passer du salariat à l’indépendance financière, il sera alors temps de commencer à investir pour y parvenir. Établissez votre stratégie, et lancez-vous ! Ne vous laissez plus freiner par votre éventuelle peur de l’inconnue. C’est une démarche sur le long terme, et une stratégie est faite aussi pour être ajustée, alors n’ayez crainte, vous pouvez y arriver !

    Étape #8 : Couvrez vos dépenses

    Avant de quitter votre emploi actuel définitivement, vous devrez atteindre d’abord l’objectif suivant : celui de couvrir toutes vos dépenses uniquement avec les revenus issus de vos investissements. Par ailleurs, cela pourra vous permettre de mettre beaucoup d’argent de côté pendant les quelques mois de transition entre ce moment et celui où vous quitterez votre emploi, parce qu’alors, votre salaire deviendra de l’argent de poche !

    Étape #9 : Quittez votre emploi

    Ça y est, vous êtes prêt à présenter à votre employeur votre démission. Vous pouvez aussi, si votre employeur l’accepte, négocier une rupture conventionnelle de votre contrat de travail, ce qui vous permettrait de percevoir une indemnité de départ équivalente au montant d’une indemnité de licenciement. Ensuite, il ne vous restera plus qu’à continuer d’augmenter votre indépendance financière en faisant fructifier votre patrimoine. Vous avez déjà atteint l’indépendance financière en couvrant vos dépenses grâce à vos revenus passifs issus de vos investissements, il ne vous reste maintenant plus qu’à augmenter ces revenus afin d’améliorer votre niveau de vie, partir en vacances, gâter vos proches etc. Votre temps précieux est enfin utilisé à sa juste valeur !

    Conclusion :

    Pour passer du salariat à l’indépendance financière, il ne suffit pas de simplement en avoir envie. Il faut avoir une réelle et profonde motivation, car cela revient à bouleverser totalement votre mode de vie routinier et confortable. C’est aussi pour cela qu’on observe le phénomène des entrepreneurs qui sont encore majoritairement issus de familles d’entrepreneurs. Ces derniers n’ont pas à modifier leur mode de vie pour atteindre l’indépendance financière ; ils ont grandi avec, contrairement au salarié, qui devra bouleverser aussi sa manière de penser et de faire les choses. Cependant, il n’y a pas besoin d’être l’enfant d’une famille d’entrepreneurs pour réussir. Il faut avant tout parvenir à se défaire de vos biais psychologiques, et oser prendre un minimum de risques. La motivation et votre implication personnelle vous y aideront tout autant que votre stratégie.

      Voir aussi: Bourse