Les trackers, également appelés ETF pour Exchange Traded Funds, sont des fonds indiciels cotés qui contiennent des valeurs mobilières. Concrètement, les trackers suivent des indices boursiers. Ils font partie des meilleures solutions d’investissement pour ceux qui souhaitent se construire un revenu passif régulier, autrement dit devenir rentier. Les trackers existent depuis le début des années 90 et sont apparus pour la première fois aux États-Unis. Ils feront leur apparition sur le marché français une dizaine d’années plus tard, au début des années 2000. Cela fait donc une quinzaine d’années que l’on connaît leur existence en France, et depuis leurs débuts, leur succès ne cesse de croître. Les trackers sont par ailleurs accessibles et même destinés aux particuliers. Ils doivent leur succès au fait qu’ils présentent de nombreux avantages pour les investisseurs, tant au niveau de leur souplesse dans leur gestion qu’au niveau des frais qui sont très faibles, et de leur fiscalité qui est très avantageuse. Les ETF permettent par ailleurs aux investisseurs particuliers d’accéder à des actifs et des marchés d’habitude plutôt réservés aux professionnels, comme par exemple la possibilité d’investir sur des indices entiers et tous les actifs qu’ils contiennent, comme le CAC 40 ou le S&P 500. Voici quelques éléments pour savoir comment devenir rentier grâce aux trackers.

    Les dividendes

    Investir dans des trackers et les laisser tranquillement travailler pour vous vous permettra de percevoir chaque année des dividendes, car les trackers ont un fonctionnement similaire à celui des actions. Ainsi, utiliser les dividendes pour se constituer une rente est aussi le moyen le plus facile et le plus passif de procéder. Par ailleurs, il vous est tout à fait possible, et même recommandé, de vous constituer un portefeuille contenant plusieurs trackers suivant des indices différents, pour la diversification. Le cumul des dividendes pourra alors vous rapporter un revenu au minimum complémentaire, et au mieux principal. Depuis une quinzaine d’années, soit depuis leur apparition en France, et même avant cela aux États-Unis, les trackers ont de très bonnes performances. S’ils comportent une part de risque au même titre que toutes les valeurs mobilières, ce risque est moins élevé qu’en investissant par exemple individuellement dans des actions. Par ailleurs, ce risque est contrôlable notamment par la diversification de votre portefeuille d’investissement. Les trackers vous permettront aussi de booster vos performances dans une stratégie d’investissement plus globale contenant d’autres types d’investissement comme des investissements immobiliers par exemple. Un seul tracker peut suffire à optimiser la diversification de votre portefeuille.

    Les plus-values

    Certains investisseurs qui optent pour les ETF choisissent de se constituer une rente avec les plus-values qu’ils touchent en achetant et revendant leurs trackers. C’est un fonctionnement différent de celui qui consiste à se contenter de percevoir les dividendes chaque année. Cela demande en effet une gestion active et régulière de votre portefeuille, et une certaine compétence en la matière. Pour optimiser cette gestion active, il vous faudra saisir les bonnes opportunités, analyser les marchés concernés par vos trackers pour les acheter et les revendre au bon moment, et toucher des plus-values qui soient les plus élevées possibles. Par ailleurs, mais cela est valable quel que soit votre stratégie, il faut choisir des plus-values à forte liquidité, car ce sont les moins risquées et les plus profitables. De plus, la fiscalité avantageuse dont bénéficient les trackers rend ces opérations d’autant plus lucratives. Si vous optez pour cette stratégie et que vous parvenez à bien l’élaborer et l’optimiser, il y a de fortes chances que vous réalisiez des performances bien plus élevées qu’avec les dividendes seuls.

    Le PEA

    Beaucoup de trackers sont éligibles au PEA. Si vous possédez déjà un plan d’épargne en actions ou si vous souhaitez en ouvrir un, sachez donc qu’il vous est tout à fait possible d’y placer un ou plusieurs trackers. Avec le PEA, vous avez par ailleurs la possibilité de percevoir une rente viagère une fois les 8 années de détention écoulées. Votre PEA est alors transformé en assurance. Ainsi, si vous possédez déjà un PEA souscrit via une compagnie d’assurance, vous n’aurez pas de démarche particulière à effectuer en dehors d’une demande de rente viagère. Si en revanche vous possédez un PEA bancaire, pour le transformer en rente, il vous faudra d’abord le transférer sur un PEA assurance dans une compagnie d’assurance ou dans votre banque si elle le propose. Dans ce cas, rassurez-vous, l’antériorité de votre PEA bancaire est évidemment conservée. La rente viagère est une rente que vous pourrez toucher de façon mensuelle, trimestrielle, ou annuelle, selon votre préférence, au moment de votre départ à la retraite. C’est donc une solution idéale pour préparer votre retraite, mais pas seulement. Vous pouvez, le cas échéant, vous constituer une rente en utilisant les dividendes perçus chaque année, comme évoqué plus tôt dans cet article. Le PEA se révèlera alors surtout avantageux au niveau fiscal. En effet, les trackers placés au sein d’un PEA sont soumis à la fiscalité de ce PEA, qui est plus avantageuse que la fiscalité classique des ETF.

