A tous les niveaux de budget, nous nous sommes tous retrouvés à un moment ou à un autre à court de fonds. Dans le meilleur des cas, pour du superficiel qui pouvait attendre… Et dans le pire, pour du nécessaire dont l’absence rend la vie difficile. Mais quels que soient vos moyens, quels que soient vos désirs ou vos besoins, la vie et les finances qui l’accompagnent deviennent beaucoup plus faciles du moment que l’on s’astreint à un peu de discipline et que l’on gère son argent avec un budget. Certes, il y a un minimum d’effort à fournir au début, mais c’est surtout une question d’habitude à prendre. Nous allons voir dans cet article différente astuces qui vous faciliteront l’argent et espérons-le, vous amélioreront la vie en 2017 !

    Pour gérer son argent, il n’y a pas de miracle, il faut un budget, et c’est utile à tous les niveaux de vie ! On peut certes avoir des réticences ou se demander quel est l’intérêt d’un budget pour les revenus les plus modestes, ou même s’il est possible d’en établir un dans ce cas : ce qui suit devrait vous convaincre de faire le pas.

    Astuce #1 : Le nécessaire et le superflu

    Il est temps de sortir papier et crayon, et de noter noir sur blanc le va et vient mensuel de l’argent dans votre ménage : c’est là que commence la mise en place d’un budget, et donc une meilleure gestion de votre argent.

    Faites l’inventaire de vos dépenses et de leur origines, quelles qu’elles soient : vos factures, le coût de la vie, les trajets, les dépenses, cadeaux à la familles et aux amis, assurance, soyez exhaustifs et surtout honnête avec vous-même. Dans cette liste, vous devriez pouvoir faire le tri entre les dépenses incompressibles, comme les factures et la fiscalité, un coût raisonnable de la vie, etc. Il est bien évidemment hors de question de toucher à celles-là : c’est dans le reste que se cachent les dépenses inutiles et le superflu, et c’est là que vous aller devoir concentrer vos efforts.

    Tout le superflu ne consiste pas en nouveaux gadgets et babioles inutilement coûteuse, l’argent se dépense (se gaspille parfois) aussi souvent en repas au restaurant, abonnements divers, etc.. Encore une fois, soyez honnête et réaliste : quelle est la part de votre budget qui disparaît dans des dépenses réellement inutiles et que vous pourriez mettre de côté pour d’autre projets ?

    Astuce #2 : Se donner des buts

    C’est un outil simple mais essentiel pour vous permettre de mieux gérer votre argent et de couper dans les dépenses inutiles : donnez-vous des buts et notez-les noir sur blanc. Ils devraient être réalisables, mais donnez-vous le droit de rêver un peu : qu’auriez-vous envie de faire avec votre argent ? Quelles sont les vacances ou l’achat dont vous avez fondamentalement envie ? Avoir ces buts bien en tête sera une aide considérable pour vous permettre de mieux dépenser votre argent, c’est-à-dire sans le gaspiller, donc en économisant en vue de remplir ces buts. Avant de faire une dépense, demandez-vous quelle est son importance relative au but que vous vous êtes donné, et vous verrez, c’est souvent le mécanisme qui vous permettra de ne pas succomber aux achats impulsifs.

    Donnez-vous des buts à court, à moyen et à long terme : faites en sorte par exemple que le but à court terme soit davantage dans l’ordre du réalisable, le but à long terme davantage de celui du rêve. Si nécessaire, notez-les sur des bristols que vous pouvez glisser dans votre portefeuille ou une poche afin de les avoir sur vous. Et dites-vous bien qu’un robinet qui coule, même seulement au goutte à goutte, dans un seau vide finira par le remplir -parfois plus vite qu’on ne le croit : de la même manières, des objectifs ne sont irréalisables que tant que l’on ne s’en donne pas les moyens, aussi petits puissent-ils sembler. La régularité l’emporte ici sur le reste et vous verrez que ce qui semblait hors de portée ne requiert finalement qu’un peu de temps et d’organisation.

