Tout investissement, quel qu’il soit, doit se préparer à l’avance. C’est une décision qu’il ne faut jamais prendre à la légère, ça, tout le monde le sait. Quels que soient vos objectifs, et quel que soit le montant que vous souhaitez investir, le but du jeu est de trouver la meilleure opportunité, celle qui vous permettra d’optimiser le rendement de cet investissement. D’une personne à l’autre, une même opportunité n’aura pas le même effet, et pas forcément non plus le même résultat, puisque ce dernier dépendra de divers facteurs (montant investi, durée etc.). Par exemple, un investissement immobilier pourra très bien convenir à un investisseur, et s’avérer désastreux pour un autre. Pour être sûr de faire les bons choix dès le départ, vous devrez vous poser les 9 questions suivantes avant de vous lancer. Elles vous permettront de trouver les bons investissements pour vous et le bon moyen de les mener à bien.

    Question #1 : Pourquoi je veux investir ?

    C’est bien souvent la question que tout le monde se pose instinctivement. Seulement voilà, beaucoup se contentent d’y répondre par : « Pour gagner de l’argent ». Certes, c’est évident, mais pourquoi voulez-vous gagner de l’argent en investissant ? Pour préparer votre retraite ? Pour faire un achat précis, comme votre résidence principale par exemple ? Pour vous constituer un revenu régulier ? Veillez à répondre à cette question du pourquoi avec le plus de précision possible. En effet, un investisseur qui souhaite préparer sa retraite n’élaborera pas du tout la même stratégie qu’un investisseur qui souhaite générer un revenu complémentaire, par exemple. Savoir précisément pourquoi vous voulez investir sera donc déterminant pour la suite de votre projet.

    Question #2 : Quelle est ma situation actuelle ?

    Avant d’investir, il est capital d’évaluer votre situation actuelle. Pour cela, faites un bilan précis de votre situation financière. Quelles sont vos dépenses et vos recettes mensuelles ? Avez-vous une épargne existante qui pourrait être utilisée pour votre investissement ? Avez-vous la capacité financière d’effectuer des apports réguliers etc. Après avoir répondu à la question du pourquoi, faire le bilan de votre situation vous permettra ensuite de répondre à la question du comment. Votre situation actuelle sera déterminante dans le choix des différents éléments qui composeront votre stratégie d’investissement. Opterez-vous pour des investissements à long terme ? La bourse conviendrait-elle mieux à vos objectifs que l’immobilier etc. À ce stade, vous aurez peut-être l’impression que chaque question à laquelle vous répondrez en soulèvera de nouvelles, mais c’est aussi le but de la manœuvre : pouvoir préparer son investissement en anticipant un maximum d’éléments.

    Question #3 : Combien suis-je prêt à investir ?

    Une fois que vous aurez une idée précise de votre situation actuelle, vous pourrez alors réfléchir au montant précis que vous êtes prêt à investir. Si vous avez déjà de l’argent de côté sur un compte épargne, par exemple, il peut être judicieux de ne pas en investir la totalité, afin de conserver une épargne de précaution pour pouvoir réagir en cas d’imprévu. Si vous n’avez pas d’apport pour votre investissement, il vous faudra alors réfléchir au montant des mensualités que vous pourriez éventuellement mettre en place pour votre investissement. Et si vous optez pour les mensualités, pendant combien de temps, ou jusqu’à quel montant vous allez les mettre en place ? Déterminer d’abord quel montant vous souhaitez investir, que ce soit en un seul versement ou en plusieurs apports réguliers, vous aidera ensuite à choisir quels investissements vous allez faire. Certains produits financiers, par exemple, imposent un versement unique à l’ouverture, tandis que d’autres autorisent les versements ponctuels ou réguliers.

    Question #4 : Suis-je prêt à prendre des risques ?

    Tous les investissements, quel que soit le marché abordé, comportent des risques. Cependant, certains sont beaucoup plus risqués que d’autres. Par ailleurs, dans l’extrême majorité des cas, les investissements les plus rentables sont aussi, justement, les plus risqués. Pour bien choisir vos futurs investissements, il devient alors essentiel d’évaluer au préalable votre aversion au risque. Plus cette dernière sera élevée, moins les investissements choisis devront être risqués, et plus il vous faudra probablement vous armer de patience et envisager votre stratégie sur le long terme pour atteindre vos objectifs. Par exemple, les actions font partie des produits financiers les plus risqués, mais aussi des investissements les plus rentables, même sur des durées relativement courtes. L’immobilier, quant à lui, peut être très rentable lui aussi mais s’envisagera toujours sur le long terme, et sera moins risqué.

    Question #5 : Combien de temps pourrai-je y consacrer ?

