Lorsque vous réservez un nom de domaine pour y créer un blog ou un site internet, celui-ci vous appartient pour un certain temps (en général, pendant une année que vous pouvez renouveler à chaque anniversaire). Ce nom de domaine, comme par exemple www.monblog.fr, peut être comparé à un nom commercial ou une marque, même s’il s’agit d’un blog amateur.

    Il existe depuis quelques années déjà, ce que l’on appelle le “second marché des noms de domaines”. Ce second marché, engendré par l’offre et la demande des propriétaires et des acheteurs potentiels, permet donc d’acheter ou de revendre des noms de domaines déjà réservés. Beaucoup de personnes, du moins au début, ont réussi à faire de belles transactions “involontairement”, parce qu’elles avaient acheté des noms de domaines prisés par des entreprises.

    Voici quelques-unes des plus grandes transactions de l’histoire du second marché des noms de domaines, résultant pour la plupart de guerres concurrentielles entre grands groupes d’entreprises, mais impressionnantes tout de même :

    • com : 28,5 millions d’euros
    • com : 24,4 millions d’euros
    • com : 13,1 millions d’euros
    • com : 8,9 millions d’euros
    • com : 6,9 millions d’euros (je vous laisse deviner qui a racheté celui-ci !)

    Ces chiffres font évidemment rêver, mais d’un point de vue plus “réaliste”, il est tout à fait possible à quiconque de gagner de l’argent en achetant et revendant des noms de domaines. Leurs prix de revente vont se déterminer selon plusieurs critères, dont l’extention (.fr, .com etc.), l’originalité, la facilité à le mémoriser etc.

    Je précise que je parle dans cet article de la revente de noms de domaines sans contenu. Si vous possédez un site internet ou un blog qui a déjà du contenu et des visiteurs réguliers, c’est le blog ou le site tout entier que vous vendrez ; les critères d’évaluation et les transactions ne seront par conséquent pas les mêmes.

    Voici les 2 étapes simples à suivre pour acheter et vendre un nom de domaine :

    1. Choisir et acheter un nom de domaine

    Un nom de domaine coûte en moyenne 10€/an (cela peut varier un peu d’un hébergeur à l’autre). De nombreux sites proposent aujourd’hui la réservation et l’hébergement de noms de domaines. Les plus renommés sont :

    • 1&1.fr
    • com
    • net
    • com
    • com

    Vous pouvez comparer leurs offres, promotions etc. ; sachant que pour l’achat/revente, le pack d’hébergement le plus basique suffira.

    Pour ce qui est du choix de votre nom de domaine, il faut être vigilant sur une chose : faites attention à choisir un nom dit “générique”, qui ne soit pas une marque ou un nom trop proche d’une marque. Une marque déposée étant protégée, le fait de choisir un nom de domaine faisant allusion à une marque ou désignant la marque elle-même s’appelle du “cybersquatting”, et dans ce cas, le propriétaire de la marque pourra vous poursuivre en justice.

    Cette mise en garde faite, voici quelques conseils pour bien choisir votre nom de domaine :

    • Choisissez bien son extension. Privilégiez les noms en .com qui se vendront toujours plus chers que les autres. Mais vous pouvez tout à fait choisir un .fr, .net, .org etc. si vous en avez envie.
    • Visez l’international : essayez de choisir de préférence des noms en anglais, comme par exemple beer.com (“bière”), ou travel.org (“voyage”). Encore une fois, les noms en anglais se vendent mieux, et le marché ciblé est plus large.
    • Ayez du flair ! Il faut essayer de trouver un nom de domaine qui ait du potentiel, tout en étant le plus court et le plus simple possible. Il doit être facile à retenir, ce qui lui donnera un potentiel supplémentaire. Pour trouver un nom “tendance”, vous pouvez vous aider d’outils tels que Google Trends, qui donne les tendances des recherches Google du moment, classés par catégorie.

     

    1. Mettre son nom de domaine en vente

    Les hébergeurs chez qui vous achetez vos noms de domaine font en quelque sorte partie du “premier” marché des noms de domaines, il va donc falloir les revendre sur d’autres sites spécialisés. Il en existe également une multitude. Le plus connu et le plus renommé est Sedo.com, mais il y a aussi par exemple boursoweb.fr ou encore capnom.com.

    Sur ces sites, vous pouvez soit acheter des noms de domaine déjà réservés mais mis en vente par leurs propriétaires, soit vendre votre nom de domaine. Il y a plusieurs types de vente, dont notamment la possibilité de vendre votre nom de domaine aux enchères. Ils proposent également des outils pour vous aider à évaluer le prix de votre nom de domaine, ainsi qu’un service gratuit de “parking”.

    Le parking consiste à mettre en ligne, à l’adresse de votre nom de domaine, une page indiquant clairement que le nom de domaine est à vendre, ainsi que des espaces publicitaires dont la thématique est liée à votre nom de domaine (par exemple des publicités pour des agences de voyage sur un site qui s’appellerait “travel.org”). L’avantage est que votre site aura une visibilité et se vendra en principe plus rapidement, mais vous gagnerez aussi des commissions sur les clics publicitaires. Ces gains seront assez maigres mais vous permettront normalement au minimum de rembourser les 10€ annuels d’hébergement.

    Conclusion :

    Pour un simple nom de domaine acheté environ 10€, vous pouvez gagner souvent plusieurs dizaines voire plusieurs centaines d’euros (et dans certains cas plus rares avec un petit coup de chance, plusieurs milliers !). En répétant l’opération plusieurs fois, vous pourriez rapidement, avec un peu de flair et d’organisation, générer un revenu complémentaire voire principal confortable.

    Cette activité est de plus en plus prisée par celles et ceux qui souhaitent travailler à domicile. C’est finalement une activité de commerce comme une autre, avec une petite part de spéculation qui n’est pas pour déplaire à certains. Si vous avez la fibre commerciale, cette activité est faite pour vous !

    N’hésitez pas à poster vos avis, commentaires et/ou questions sous cet article.

      Voir aussi: Uncategorized