    Astuce #3 : Notez vos dépenses au jour le jour

    Pour boucher une fuite et réparer une canalisation, il faut trouver où est la fuite. Dans le cadre de votre budget, cela revient à noter vos dépenses, au centime près si possible. Il ne s’agit pas ici de culpabiliser ou de se juger, simplement d’être honnête. En effet, si la plupart d’entre nous sommes tout à fait à même de justifier 90% de nos dépenses, les 10% qui restent donnent l’impression de simplement se volatiliser au fil des journées. Le café à la machine au bureau, l’achat impulsif à la caisse du supermarché : autant de petits riens qui au bout du compte font des sommes.

    Il ne s’agit pas de se priver ou de culpabiliser : ces petits riens font aussi parti du quotidien et de ce qui le rend plus agréable. Mais du moment où vous savez où part votre argent, vous vous donnez aussi les outils pour mieux le gérer, en fonction notamment des buts que vous vous êtes fixés. Et vous vous rendrez probablement compte que ces petits riens représentent au bout du compte une somme rondelette !

    Astuce #4 : Mettez de l’argent de côté

    A partir de maintenant, connaissant vos revenus, vos dépenses et ce que vous pouvez y diminuer, vous devriez être capable de déterminer une somme mensuelle qui partira automatiquement sur un compte à part. Il est important que le compte soit à part, afin que dans votre esprit aussi il soit à part, que vous n’ayez pas la tentation d’y piocher, “juste cette fois”. Par contre, la somme que vous y versez est au bout du compte moins importante que le fait même que vous fassiez régulièrement cette économie. Si vos revenus venaient à augmenter, versez la moitié du surplus sur ce compte : si vous viviez bien sans, le plus est appréciable, mais cela signifie aussi que vous pouvez mettre davantage de côté pour vos projets : vous ne manquerez de rien au bout du compte, mais avec les outils pour profiter davantage de ce que vous avez.

    Cet argent que vous mettez de côté, ne le faites pas rentrer dans votre budget, faites simplement comme s’il n’existait pas. Il s’agit de mettre au clair ce dont vous pouvez vous passer aujourd’hui pour mieux en profiter demain, pas de se priver ou de mener une vie sans plaisir et austère, de faire des économies simplement parce qu’il faut faire des économies !

    Astuce #5 : S’organiser sans se priver

    C’est simple : si vous avez l’impression de vous priver, plus le temps passera plus le risque que vous craquiez augmente. Et quand on craque, c’est souvent, l’expérience le montre, dans l’excès inverse. La solution est simple : ne vous privez pas ! Il est d’une manière générale plus efficace de réduire les dépenses liées aux plaisirs petits ou grands de moitié plutôt que de les supprimer tout à fait. De cette manière, vous continuez à profiter de votre argent au quotidien tout en accumulant au fur et à mesure de quoi réaliser vos projets.

    Organisez aussi vos factures, relevés bancaires, tout ce qui a trait à vos revenus et vos dépenses, d’une manière qui fonctionne pour vous et qui vous permette de vous y retrouver rapidement -et, non, le tas d’enveloppes pas même ouvertes oubliées dans un carton ne compte pas ! L’organisation est valable aussi pour vos payements, cela va sans dire mais mérite d’être rappelé : faites la liste des dépenses, de ce que vous devez payer et organisez-les des plus au moins nécessaires. Internet permet de payer automatiquement bien des factures, se serait dommage de ne pas en profiter : c’est une part en moins d’organisation qui repose sur vos épaules. Mais parce que les factures sont virtuelles ne signifie pas que vous ne devez pas en tenir compte dans votre budget !

    Conclusion :

    Gérer son argent n’a rien de sorcier : établir un budget n’est peut-être pas ce qui se fait de plus glamour et il y a un minimum d’efforts requis, du moins au début, mais la récompense est au bout ! D’autant qu’il s’agit moins de quantité que de régularité : au fil du temps, vous ne penserez plus aux économies que vous faites et l’organisation de votre budget fera partie de votre routine quotidienne sans que cela requiert de vous d’intenses prouesses intellectuelles ou des dépenses d’énergie insensée. Il s’agit ni plus ni moins que d’être clair sur vos priorités et la manière dont vous les organisez : avoir un compte bancaire heureux et faire la grise mine devant un bol de riz n’aurait pas vraiment de sens et serait au final contre-productif ! Soyez réguliers dans vos économies et dans votre organisations et vous verrez que bien des projets qui vous semblaient hors de portée ne demande finalement qu’un peu de temps pour se mettre en place et que vous puissiez en profiter.

      Voir aussi: Uncategorized