    Une fois que vous aurez effectué votre investissement, il vous faudra le gérer. Certains investissements nécessitent une gestion plus prenante que d’autres, il vaut donc mieux pouvoir déterminer à l’avance combien de temps vous pourrez y consacrer. Par exemple, un investissement immobilier locatif prendra beaucoup plus de votre temps qu’un investissement dans une assurance vie, surtout si vous le gérez par vous-même au lieu de confier la gestion à une agence immobilière. Certains autres investissements, comme par exemple les trackers (ETF), ont même une gestion qualifiée de passive, car celle-ci consiste essentiellement à effectuer une surveillance rapide mais régulière. Ainsi, le temps que vous pourrez consacrer à la gestion de vos investissements sera un élément déterminant dans le choix de ces derniers.

    Question #6 : Quelles sont mes connaissances ?

    Certains investissements, comme par exemple les investissements en bourse, nécessitent d’avoir un minimum de connaissances du marché, même si vous faites appel à l’aide d’un expert. Lorsque vous aurez fait un premier tri, en répondant à toutes les questions précédentes, vous saurez déjà, en principe, quels types de marchés vous allez choisir pour vos investissements. Vous pourrez alors passer à l’étape/la question suivante, qui consiste à déterminer quelles sont vos connaissances du ou des marchés que vous souhaitez aborder. Si vous souhaitez investir dans des actions, connaissez-vous bien les marchés boursiers ? Si oui, lequel connaissez-vous le mieux ? Quel secteur d’activité n’a plus de secrets pour vous etc. Même un total néophyte peut tout à fait investir dans le domaine de son choix, mais mieux vous connaitrez vos futurs investissements, plus vous serez capable de prendre les bonnes décisions et de saisir les bonnes opportunités.

    Question #7 : Pourrai-je faire des apports réguliers ?

    Dans certains cas, faire des apports réguliers pour augmenter le capital investi aura pour effet d’optimiser le rendement de votre portefeuille, de diminuer la prise de risque, et de la contrôler en ayant plus de flexibilité. Même si par exemple vous investissez dans un bien immobilier, les apports réguliers pourront se faire sous la forme d’une épargne qui servira ensuite soit à effectuer des travaux d’aménagement ou de restauration, soit à investir dans un second bien afin d’agrandir votre patrimoine. Si vous ne pouvez pas faire d’apports réguliers, pas de panique, certains types d’investissements conviennent parfaitement à ceux qui souhaitent investir par le biais d’un versement unique. Cependant, c’est une des questions importantes à laquelle il vous faudra répondre avant de vous lancer dans l’aventure.

    Question #8 : Quel rendement annuel minimum j’espère avoir ?

    Le rendement annuel espéré est l’un des objectifs que tout investisseur doit se fixer et intégrer à sa stratégie. Il devra bien sûr être en adéquation avec la réalité du marché abordé, ne pas être démesuré pour rester atteignable. Dans le cas contraire, vous serez déçu, perdrez votre motivation, et cela pourrait vous conduire par la suite à de mauvaises décisions. Si votre objectif de rendement est certes lucratif mais atteignable, vous pourrez peut-être même le dépasser. Quoi qu’il en soit, il vous permettra d’élaborer puis d’affiner votre stratégie.

    Question #9 : Court terme vs. Long terme

    Bien que les investissements à long terme soient les plus rentables et la plupart du temps les moins risqués, ils ne conviennent pas toujours à tous les investisseurs. En fonction de vos objectifs, de votre profil, de votre situation actuelle et de votre stratégie déjà entamée à ce stade, vous serez capable de déterminer s’il vous faut envisager vos investissements plutôt à court terme ou à long terme. Certains investissements sont relativement flexibles, et permettent les deux. Cependant, la rentabilité ne sera pas la même. Prenez bien le temps de réfléchir à cette question, et rappelez-vous que l’une des principales qualités d’un bon investisseur est avant tout la patience.

    Conclusion :

    Avant d’investir son argent, mettre en place une bonne stratégie prend du temps, mais cela en vaut la peine, car cette dernière vous permettra de commettre le moins d’erreurs possibles, de contrôler votre prise de risque et d’optimiser vos résultats. En ayant pris soin de bien répondre, avec précision, à toutes les questions ci-dessus, vous serez armé pour aborder le marché de votre choix, que vous optiez pour l’immobilier, la bourse, la finance ou tout autre marché ouvert aux investissements. Plus votre stratégie sera détaillée et bien organisée, plus vous prendrez de bonnes décisions et saurez choisir les opportunités qui conviendront parfaitement à votre profil d’investisseur.

      Voir aussi: Bourse