    L’assurance vie

    Certains trackers sont également éligibles aux assurances vie. Plus précisément, certains contrats d’assurance vie incluent déjà des trackers que votre conseiller financier vous proposera à la souscription. Pour ce qui est de la rente, deux possibilités s’offrent à vous. Premièrement, vous pouvez opter, comme dans le cas du PEA, pour une sortie sous forme de rente viagère, au moment de votre départ à la retraite. Deuxième solution pour ceux qui ne souhaitent pas attendre, vous avez la possibilité avec certains contrats d’assurance vie d’opter pour le versement d’une rente immédiate. Certaines banques, par exemple, proposent ce service à leurs clients souhaitant justement transformer leur PEA en assurance, mais sans attendre leur retraite pour percevoir leur rente. Vous pouvez donc faire d’une pierre deux coups, en profitant dans un premier temps des avantages, fiscaux entre autre, du PEA, puis, à l’issue des huit ans de détention, le transformer en contrat de rente viagère immédiate. Ainsi, les différentes possibilités qui s’offrent à vous pour gérer vos trackers vous permettent d’avoir le choix entre plusieurs stratégies possibles et plusieurs combinaisons possibles pour vous constituer une rente régulière et optimisée.

    Bien choisir ses trackers

    Pour bien choisir les trackers qui vous permettront de vous constituer une bonne rente régulière, il vous faudra tenir compte de plusieurs critères. Pour commencer, privilégiez des trackers qui ont une capitalisation importante, donc une forte liquidité. En clair, des trackers qui sont énormément achetés et vendus, et suivis par de nombreux investisseurs. Cela vous apportera une première garanti de la qualité du tracker, de sa performance, et cela le rendra plus facile ensuite à revendre. Une capitalisation importante a aussi pour conséquence de faire baisser le spread, autrement dit la différence entre le prix d’achat et le prix de vente du tracker. Ensuite, il faut bien examiner le sous-jacent sur lequel votre tracker se base. Ce sous-jacent détermine tout simplement l’indice que le tracker suit, sa zone géographique, son secteur d’activité, ou encore s’il s’agit de matières premières etc. Votre choix devra alors se faire aussi dans le but de bien diversifier votre portefeuille. Par exemple, si vous possédez déjà des actions dans le secteur de l’énergie, n’investissez pas dans un tracker qui suit les entreprises de ce secteur. Optez alors plutôt pour un tracker qui suit une matière première, ou l’indice d’un pays dont les actions que vous possédez déjà ne fait pas partie etc. La diversification de votre portefeuille reste primordiale, même si vous n’y mettez que des trackers. Cela vous permettra de limiter la prise de risque tout en la contrôlant, mais aussi d’optimiser vos performances.

    Conclusion :

    Choisir d’investir dans des trackers ou ETF est l’un des moyens les plus efficaces pour parvenir à percevoir une rente régulière. Avec les différentes options et stratégies qui s’offrent à vous, cette rente pourra même être perçue avant la retraite. Ainsi, si certains utilisent ces stratégies pour préparer leurs vieux jours, d’autres les utilisent pour se constituer un revenu complémentaire, augmenter leur pouvoir d’achat, leur qualité de vie etc., et pourquoi pas réinvestir ce revenu dans d’autres opportunités. Pour résumer, les trackers ont toutes les qualités pour séduire le plus grand nombre, ce qui explique l’explosion de leur succès depuis quelques années auprès du grand public. Ils sont avantageux au niveau de leur fiscalité, leur gestion est flexible et s’intègre parfaitement dans un grand nombre de stratégies, et leurs frais de gestion sont très faibles, beaucoup plus faibles que d’autres produits financiers similaires comme les Sicav par exemple. Si les trackers sont au départ un investissement, ils peuvent aussi être une épargne, grâce à leur intégration possible dans un PEA ou une assurance vie. Les ETF pourront donc convenir à de nombreux profils d’investisseurs souhaitant les utiliser pour devenir rentier.

      Voir aussi: Assurance vie