Les jeux d’argent sont très attrayants pour tout monde, ceux qui n’y ont jamais joué sont très peu nombreux. Que l’on choisisse le poker, la roulette, les machines à sous, les jeux à gratter, le loto etc., lorsqu’on joue régulièrement, on peut s’exposer à l’apparition d’une addiction aux jeux. Si certaines addictions restent légères donc facilement contrôlables, d’autres peuvent s’avérer extrêmement destructrices. Les personnes touchées par une addiction aux jeux d’argent peuvent rapidement se retrouver ruinées, isolées, au pied du mur. Comment peut-on en arriver là ? Comment fait-on pour décrocher ? Voici X trucs pour aider les accros à se défaire de cette addiction dangereuse.

    Pourquoi et comment devient-on accro aux jeux ?

    Les jeux d’argent, comme leur nom l’indique, permettent de gagner de l’argent. La majorité des personnes qui y jouent n’y jouent pas uniquement pour le plaisir, même si certains ne l’avouent pas. On joue aux jeux d’argent pour tenter de s’enrichir, pour réaliser le rêve de ne plus avoir à se soucier des fins de mois, ne plus avoir de problèmes d’argent etc. Certains jeux attirent de plus en plus d’accros, comme notamment le poker, car on y voit des joueurs professionnels évoluer, et gagner leur vie grâce aux jeux. On pense alors pouvoir faire de même. Cependant, il y aura beaucoup d’appelés pour très, très peu d’élus, et beaucoup de dégâts au passage pour certains.

    Pourquoi devient-on accro ?

    Il y a trois principaux facteurs qui interviennent dans les raisons qui amènent une personne à passer de simple joueur occasionnel à joueur compulsif : un important trouble de l’amour-propre, un trouble relationnel, un manque de régulation de l’excitation. Ces trois facteurs n’ont pas nécessairement besoin d’être cumulés, seul l’un d’entre eux peut suffire à vous faire sombrer. Le trouble de l’amour-propre est un sentiment d’infériorité vécu souvent par la personne depuis l’enfance. Elle entraîne des fantasmes de pouvoir illimité et de grandeur que soudain le jeu semble pouvoir réaliser. Ce sentiment sera encore plus exacerbé en cas de « big win », c’est-à-dire d’un gain important en début de période de jeu qui va nourrir des rêves de plus en plus grands de fortune. Concernant les troubles relationnels, sans trop entrer dans des détails psychologiques, les personnes qui sombrent plus facilement dans une addiction aux jeux sont celles ayant souffert d’abandon, ou ayant été fréquemment rejetées. Enfin, les personnes souffrant d’un manque de régulation de l’excitation ne parviennent tout simplement pas à contrôler le sentiment euphorique qui accompagne souvent les jeux d’argent, avant même qu’il y ait un éventuel gain. Elles se laissent emporter par un enthousiasme déjà excessif au départ, jusqu’à se créer un univers décalé de la réalité.

    Comment devient-on accro ?

    Bien souvent, on commence à jouer réellement pour le plaisir, en se disant que si, en plus, on peut gagner un peu d’argent, ça sera « tout bénef ». Arrive alors le « big win » que j’évoquais tout à l’heure. Une partie de poker où on a pu doubler son tapis, un jackpot qui tombe sur une machine à sous, un gros gain à la roulette etc., et une personne ayant un profil souvent déjà fragile tombera immédiatement dans une euphorie qui deviendra alors incontrôlable. Le plaisir du début deviendra alors pour cette personne une nécessité, elle voudra gagner toujours plus, et « se refaire » le plus vite possible en cas de perte. Le cercle vicieux est alors déjà en marche. Certains vont aussi devenir accro sans avoir eu la chance de connaître un « big win », pour refaire leurs pertes, ou même simplement parce qu’ils connaissent quelqu’un qui a gagné beaucoup d’argent aux jeux, et se diront « pourquoi pas moi ? » ou « s’il peut le faire, alors moi aussi ». Il y a de nombreux scénarios possibles qui peuvent mener une personne à l’addiction, chacun en fonction de l’histoire personnelle de cette personne, de son environnement etc.

