Bien connaître la différence fondamentale entre un actif et un passif est la condition sine qua non pour réussir ses investissements et atteindre l’indépendance financière. Dans son livre intitulé « Père riche, père pauvre », l’entrepreneur de renommée mondiale Robert Kiyosaki déclare : « Les gens riches acquièrent des actifs. Les pauvres et la classe moyenne acquièrent des éléments de passif mais ils croient que ce sont des actifs. ». Pour chaque élément dans lequel vous investissez de l’argent, le but est donc de savoir déterminer avec précision si cet élément constitue un actif ou un passif. Cette compétence est à la portée de tous, il suffit de l’apprendre. Il n’est pas nécessaire d’avoir fait de longues études sur la finance ou l’économie pour assimiler la notion d’actif et de passif ; il suffit simplement de s’intéresser un peu à ce sujet. Qu’est-ce qu’un actif ? Qu’est-ce qu’un passif ? Quelle est la différence entre les deux ? En quoi cela va-t-il influencer une stratégie d’investissement ? Quelle est la meilleure stratégie à adopter en partant de cette notion d’actif vs passif ? Voici les réponses à toutes ces questions, pour que vous puissiez construire une stratégie d’investissement solide, logique et efficace.

    Qu’est-ce qu’un actif ?

    Un actif est un acquis qui vous rapporte de l’argent. Il peut s’agir d’investissements immobiliers locatifs, d’actions en bourse, etc. C’est grâce à l’achat d’actifs que vous parvenez ensuite à générer un revenu qui, lui, sera passif. Posséder des biens passifs et avoir un revenu passif ne signifie pas du tout la même chose. Dans la notion de revenu passif, le mot passif désigne le fait que ces revenus sont automatiques, que vous n’avez pas ou très peu besoin d’intervenir pour les générer ou les entretenir. Les bons investisseurs, ceux qui réussissent à se construire un patrimoine permettant de gagner un revenu automatique et régulier, ont pour unique objectif l’acquisition de suffisamment d’actifs pour l’atteinte de leur indépendance financière.

    Qu’est-ce qu’un passif ?

    Un passif est un acquis qui vous fait perdre de l’argent, ou qui perd de sa valeur au fil du temps, ou encore qui nécessitera un entretien coûteux. C’est notamment le cas de votre voiture, des objets que vous possédez, et même de votre maison. Certes, votre résidence principale constitue à vos yeux un investissement si vous en êtes propriétaire. Pourtant, d’un point de vue purement financier, il s’agit d’un acquis passif puisque votre maison ne vous rapporte aucun revenu. Au contraire, elle constitue un poste de dépense important, pour son entretien, pour le paiement des différentes taxes etc. Dans votre stratégie d’investissement, votre résidence principale sera donc à classer dans la colonne du passif. Beaucoup d’investisseurs débutants commettent l’erreur de considérer l’achat de leur résidence principale comme un achat d’actif. Cela pourrait être le cas si vous passiez votre temps à acheter et revendre vos résidences en déménageant tout le temps, et encore, difficile de rendre un tel système rentable.

    Actif vs. Passif – La bonne répartition

    Pour pouvoir établir une bonne stratégie et obtenir une répartition optimisée entre vos actifs et vos passifs, il faudra tout d’abord faire le point sur ce que vous possédez déjà. Pour faire simple, tous vos passifs sont constitué de toutes vos dépenses, de tout ce qui vous coûte de l’argent : Crédits à la consommation, résidence principale, voiture, meubles etc. la liste peut malheureusement être longue. Face à cela, il y a vos actifs. Les actifs sont au contraire tout ce qui vous rapporte de l’argent, comme par exemple votre salaire, votre épargne, vos biens immobiliers locatifs si vous en possédez etc. Une fois que vous aurez fait un bilan complet de tout ce que vous possédez, trois cas de figures pourront se présenter :

    • Si le total du passif est supérieur au total de l’actif, alors vous perdez de l’argent. Cela veut tout simplement dire que vos dépenses sont supérieures à vos recettes.
    • Si le passif et l’actif sont au même niveau, alors vous êtes à l’équilibre. Vous ne perdez pas d’argent, mais vous n’en gagnez pas non plus. Cette situation est déjà meilleure que la précédente, mais vous êtes encore loin de l’indépendance financière.
    • Si l’actif est supérieur au passif, alors vous êtes sur la bonne voie ! Vous gagnez plus d’argent que vous n’en dépensez. Vous pouvez alors déjà envisager d’effectuer d’autres investissements dans d’autres actifs afin de creuser encore plus l’écart entre l’actif et le passif, et faire croître votre patrimoine.

