Un homme gagne 10 millions de dollars par an grâce à un site de rencontre, un autre vend 100 000 noms de domaine pour 164 millions de dollars etc., les success stories de personnes qui, parties de rien, sont devenues littéralement riches sur internet existent, et sont même plutôt nombreuses. La plupart se passent Outre-Manche et Outre-Atlantique, mais les Français ne sont pas en reste, et rattrapent de plus en plus leurs compagnons étrangers. Dans cet article, j’ai souhaité vous faire rêver un peu en vous racontant les plus belles histoires de réussites sur internet.

    Ce sont autant de preuves que sur le web, les possibilités de gains sont illimitées. Ces histoires de succès donnent espoir à n’importe qui, peu importe l’âge, l’éducation, le pays etc., de remporter un succès extraordinaire en ligne. Vous n’avez même pas besoin d’avoir un talent ou une compétence particulière, ou une quelconque expérience d’entrepreneuriat.

    Voici 6 success stories de business sur le web, créés par 6 personnes ordinaires atteignant une réussite phénoménale en ligne.

    Success Story #1 : Un blogueur gagne un contrat de 300 000$ au bout de deux mois de blogging

    Le blogueur Christian Lander a créé le blog StuffWhitePeopleLike.com, qui est un blog de divertissement. Deux mois seulement après avoir lancé le blog, il a gagné un contrat avec un éditeur très important, Random House. Il a reçu une avance de 300 000$ ! Rien que ça ! « Stuff White People Like » est un blog satirique sur les centres d’intérêts des citadins blancs de gauche, autrement dit un blog de divertissement ! Le site a attiré environ 15 millions de visiteurs en seulement deux mois.

    Le blog a été créé en janvier 2008 par le Canadien Christian Lander, avec son amie et co-auteur, Myles Valentin. Le blog est devenu populaire très rapidement, enregistrant plus de 300 000 visiteurs par jour et plus de 40 millions de visiteurs au total fin septembre 2008.

    Le livre « The Stuff White People Like » (traduisez « Les choses qu’aiment les blancs » – oui, je sais, en France un tel titre ferait polémique !) est sorti en juillet 2008, et est apparu sur plusieurs listes de bestsellers !

    Success Story #2 : 800 000$ grâce à une application iPhone

    Ethan Nicholas et sa femme avaient du mal à rembourser leur hypothèque. Les factures médicales de leur plus jeune fils s’empilaient. Puis Ethan s’est souvenu avoir lu l’histoire d’un homme ayant gagné plusieurs millions de dollars très rapidement en créant un jeu vidéo appelé « Trism » pour iPhone. Cet homme, Steve Demeter, a gagné 250 000$ en deux mois grâce à ce jeu !

    Bien qu’Ethan ait des années d’expérience en programmation, il n’avait jamais programmé d’application pour iPhone. Il décida pourtant d’écrire un programme de jeu. Il a esquissé quelques dessins et a acheté des stocks de photos et de fichiers audio bon marché. Pendant six semaines, il a travaillé nuit et jour : la journée à son emploi classique, et le soir sur son jeu pour iPhone. Lors du premier jour de lancement du jeu, « iShoot », vendu à moins de cinq dollars, a rapporté à Ethan 1 000$ ! Le deuxième jour, 2 000$. Puis, le troisième jour, ce chiffre chuta soudainement à 50$, ou il stagna pendant plusieurs semaines.

    Au début de l’année suivante, il a lancé une version gratuite du jeu avec moins de fonctionnalités, espérant déclencher des ventes de la version payante. Cela a fonctionné : « iShoot Lite » a été téléchargé plus de 2 millions de fois, et beaucoup de gens sont rapidement passé à la version payante, qui coûte maintenant moins de 3$. Le plus gros jour de vente a généré 17 000 achats, pour un gain de 35 000$ !

    Si vous êtes doué en informatique, cette histoire doit déjà vous donner des idées !

    Sucess Story #3 : 1,4 millions de dollars par an grâce à l’affiliation

    Jeremy Palmer, un expert en marketing d’affiliation, a gagné un bénéfice brut de plus de 800 000$ sur un chiffre d’affaire de plus d’1,4 millions de dollars.

    Jeremy a découvert les programmes d’affiliation en 2003 après avoir remarqué que certains affiliés de la petite entreprise de services financiers dans laquelle il travaillait gagnaient des milliers de dollars de commissions. Il a alors ajouté des liens d’affilié à un site web qu’il possédait. Les gains qu’il a perçu l’ont encouragé à continuer et à lancer des sites affiliés dans d’autres domaines.

    En deux mois il a gagné plus d’argent avec ses sites qu’avec son travail. En six mois, il gagnait deux fois son salaire, il a alors décidé de quitter son emploi pour se concentrer exclusivement sur son activité d’affiliation.

