Nous avons vu dans les articles sur les points pivots et les indicateurs d’une les outils à connaître pour générer davantage de profits dans votre pratique du trading, mais aussi pour vous donner une idée des signes d’opportunité d’une entrée ou d’un sortie dans le marché. Nous allons ici approfondir cet aspect du quand et traiter aussi celui du comment : une entrée ou une sortie soignée, au bon moment, va faire toute la différence pour maximiser vos gains ! Gardez à l’esprit que si vous avez faites une bonne entrée, vous aurez fait la plus grosse partie du travail.

    Astuce #1 : Entrer à la clôture des marchés

    Il y a quelques règles simples si vous décider d’entrer dans le marché, mais qu’il convient de suivre strictement. Pour ce qui est d’acheter, ne le faites que si cette configuration se présente :

    • Si vous observez qu’un point pivot marquant un bas de court terme se forme
    • Le prix de l’action à la clôture était le plus élevé des prix pratiqués la veille
    • Les prix se situent au-dessus de la moyenne mobile sur 20 jours et sont dans un canal de progression à la hausse
    • Le prix à la clôture est au-dessus du prix à l’ouverture, indicateur d’une journée de hausse

    Pour ce qui est de vendre, assurez-vous que vous soyez dans la configuration suivante :

    • Si vous observez qu’un point pivot marquant un haut de court terme se forme
    • Les prix de l’action à la clôture sont les plus bas des prix pratiqué la veille
    • Les prix se situent au-dessous de la moyenne mobile sur 20 jours et sont dans un canal de progression à la baisse
    • Le prix à la clôture est au-dessous du prix à l’ouverture, indicateur d’une journée de baisse

    Pour ce qui est d’acheter, encore une fois si les indicateurs sont là, passez un ordre au prix du marché, quelques minutes avant la clôture. Cette technique présente plusieurs avantages : elle ne nécessite que de prendre quelques minutes par jour, au moment de la clôture ; vous pouvez vérifier si la tendance que vous aviez pressentie s’est ou non confirmée ; et les gaps éventuels à l’ouverture du marché, parfois source de confusion, ne vous concernent pas (nous traiterons des gaps et de comment les gérer dans un prochain article qui leur sera spécifiquement dédié). L’inconvénient de cette technique, il en faut bien un, c’est que vous achèterez plus cher qu’avec d’autres méthodes, notamment si la tendance de la journée a été une hausse forte.

    Astuce #2 : engager des positions

    Une méthode plus réactive, qui demande moins d’investissement pécuniaire mais davantage d’investissement temporel, consiste à placer des positions dès que les prix dépassent le pic qu’ils avaient atteint la veille. Là aussi, il y a quelques critères simples dont il faut s’assurer :

    Pour l’achat, si d’une part les prix augmentent 1% au-dessus du pic qu’ils avaient atteint la veille, et que la moyenne mobile et le canal de progression indiquent une hausse ;

    Pour la vente, si les prix chutent jusqu’à 1% en-deçà du prix le plus bas de la veille, et que la moyenne mobile et le canal de progression indiquent une baisse.

    Si vous utilisez cette technique, il convient de passer des ordres à seuil de déclenchement : l’achat ou la vente ne se fera que si le prix que vous spécifiez est atteint. Cela a l’avantage que si vous achetez, vous le ferez probablement à un meilleur prix qu’avec la technique précédente. L’inconvénient ici est qu’il est tout à fait possible que vous voyiez la courbe s’inverser juste avant d’atteindre le seuil que vous avez fixé.

    Les critères proposés ici peuvent sembler drastique, mais il est important de les respecter, ils sont autant de signes que les acteurs du marché se sont engagés dans une direction claire dont vous pouvez tirer profit. Encore une fois, soyez vifs, mais pas frénétiques ! Il est parfaitement compréhensible d’être frustré d’attendre que la bonne configuration se présente, avec des signes clairs… Mais agir sous le coup de la frustration, ou parce que vous avez l’envie, légitime par ailleurs, de participer, vous mènera probablement, et votre portefeuille, à de solides déconvenues. Mieux vaut prendre votre mal en patience et attendre que des signes clairs d’une possibilité d’entrée dans le marché émergent.

    Astuce #3 : Quand placer les stops ?

