Il existe plusieurs catégories d’investisseurs, dont les plus nombreux sont les « salariés rentiers ». Tout en conservant leur emploi, ils investissent dans différentes sortes d’actifs (immobilier, bourse etc.) afin de se constituer un revenu passif complémentaire. Ce revenu vise souvent aussi à préparer leur retraite. Il existe également une autre catégorie d’investisseurs qui se développe de plus en plus : les « entrepreneurs rentiers ». Ces derniers quittent leur emploi pour devenir des investisseurs à plein temps. Ils parviennent, grâce à leur activité, à générer un revenu passif suffisamment important pour subvenir à leurs besoins, et n’ont plus qu’à consacrer ensuite leur temps à faire encore plus fructifier leur patrimoine. Ces entrepreneurs réussissent à atteindre leurs objectifs majoritairement grâce à l’immobilier. En effet, parvenir à un tel résultat avec la bourse, par exemple, est possible, mais on devient alors trader plutôt qu’entrepreneur rentier. Avec d’autres types d’investissements, plus marginaux, devenir rentier est aussi beaucoup plus long et compliqué. L’immobilier reste ainsi la meilleure solution pour devenir entrepreneur rentier. Comment y parvient-on ?

    L’objectif d’un entrepreneur rentier immobilier

    Quel est l’objectif d’un entrepreneur rentier ? Pourquoi devenir entrepreneur rentier plutôt que salarié rentier ? Posons cette dernière question autrement : Pourquoi conserver votre emploi si vous gagnez déjà suffisamment d’argent pour pouvoir vivre sans ? La seule réponse possible à cette question est que vous soyez réellement très passionné par votre travail. Dans ce cas, le choix de rester salarié rentier paraîtra logique. Dans le cas contraire, ne pas tendre vers le statut d’entrepreneur salarié serait vous mettre des bâtons dans les roues. Pourtant, beaucoup le font, à cause de la crainte liée à la sécurité de l’emploi, qui n’est pourtant aujourd’hui plus qu’une illusion.

    L’entrepreneur rentier cherche au contraire à sortir à tout prix du salariat, à ne plus dépendre de son patron pour subvenir à ses besoins, même si bien souvent il devrai conserver son emploi au début de son activité d’investisseur. Il travaillera au final uniquement pour lui, et pour l’atteinte de son indépendance financière. La constitution d’un bon patrimoine immobilier qui aboutit à un revenu passif conséquent nécessitera d’y consacrer beaucoup de temps au début. L’investissement n’est ainsi pas seulement financier, vous investissez de votre temps, de vos connaissances, bref, de votre personne. Néanmoins, l’objectif final est de pouvoir ensuite automatiser un maximum la gestion de ce patrimoine, afin que le revenu généré soit réellement passif, et que vous puissiez « travailler moins pour gagner plus » !

    Des investissements à haut rendement

    Les entrepreneurs rentiers visent en priorité des investissements à haut rendement. Cela leur permet d’optimiser leur portefeuille d’investissement sans pour autant augmenter leur prise de risque, ce qui n’est pas le cas, par exemple, des investissements boursiers, où les plus performants sont aussi les plus risqués. Ainsi, si vous voulez vous aussi vous lancer dans une activité d’entrepreneur rentier immobilier, visez les locations saisonnières, les locations meublées, ou encore les investissements dans les garages ou les parkings, pour les budgets plus serrés. Quelle que soit votre stratégie, elle doit avoir pour objectif premier un rendement optimisé, donc qui soit le plus élevé possible. Ensuite, vous avez le choix en ce qui concerne le type de bien que vous visez. Certains entrepreneurs rentiers, par exemple, choisissent d’acquérir des biens de petite taille (studios, F2, garages, parkings), moins coûteux à l’achat, afin de pouvoir en acheter un plus grand nombre et ainsi multiplier et cumuler les loyers, tout en diversifiant un peu leur portefeuille. D’autres choisissent au contraire des biens immobiliers plus grands et plus coûteux, afin d’en acquérir un nombre moins important tout en percevant le même montant total de loyers, ce qui présente l’avantage de nécessiter une gestion moins lourde.

    Une gestion automatisée

    Une fois son parc immobilier constitué, l’objectif de l’entrepreneur rentier est d’en automatiser la gestion le plus possible. Concrètement, il veut pouvoir n’y consacrer que quelques heures par semaine. Cela revient à réaliser le rêve de beaucoup de gens, qui est de travailler moins pour gagner plus. Si l’entrepreneur rentier a réussi l’étape précédente, à savoir se constituer un portefeuille d’investissements immobiliers à haut rendement, alors il pourra se permettre de déléguer certaines tâches de gestion pour se « contenter » de la marge restante une fois les sous-traitants et autres intermédiaires payés. Rappelez-vous que l’objectif est avant tout de générer un revenu qui soit passif. Or, ce ne sera pas le cas si vous continuez à y consacrer tout votre temps. L’activité de l’entrepreneur rentier immobilier consiste à automatiser la gestion de ses biens immobiliers locatifs afin de pouvoir consacrer son temps (et le moins de temps possible tout de même) à faire d’autres investissements, ou à ajuster sa stratégie (vente de certains biens, diversification de son portefeuille etc.)

