On peut avoir de multiples raisons diverses et variées de vouloir fermer son compte bancaire, comme par exemple dans le cas d’un crédit immobilier fait dans une autre banque, qui vous obligerait à domicilier vos revenus dans cette dernière, ou pour toute autre raison dont vous n’avez pas à vous justifier auprès de votre banque. La procédure pour clôturer un compte bancaire est simple, mais paraît bien souvent fastidieuse parce qu’elle a tendance à s’étaler anormalement dans le temps. Ainsi, une clôture de compte que l’on souhaite rapide va bien souvent prendre plusieurs semaines ; ce qui ne vous empêchera en aucun cas d’ouvrir un compte ailleurs, mais cela peut vite devenir une contrainte et une préoccupation dont on se passerait bien. En prenant certaines précautions, autrement dit en ôtant tout élément pouvant servir d’excuse à votre banque pour faire trainer les choses, vous pouvez rendre la clôture de votre compte bancaire très rapide. Voici comment on peut fermer un compte bancaire en 48h00.

    À savoir

    Vous pouvez clôturer votre compte bancaire à tout moment, sans avoir à justifier vos motivations auprès de votre banque. De plus, la fermeture de tous types de comptes à vue (comptes courants, comptes chèque) ainsi que des comptes sur livret est entièrement gratuite. Seuls certains produits d’épargne spécifiques voient leur clôture et/ou leur transfert facturés de frais, comme par exemple les PEL (Plan Epargne Logement), PEA (Plan Epargne Actions) etc. Pour clôturer votre compte bancaire, la procédure est on ne peut plus simple, puisqu’il vous suffit d’en faire la demande en envoyant à votre banque une lettre de clôture de compte. Pour officialiser cette demande en bonne et due forme, vous pouvez l’envoyer en lettre recommandée avec accusé de réception. Ce n’est pas obligatoire mais cela peut être une précaution bonne à prendre. Si vous ne savez pas comment rédiger votre lettre, vous trouverez de nombreux modèles très bien construits sur internet, comme par exemple sur le site Droit-Finances ou encore Panorabanques.

    Enfin, la clôture de votre compte bancaire n’a pas besoin d’être terminée pour que vous puissiez ouvrir un autre compte dans une autre banque. Il est tout à fait possible (heureusement) de posséder plusieurs comptes courants. Seuls certains cas exceptionnels, comme le livret A, nécessiteront l’attente de la clôture avant de pouvoir faire une nouvelle ouverture (on ne peut posséder qu’un seul livret A par personne, toutes banques confondues). Ainsi, avant même d’avoir envoyé votre lettre de clôture, vous pouvez très bien déjà ouvrir un compte courant ailleurs, et même y domicilier votre salaire.

    Régulariser son compte

    Pour que la clôture de votre compte se déroule le plus rapidement possible, l’idéal est que ce dernier soit entièrement régularisé. Si vous êtes à découvert, il va falloir le combler. De même, un compte ne pourra être clôturé que si plus aucun prélèvement ni virement automatique n’est en cours. C’est la raison pour laquelle il est judicieux d’ouvrir votre nouveau compte courant avant de clôturer l’ancien ; afin de pouvoir, au préalable, transférer vos prélèvements automatiques (paiement de factures d’énergie, abonnements etc.) et vos virements automatiques (virement du loyer, virements automatiques d’épargne etc.) sur le nouveau compte, en même temps que la domiciliation de votre salaire. Pour vous aider à régulariser tout cela, vous pouvez demander à votre banquier qu’il vous dresse une liste de tous les prélèvements et/ou virements automatiques en cours sur votre compte.