    Les conséquences de l’addiction aux jeux

    Les conséquences sont littéralement désastreuses et peuvent aisément être comparées aux conséquences d’une addiction à une drogue dure. En effet, même si ces conséquences sont différentes, elles n’en sont pas moins destructrices pour la personne atteinte comme pour son entourage. Une personne accro aux jeux va avoir un besoin croissant de jouer toujours plus pour espérer gagner toujours plus. Elle va y consacrer de plus en plus de temps. De ce fait, elle va rapidement s’isoler de son entourage. Par ailleurs, les pertes seront toujours supérieures aux gains, et la personne subira en plus un endettement dont il sera ensuite très difficile de sortir. Dans les cas extrêmes, un accro deviendra prêt à tout pour trouver de l’argent pour jouer, au même titre qu’un accro à une drogue fera tout pour trouver cette drogue. Certains parviennent en quelques mois à s’endetter de plusieurs dizaines de milliers d’euros, empruntent de l’argent à leurs proches qu’ils ne peuvent ensuite plus rembourser (renforcement de l’isolement), multiplient les crédits à la consommation, voire tombent dans l’escroquerie. La personne accro est alors dans une sorte de spirale infernale où elle trouvera toujours des justifications à ses actes, pensant qu’elle remboursera rapidement ses dettes vu qu’elle va se servir de l’argent pour gagner etc. L’augmentation des dettes, dans le cas d’une addiction, ne déclenchera aucune prise de conscience, la personne étant alors déconnectée de la réalité. C’est quand la situation devient réellement dangereuse (surendettement, dépression etc.) que cette prise de conscience aura lieu, et encore, pas systématiquement. Alors comment tout faire pour ne pas en arriver là ? Voici quelques trucs pour garder le contrôle de ses émotions et de ses actes, et, le cas échéant, pour s’en sortir dès que possible.

    Truc #1 : Écoutez vos proches

    Si vous devenez accro aux jeux, vos proches s’en apercevront rapidement et certains vont vite vous faire des remarques à ce sujet. Vous allez vous dire qu’ils exagèrent, qu’ils vous charrient etc. Chassez ces pensées et écoutez-les ! S’ils vous font des remarques même poliment et sur le ton de l’humour, elles ne sortent pas pour autant de nulle part. Vos proches n’ont que des intentions bienveillantes à votre égard, ils ne vous diront pas cela pour vous ennuyer ou se moquer de vous. Forcez-vous à les écouter et à prendre leurs remarques et conseils en considération. Ne vous isolez surtout pas, dialoguez avec eux.

    Truc #2 : Ne jamais investir de l’argent que vous ne pouvez pas vous permettre de perdre

    Je le dis souvent dans mes articles sur la bourse et le Forex, mais cette règle s’applique aussi parfaitement aux jeux d’argent. L’argent que vous décidez de jouer doit obligatoirement être de l’argent dont vous n’avez pas besoin pour subvenir aux besoins de votre quotidien. Ainsi, ne jouez jamais l’argent destiné à votre loyer, à vos factures, à vos courses alimentaires etc. Ne jouez que l’argent éventuellement excédentaire que vous aurez à la fin du mois et que vous ne souhaitez pas épargner.

    Truc #3 : Fixez-vous un budget

    Avant d’aller au casino ou de jouer à des jeux d’argent en ligne, fixez-vous dès le départ un budget hebdomadaire ou mensuel à respecter absolument. Si vous perdez tout, vous perdez tout ! Ne dépassez jamais ce budget pour « refaire » vos pertes. Si vous allez au casino, prenez la somme définie en liquide et n’emmenez jamais avec vous votre carte de crédit !

    Truc #4 : Ne jamais s’endetter

    Si vous perdez, tant pis ! N’empruntez jamais d’argent ni à vos proches, ni à une banque, pour le jouer aux jeux d’argent. C’est le meilleur moyen de sombrer dans l’addiction et dans un cercle vicieux dont il sera très long et très difficile de sortir.

    Truc #5 : Se faire aider

    Demander de l’aide n’est jamais chose facile, mais si vous sentez que vous devenez accro, ou si vous avez seulement le moindre doute et souhaitez en avoir le cœur net, n’hésitez pas à demander de l’aide auprès de spécialistes. Il existe des associations spécialisées dans l’addiction aux jeux, ainsi que des sites internet tels qu’Adictel ou SOS joueurs, sur lesquels vous trouverez déjà de nombreuses informations utiles sur le sujet, ainsi que des services tels que des groupes de discussion en ligne, anonymes et gratuits, avec un psychologue. Vous pouvez également contacter ces associations aux numéros suivants :

    • 0 805 020 000 pour Adictel (numéro vert)
    • 0 810 600 115 pour SOS joueurs (prix d’un appel local)

    Au téléphone, votre anonymat sera lui aussi entièrement respecté.

    Par ailleurs, Adictel vous propose des groupes de discussion anonymes et gratuits en ligne avec un psychologue. Vous pouvez aussi faire appel à ces associations si vous avez un proche en difficulté.

    Conclusion

    L’addiction aux jeux d’argent n’est pas à prendre à la légère. Elle peut s’avérer extrêmement dévastatrice et si on la laisse trop s’installer, il est très difficile d’en sortir. Cependant, des solutions existent à tous les niveaux. Si cette addiction est détectée assez tôt, vous pouvez vous-même vous en sortir en suivant les quelques astuces de cet article. Si, en revanche, l’addiction est déjà allée trop loin et dure depuis trop longtemps, il ne faut surtout pas hésiter à demander de l’aide, que ce soit pour vous-même ou pour un proche, car il arrive un moment où il est impossible de s’en sortir seul. Les jeux d’argent doivent avant tout rester, comme leur nom l’indique, des jeux, ludiques, et que l’on pratique avant tout pour s’amuser de façon occasionnelle.

      Voir aussi: Uncategorized