    Raisonnez comme un entrepreneur

    Pour réussir à devenir un bon entrepreneur rentier et vivre confortablement de vos revenus passifs, vous devez raisonner comme un entrepreneur et non comme un salarié. Vous ne devrez pas travailler 35 ou 40 heures par semaine pour créer puis maintenir votre portefeuille et ses performances. La réalité est toute autre. Comme un entrepreneur qui a créé son entreprise, vous devrez au début y consacrer tout le temps nécessaire sans compter les heures que vous y passerez. Cela pourra vous demander, parfois, certains sacrifices. Néanmoins, ce travail acharné a pour but d’assurer ensuite votre tranquillité financière, votre tranquillité d’esprit, et votre liberté. Si vous raisonnez comme un entrepreneur et que vous automatisez votre gestion, vous verrez que vous pourrez rapidement passer d’un travail à plein temps à une gestion passive de seulement quelques heures par semaine pour le même montant de revenus. Admettons qu’actuellement votre emploi salarié vous permette de gagner 2000€ par mois en travaillant 40 heures par semaine. Ne rêveriez-vous pas de pouvoir gagner ce même montant en ne travaillant que 4 heures par semaine ? Si vous pensez que ce n’est pas possible, c’est que vous raisonnez encore comme un salarié et non comme un entrepreneur rentier.

    Vivre avec son temps

    Un excellent moyen d’automatiser la gestion de votre parc immobilier locatif est d’utiliser internet. Le web offre désormais des possibilités et des outils quasiment illimités pour tous les domaines d’activité, y compris la gestion immobilière. Internet pourra aussi considérablement faciliter la gestion d’un bien qui serait, par exemple, situé loin de votre lieu d’habitation, voire à l’étranger. De plus en plus d’investisseurs français investissent à l’étranger (États-Unis, Angleterre etc.) car il est aujourd’hui beaucoup plus facile, ensuite, de gérer ces biens à distance. Certains investissent même dans ces biens sans aller physiquement les visiter, en faisant par exemple appel aux services d’un agent immobilier présent sur place, qui connaît bien le marché, et qui soit digne de confiance. Certains agences immobilières se sont spécialisées dans ce type d’investissement. Il existe par exemple, en France, des agences qui ne proposent que des biens situés aux États-Unis, et ont pour cela des agents sur place qui sont chargés de dénicher les meilleurs opportunités. Le fait de vivre avec son temps, autrement dit d’exploiter les ressources offertes par internet vous ouvre de nombreuses possibilités pour vos investissements immobiliers, en vous permettant de saisir des opportunités autrefois inaccessibles.

    Les investissements physiques ne suffisent pas

    Les entrepreneurs rentiers immobiliers sont presque obligés de ne pas faire que des investissements physiques, car ces derniers ne suffiront pas sur le long terme. Cependant, ce n’est pas un problème, étant donné toutes les possibilités offertes par le marché de l’immobilier. Vous pourrez ainsi développer et diversifier votre portefeuille d’investissement immobilier en achetant des parts de SCPI par exemple, pour acquérir des parts dans le domaine de l’immobilier d’entreprise. Pour pouvoir bien développer votre activité, il sera certainement nécessaire de créer une SCI (Société Civile Immobilière), qui est la plupart du temps le statut le plus adapté à une activité d’entrepreneur rentier immobilier.

    Conclusion :

    De nos jours, à une époque de plus en plus incertaine sur tous les plans, il devient de plus en plus indispensable de chercher à atteindre un minimum d’indépendance financière, même s’il s’agit d’un revenu passif complémentaire. Il devient également de plus en plus important de maîtriser la prise de risque liée à vos investissements, en choisissant des valeurs refuges. L’investissement dans la pierre reste depuis toujours l’une des valeurs les plus sures, mais aussi et surtout le moyen le plus rapide et sécurisé de vous constituer un revenu passif régulier et à long terme. Avec un marché qui a énormément évolué et des nouvelles technologies de plus en plus nombreuses et abouties, l’investissement immobilier s’est également beaucoup démocratisé, et il est désormais accessible à tous. Le jeune actif qui n’a pas beaucoup d’économies et de capacité d’emprunt pourra se tourner, par exemple, vers des investissements dans des garages ou des parkings. Internet offre des possibilités presque illimitées, et permet de faire des investissements immobiliers dans le monde entier. Sans parler des autres solutions déjà connues comme par exemple l’investissement dans une SCPI, un EHPAD etc. En devenant entrepreneur rentier, vous vous débarrassez des inconvénients du salariat, et vous profitez des avantages de l’entreprenariat tout en n’ayant pas à en subir la plupart des contraintes. En d’autres termes, vous serez libre et indépendant financièrement. Alors, si vous ne vous êtes pas encore lancé dans l’aventure, qu’attendez-vous ?

      Voir aussi: Immobilier