    Avec les stops vous déterminez le montant maximums des pertes auxquelles vous consentez ; plus il est éloigné de votre niveau d’entrée, plus les risques sont élevés. Donnez-vous une marge de base de 10%, en dessous ou au-dessus de votre point d’entrée suivant que vous comptez acheter ou vendre. Avant de détailler les types de stops que vous pouvez placer, répondons à la question du “quand”. Elle est dans ce cas très simple : dès que vous entrez dans une transaction, placez immédiatement un stop de protection. Utilisez des ordres à seuil de déclenchement et surtout, respectez-les. Ne cédez pas à la panique en vous mettant si vous voyez une position approcher de votre stop de protection : rien de plus crispant que de constater, après votre vente, que le cours repars dans le sens que vous attendiez… Et inversement, en négligeant ces stops de protection en espérant un retournement de situation vous risquez non seulement d’augmenter vos pertes, mais le coup au moral sera dur ! Les stops de protection limitent vos pertes et vous assurent une marge de tranquillité, soyez donc systématique dans leur utilisation.

    Astuce #4 : Stop profit

    Une bonne manière d’utiliser les stops quand vous députez dans le trading est de s’en servir une fois qu’une certaine marge de profit est assurée. Cela vous permettra de gagner en confiance, un facteur essentiel de la psychologie du trading. Vous gagnerez certes moins qu’en utilisant des techniques plus risquées, mais il existe des moyens de capter des gains substantiels avec cette méthode :

    Prenez un objectif équivalent au pourcentage de différence entre votre point d’entrée et votre stop de base. Et quand votre objectif est atteint au moment de la clôture du marché, ne soldez pas votre position, mais déplacez votre stop à ce qui était votre niveau d’entrée, et utilisez ensuite un stop suiveur.

    Astuce #5 : Stop suiveur

    Quand vous voyez votre position évoluer dans le sens que vous escomptiez, passez à un stop suiveur : il a la double fonction de limiter les risques et de bloquer vos gains.

    D’une manière générale, déplacez votre stop en conservant la distance que vous avez observée lors de votre entrée sur cette position ; les prix à la clôture vous serviront de baromètre pour réajuster son niveau, au besoin. Si l’action est en baisse, n’y touchez pas ; si par contre elle est en hausse, mettons de 3%, dans ce cas déplacez votre stop dans la même direction et dans les mêmes proportions.

    Une autre méthode de stop suiveur consiste à placer vos stops en fonction des pics et des chutes de la veille. Pour un jour donné, vos stops suiveurs seront tout simplement les prix les plus bas pratiqués le jour précédent -il vous suffit ensuite de replacer ces stops au jour le jour.

    Encore une fois, chaque méthode a ses avantages et ses inconvénients spécifiques : la deuxième méthode vous permet de sortir plus vite d’une position qui menace de s’écrouler, mais elle tend aussi à réduire les gains potentiels. Il n’y a pas de transaction sans risque, et vous êtes le seul à même de décider quelle marge de risque est acceptable à vos yeux, en gardant à l’esprit que moins vous prenez de risque de perte, moins vous avez de chance de gains substantiels… Et inversement : tenter des positions gagnantes et miser sur de gros gains signifie accepter la possibilité de pertes substantielles !

    Astuce 6 : Stop de délai

    La pratique du day trading rend très concrète (et profitable !) le vieil adage selon lequel le temps, c’est de l’argent. Une action rentre parfois dans un canal horizontal et que les cours se maintiennent entre deux bornes pour plusieurs jours : c’est le signe qu’il est temps de sortir et d’employer votre attention et votre portefeuille ailleurs, là où les profits attendent. Si vous vous retrouvez dans cette situation, placez simplement un ordre de vente  au prix où vous étiez entré dans cette position : la stagnation actuelle devrait faire qu’il soit activé rapidement.

    Conclusion :

    Des astuces que nous vous avons proposées ici, il est important que vous en choisissiez une qui convienne à votre style de day trading, à votre tempérament, et que vous vous y teniez. Ne vous dispersez pas, cela au bout du compte nuirait à vos profits ! Vous gagnerez davantage en maîtrise,  en confiance et surtout en argent en vous en tenant à une méthode, la bonne pour vous. Chaque trader a son style, il suffit de trouver le vôtre et de le développer !

     

      Voir aussi: Bourse