Il existe de nombreux moyens de monétiser un site internet ou un blog, autrement dit, de nombreux moyens de faire en sorte qu’il vous rapporte de l’argent. L’un des moyens les plus faciles et rapides à mettre en place est la publicité. On peut, en quelques clics seulement, intégrer de la publicité sur les pages web d’un site, afin que ces dernières apportent une rémunération. L’avantage premier de cette publicité est qu’une fois mise en place, elle vous rapporte un revenu passif. En effet, vous n’aurez quasiment plus à y toucher par la suite, sauf si vous voulez par exemple sélectionner le type de publicité à diffuser, modifier la taille des bannières etc. Mais ce revenu passif est-il régulier ? Combien la publicité sur un site ou un blog peut-elle rapporter ?

    La pub sur internet, comment ça marche ?

    Pour savoir combien la publicité sur internet peut rapporter, il faut d’abord comprendre comment ça fonctionne, et plus précisément quels sont les différents moyens d’intégrer de la publicité sur son site. Globalement, on distingue trois types de publicité différents :

    Les régies publicitaires

    Elles sont le moyen le plus rapide de mettre en place de la publicité sur un site. Il existe différentes régies publicitaires, la plus connue d’entre elles étant celle de Google : Google Adsense. C’est la régie publicitaire la plus accessible, car d’autres pourront vous demander de remplir certains critères (nombre de visiteurs minimum, etc.). Sur Google Adsense, vous pouvez vous inscrire en quelques clics, puis cibler avec une certaine précision les publicités que vous souhaitez voir apparaître, grâce aux outils fournis par le site. Vous pouvez ainsi sélectionner un ou plusieurs thèmes (cuisine, mode, high tech etc.), mais aussi la taille de vos bannières publicitaires, leur emplacement sur vos pages etc.

    En dehors de Google Adsense, il existe d’autres régies publicitaires qui fonctionnent différemment. Ces régies, telles que CJ Affiliates, Zanox ou encore Effiliation, recensent les programmes publicitaires de leurs partenaires, auxquels vous pouvez vous inscrire. Si la marque qui vous intéresse vous accepte, vous pouvez alors utiliser leurs bannières pour les diffuser sur votre site. Certaines de ces régies permettent aussi de faire de l’affiliation. Si les régies sont accessibles à tous, certaines marques peuvent refuser votre candidature en fonction de leurs critères de sélection (thème de votre site, nombre de visiteurs etc.), mais globalement, la plupart restent très accessibles et vous ne perdrez absolument rien à tenter votre chance.

    L’affiliation

    Avec les régies publicitaires, vous mettez sur votre site des bannières faisant la promotion d’une marque, ou d’une campagne de promotion de la marque. Avec l’affiliation, vous pouvez cibler un produit ou un groupe de produits. Par ailleurs, vous n’êtes pas obligé de les intégrer avec des bannières. Vous pouvez, par exemple, écrire un article sur un produit qui vous plaît, en y intégrant ensuite votre lien d’affiliation sous forme de texte et/ou d’image. Ici, au lieu de passer par une plateforme généraliste, vous pouvez directement adhérer au programme d’affiliation d’un site bien précis qui vous intéresse et collera parfaitement au thème de votre site. L’affiliation directe vous donne une plus grande liberté quant à la gestion de la publicité sur votre site, et elle est la plupart du temps mieux rémunérée. De plus en plus de sites marchands s’y mettent, et certains d’entre eux vous proposent même de bénéficier de l’avantage de l’utilisation des cookies. Concrètement, si un visiteur clique sur l’un de vos liens, n’achète rien, mais effectue ensuite une commande dans les 30 jours qui suivent, vous toucherez quand même votre commission. Par ailleurs, vous toucherez une commission même si ce dernier commande un produit totalement différent de celui vers lequel menait votre lien. Après tout, c’est grâce à vous que ce visiteur aura été sur le site marchand, peu importe ce qu’il y commande au final ! À vous de trouver le programme d’affiliation qui vous conviendra le mieux, sachant que les plus utilisés restent Amazon et Ebay, sur lesquels on trouve presque tous les produits possibles et imaginables, et plus récemment Etsy, spécialiste des produits artisanaux, du « do it yourself » etc.