    De même, faites attention aux paiements que vous avez pu effectuer mais qui n’auraient pas encore été retirés. Il vous faudra laisser sur le compte l’argent nécessaire au prélèvement de ces paiements, afin de ne pas mettre le compte à découvert, ce qui retarderait évidemment sa clôture. Par exemple, si vous avez émis des chèques, vérifiez qu’ils ont bien tous été débités. Sur votre relevé de compte, vous trouverez les numéros des chèques débités à côté de leur montant ; il vous sera donc facile de vérifier si tous les chèques manquant dans votre carnet ont bien été retirés. Faites aussi attention à votre carte bancaire. S’il s’agit d’une carte à débit différé, le montant total de vos dépenses ne sera retiré qu’en fin de mois. S’il s’agit d’une carte à débit immédiat, certains paiements peuvent tout de même mettre deux ou trois jours à être débités.

    Cette étape de vérification des prélèvements, virements et paiements est cruciale, vous devez la faire consciencieusement et ne pas clôturer votre compte avant que tout cela soit régularisé. En effet, si un paiement par chèque, carte ou prélèvement automatique devait arriver après la clôture de votre compte, il serait alors rejeté et vous pourriez en subir les fâcheuses conséquences (du paiement de frais de recouvrement à l’interdit bancaire !). Ce n’est pas comme pour le courrier, vous ne pourrez pas laisser à votre ancienne banque votre nouveau numéro de compte pour qu’ils y transfèrent immédiatement vos nouveaux paiements, cela ne fonctionne (malheureusement !) pas comme ça !

    Enfin, lors de la clôture de votre compte bancaire, vous devez rendre à votre banque vos moyens de paiement, autrement dit votre chéquier et votre carte de crédit. Vous pouvez soit les joindre à votre lettre de clôture, soit les apporter directement au guichet de votre agence. Quoi que vous choisissiez, veillez à rayer vos chèques non utilisés et à découper votre carte bancaire, afin que personne ne puisse les utiliser, on ne sait jamais !

    Remarque : Pour clôturer un compte joint, la signature des deux parties est évidemment nécessaire. Sinon, l’un des deux a la possibilité de conserver le compte joint, qui, lors de la désolidarisation de l’autre partie, se transformera en compte courant classique.

    Cas particulier : la clôture de compte à l’initiative de la banque

    Si vous pouvez clôturer votre compte sans vous justifier, sachez que votre banque aussi ! Cependant, la banque a tout de même une obligation, celle de vous prévenir par écrit avec un délai allant de un à deux mois. Dans certains cas, notamment dans les cas de problèmes sérieux de solvabilité et d’incidents de paiement réguliers, la banque peut tout de même clôturer le compte avant ce délai. Ensuite, c’est simple : si le compte est créditeur, la banque vous reversera la somme restante, s’il est débiteur, vous devrez vous acquitter du montant dû. Le délai d’un à deux mois étant la seule obligation de votre banque, les clôtures « abusives » sont rares. Vous n’aurez un recours, de ce fait, qu’en cas de non-respect de ce délai. Vous ne pourrez pas mettre en avant les éventuelles motivations de votre banque, étant donné qu’elle n’a pas officiellement à se justifier. En cas de réel litige, vous pouvez faire appel à un médiateur bancaire, spécialisé dans la gestion de ce type d’événement. Cependant, les cas de clôture de compte à l’initiative de la banque restent peu fréquents, même pour des clients en difficulté financière. La majorité des clôtures à l’initiative de la banque sont des clôtures de comptes inactifs depuis au moins 10 ans.

    Conclusion :

    Pour clôturer un compte rapidement, il suffit de bien s’y préparer. Plus vous aurez régularisé la situation au préalable, moins votre banque aura de raisons de faire traîner les choses. N’hésitez pas à contacter votre banque une fois votre lettre envoyée et reçue, afin de leur demander de vous confirmer déjà oralement que la clôture a bien été effectuée. Certaines banques font traîner les choses sans raisons valables, les relancer, tous les jours s’il le faut, peut parfois s’avérer nécessaire. Si vous les relancez régulièrement, il y a de fortes chances que la clôture se fasse, comme par enchantement, presque immédiatement ! Techniquement, clôturer un compte entièrement régularisé se fait en quelques clics sur un ordinateur !