    La grande majorité des gens se contentent du second cas de figure, c’est-à-dire d’être financièrement à l’équilibre. Ils travaillent toute leur vie sans relâche pour tout juste réussir à couvrir leurs dépenses quotidiennes, et éventuellement acquérir leur résidence principale. Cela peut être un choix de vie tout à fait respectable, mais totalement dénué d’ambition. D’autres, ambitieux malgré tout, se trompent simplement de raisonnement et donc de chemin. Ils pensent qu’il faut travailler plus pour gagner plus, d’autant plus que le gouvernement ne cesse de nous rabâcher ce slogan. Ils peuvent ainsi rester comme cela pendant des années, stagnant financièrement sans même s’en rendre compte.

    Comment augmenter sa part d’actifs ?

    Dans un premier temps, augmenter sa part d’actifs ne veut pas forcément dire investir plus d’argent. Il peut s’agir tout d’abord de se concentrer à réduire ses dépenses, autrement dit sa part de passif. Cela creusera ainsi l’écart entre actif et passif, au profit de l’actif, bien évidemment. En faisant le point sur toutes vos dépenses et sur les biens qui vous coûtent de l’argent, vous pourrez déterminer quelles sont vos dépenses superflues. Avez-vous réellement besoin, par exemple, de posséder deux voitures ? Votre abonnement internet/téléphone est-il réellement adapté à vos besoins, ou contient-il de nombreuses options que vous payez alors que vous ne les utilisez pas ? Idem pour vos frais bancaires, vos assurances dont certaines peuvent faire doublon avec celles incluses dans votre offre de carte de crédit etc. En faisant le point sur tout ce qui vous coûte de l’argent et en identifiant les postes de dépenses superflus, vous pourrez épurer vos finances et commencer à gagner de l’argent de manière passive en faisant des économies.

    Plus vos actifs seront supérieurs à vos passifs, et logiquement, plus vous aurez d’argent pour investir dans d’autres actifs afin d’augmenter votre patrimoine, et donc vos revenus. Si vous avez une bonne stratégie que vous maintenez dans le temps, vous entrerez alors dans un « cercle vicieux positif », qui vous permettra d’augmenter vos revenus jusqu’à ce qu’ils atteignent l’objectif que vous vous serez fixé.

    L’indépendance financière devient un objectif indispensable

    Nous vivons à une époque où tout évolue. L’économie évolue, le monde du travail évolue, et nos modes de vies eux aussi évoluent. Nous avons encore trop en tête les idées et raisonnements de nos parents, qui fonctionnaient très bien à leur époque, mais ne sont plus du tout adaptés à la nôtre. L’époque où l’on trouvait un emploi dès la sortie de l’école, où on achetait sa première maison à l’âge de 20 ans et où on commençait et terminait sa carrière dans la même entreprise pour avoir ensuite une retraite confortable, est clairement révolue. Il faut désormais revoir totalement notre façon de penser et de voir les choses. Même la retraite des personnes actuellement actives n’est plus du tout garantie de nos jours. On conseille de plus en plus aux gens de préparer leur retraite eux-mêmes, sans compter une seule seconde sur l’aide du gouvernement. Pour la majorité des gens, les salaires ne suffisent plus non plus à subvenir à leurs besoins les plus élémentaires. Beaucoup vivent alors au jour le jour, sans savoir de quoi demain sera fait. Il faut à tout prix se sortir de ce cercle vicieux, et pour cela, quoi de mieux que de faire de bons investissements qui vous rapportent de l’argent sur le long terme, indépendamment de l’État et même indépendamment de votre patron ?

    Conclusion :

    Pour faire de bons investissements et atteindre rapidement l’indépendance financière, il suffit avant tout d’être méthodique, de procéder étapes par étapes et de n’en omettre aucune. Ensuite, il faut également avoir une certaine éducation financière. Maintenant que vous connaissez les notions d’actifs et de passifs, que vous en maîtrisez la gestion, vous avez désormais des bases solides pour commencer à faire travailler votre argent pour vous, et cesser de travailler pour votre argent. Une bonne gestion financière est avant tout une question de logique, mais aussi de maîtrise de ses émotions. Quoi qu’il en soit, vous avez maintenant les clés pour démarrer ou optimiser la construction de votre patrimoine afin de réussir à générer un revenu mensuel suffisant pour pouvoir en vivre.

      Voir aussi: Finances perso