    Les partenariats directs

    C’est le moyen le moins facile à mettre en place, mais le mieux rémunéré, de faire de la publicité sur votre site. Ici, vous faites vous-même, directement, des partenariats avec des marques, sans passer par aucune régie publicitaire ni aucun programme d’affiliation. Le montant de votre contrat pourra ainsi être négocié à l’avance. Ensuite, la marque pourra par exemple vous envoyer des produits à tester, sur lesquels vous rédigerez ensuite un avis sur votre site. Ce type de partenariat est en principe réservé aux sites web et blogs ayant déjà pignon sur rue, avec un nombre important de visiteurs uniques quotidiens. Vous pouvez toujours tenter votre chance, mais si vous avez moins de 5 000 visiteurs uniques, vous allez probablement essuyer de nombreux refus. Cependant, certains blogueurs à succès ont déjà réussi à conclure ce type de partenariat, comme par exemple la blogueuse mode Betty Autier. Avec ses très nombreux visiteurs et sa notoriété, les marques s’intéressent à elle de près. En fait, beaucoup de blogueurs utilisent les régies publicitaires et l’affiliation à leurs débuts, puis passent aux partenariats directs à mesure que leur blog grandit et qu’ils gagnent en succès et en influence.

    Combien ça rapporte ?

    En fait, il y a à peu près autant de rémunérations possibles que de moyens disponibles. Entre les régies, les affiliations et les partenariats, la fourchette de revenu est énorme. Ainsi, les régies publicitaires telles que Google Adsense et compagnie, vous rémunèreront soit au CPC (Coût Par Clic), soit au CPM (Coût Pour Mille vues). Au niveau des montants, vous pouvez gagner de quelques centimes par clic à quelques euros par mille vues, c’est très variable. L’affiliation est différente, car elle vous rémunère en fonction de ce que vos visiteurs commandent, sous forme de commission, tout simplement. Sur Amazon, vous toucherez une commission d’environ 4% au départ, qui pourra ensuite augmenter si vous leur apportez de nombreux clients. En revanche, comme je le disais plus haut, même si vous ne faites la promotion que d’un produit, vous toucherez une commission sur toute la commande du client. Cette commission sera un peu plus faible que celle du produit concerné, mais restera intéressante. Globalement, sans pouvoir définir de montant précis, vous gagnerez certainement beaucoup plus avec l’affiliation qu’avec les bannières publicitaires, et ce pour plusieurs raisons. D’abord, vous pourrez cibler les produits qui sont les plus susceptibles d’intéresser vos lecteurs. Ensuite, soyons réalistes, les bannières ne vous rapporteront une somme intéressante que si vous avez un nombre très important de visiteurs. Certains blogueurs parviennent à percevoir un revenu principal uniquement issu de l’affiliation. On peut donc estimer un montant de plusieurs milliers d’euros par mois. Enfin, les partenariats directs sont quant à eux un cas à part. Les revenus qui en découlent dépendent surtout du contrat que vous aurez négocié avec la marque. Mais généralement, quand il y a partenariat direct, cela signifie que de gros montants sont en jeu. La blogueuse Betty Autier aurait ainsi négocié un contrat de 200 000$ avec une grande agence de mannequinat, pour son blog qui lui a un nombre impressionnant de 50 000 visiteurs uniques par jour !

    Ces revenus sont-ils réguliers ?

    Encore une fois, ça dépend. Les revenus de régies publicitaires et d’affiliation dépendent beaucoup du nombre de visiteurs que vous avez, mais aussi de leur qualité (des lecteurs fidèles rapportent plus que de simples curieux). Mais généralement, lorsque le blog commence à gagner en ancienneté, les visites et donc les revenus qui en découlent ont tendance à devenir réguliers, surtout si (et c’est le plus important) vous faites vivre votre blog en y faisant des publications régulières. Concernant les partenariats, le montant étant défini à l’avance et pour une période donnée, il est évident que leurs revenus auront la régularité d’un coucou suisse !

    Conclusion :

    Au sein de la publicité sur internet, il existe une solution pour tout le monde. Certaines sont mieux rémunérées que d’autres, mais aussi plus ou moins accessibles. Au final, ce qui va le plus déterminer vos gains, sera le succès de votre site et le nombre de visiteurs quotidiens que vous pourrez attirer. Outre le nombre, la qualité de ces visiteurs est toute aussi importante. Bien souvent, un site ayant 10 000 visiteurs par mois avec un public ciblé et des lecteurs fidèles (c’est souvent le cas des sites et blogs de niche) rapportera plus d’argent à son propriétaire qu’un site généraliste attirant 100 000 curieux par jour. Le plus important restera donc toujours de « chouchouter » votre site, et de mettre un point d’honneur à soigner sa qualité, et la régularité de vos publications.

      Voir aussi: Finances perso