    Jeremy a généré un chiffre d’affaire de 100 000$ à partir de ses sites web dans la première année en tant qu’affilié, et plus d’un million de dollars dans la deuxième année. Il a même été récompensé par la plateforme d’affiliation Commission Junction (qui s’appelle aujourd’hui CJ Affiliate). Trois ans plus tard, il avait dépassé les 1,4 millions de dollars de chiffre d’affaire ! Jérémy a pas mal investi dans la publicité, c’est la raison pour laquelle il lui reste 800 000$ de bénéfices sur ses 1,4 millions de dollars de chiffre d’affaire, mais honnêtement, à sa place, j’aurais sans doute fait pareil !

    Success Story #4 : Une grand-mère de 62 ans fait fortune avec un site de cartes de vœux

    Jacquie Lawson, une grand-mère anglaise de 62 ans a créé le site jacquielawson.com, et ce site n’est rien de moins qu’un des leaders du marché des cartes de vœux en ligne. Les chiffres de son site, à savoir les visiteurs, les membres inscrits etc., se comptent en millions. Avec un système d’abonnement de seulement quelques livres sterling par an, le site a une valeur estimée à plusieurs dizaines de millions de dollars.

    Jacquie est une artiste de formation, ayant étudié dans une école de beaux arts à Londres. Elle a été artiste freelance pendant des années. Elle a eu son premier ordinateur en 1998 et a commencé à créer des animations Flash en 2000. Après 6 semaines d’essais et d’erreurs elle créa sa première carte électronique de Noël et l’envoya à plus de 30 amis, avant de partir en vacances en Australie. À son retour, elle avait reçu plus de 1600 messages de personnes du monde entier qui avaient reçu sa carte. Beaucoup lui demandaient si elle allait créer d’autres cartes. Elle créa un premier petit site web qui planta assez rapidement, victime de son succès. Avec l’aide d’amis et de membres de sa famille, elle créa ensuite le site qu’elle a aujourd’hui, avec le succès grandissant qui en découle.

    Jacquie utilise maintenant une tablette tactile et un stylet pour ses créations ! Comme quoi, il n’y a pas d’âge pour réussir grâce aux nouvelles technologies et à internet !

    Success Story #5 : 10 millions de dollars par an en 10 heures par semaine

    Markus Frind a créé le site de rencontre plentyoffish.com (le lien mène à la version française du site), et gagne 10 millions de dollars par an en travaillant seulement 10 heures par semaine ! Cet homme gère son site web depuis son appartement de 80 m² au Canada.

    Il a créé ce site, au départ, pour réussir à progresser en langage de programmation informatique. Le site a pourtant connu un succès grandissant, d’abord auprès des canadiens anglophones, puis des américains, alors que sa publicité était minime. Là aussi, le nombre de visites, de clients inscrits etc. se compte en millions.

    Le site est monétisé avec des bannières publicitaires, Google AdSense et des liens affiliés qui envoient les visiteurs vers d’autres sites de rencontre, fonctionnant ainsi comme une sorte de portail. Markus gagne ainsi plus de 10 000$ par jour rien qu’avec Google Adsense.

    Success Story #6 : 100 000 noms de domaine vendus pour 164 millions de dollars

    Voici l’histoire la plus impressionnante. Plusieurs vendeurs de noms de domaines ont fait fortune grâce à leur activité, mais celui-ci est de loin le plus impressionnant. Yun Ye, un Américain d’origine chinoise, est devenu une légende dans l’industrie du nom de domaine lorsqu’il a vendu son portefeuille de 100 000 noms de domaines à la compagnie publicitaire « Marchex » pour la modique somme de 164 millions de dollars !

    Yun Ye a commencé à construire son énorme collection de noms de domaines après ses études, au début des années 2000. Il a englouti des milliers de noms de domaines expirés, souvent des noms que le propriétaire précédent avait soit oublié soit décidé de ne pas renouveler. À l’époque où il construisait son portefeuille, la seule manière de gagner de l’argent avec des noms de domaines était de les revendre. Peu de temps après sont apparues les compagnies publicitaires, prêtes à le rémunérer soit au PPC (coût par clic), soit en louant un emplacement sur ses sites web pour y mettre de la publicité. Le portefeuille de Yun Ye lui a rapporté plus de 20 millions de dollars par an de revenus. Marchex a payé 8,6 fois son salaire annuel pour racheter ce portefeuille « poule aux œufs d’or ».

    Conclusion :

    Toutes ces success stories sont assez anciennes, mais je tenais à les mentionner car elles sont réellement très impressionnantes, et je pense que ce n’est qu’une question de temps avant que l’on retrouve de nouvelles histoires issues de personnes qui auront démarré leur activité aujourd’hui ! En France, les plus belles réussites se font essentiellement dans le blogging. Les blogueuses mode connaissent un succès grandissant, tout comme les « digital nomads ». vous trouverez aussi de nombreuses belles histoires sur le blog Blogeur Pro d’Olivier Roland, qui a fait de nombreuses interviews passionnantes, de blogueurs français et étrangers.

      Voir aussi: Finances perso