De plus en plus d’investisseurs expérimentés misent sur l’investissement passif pour faire fructifier leur portefeuille. En effet, l’investissement passif comporte de nombreux avantages et permet de réaliser des performances élevées lorsqu’il est bien mené. Certains investisseurs parviennent notamment à devenir rentier grâce à l’investissement passif. En définissant bien vos objectifs et en élaborant la bonne stratégie, l’investissement passif vous permettra dans la majorité des cas de réaliser de meilleures performances, donc de gagner plus d’argent, qu’avec un investissement actif. Bourse, immobilier, produits de placement etc., les solutions sont nombreuses et il existe des opportunités d’investissements passifs dans à peu près tous les domaines. Si l’investissement passif connaît un succès grandissant depuis quelques temps, il existe en réalité depuis les années 70. Pourquoi est-il encore peu connu et pourquoi ne commence-t-on à l’utiliser que maintenant ? En réalité, de nombreux investisseurs le connaissent déjà depuis longtemps. Cependant, ce sont pour la majorité d’entre eux des investisseurs professionnels. Aujourd’hui, l’investissement passif se démocratise. Il constitue pour beaucoup une nouvelle façon d’aborder l’investissement qui révolutionne, pour certains, la gestion de leur portefeuille. Pour rentrer dans le vif du sujet, voici les 5 choses à savoir sur l’investissement passif.

    Savoir #1 : Définition de l’investissement passif

    On parle d’investissement passif mais aussi et surtout de gestion passive. En effet, ce n’est pas l’investissement lui-même qui est passif mais la manière dont vous allez le gérer. Bien sûr, certains types d’investissements se prêtent mieux que d’autres à une gestion passive, et certains n’y sont tout simplement pas adaptés. Pour mieux comprendre ce qu’est une gestion passive, il faut la comparer à une gestion active :

    • Une gestion active ou un investissement actif consiste à agir sur cet investissement au quotidien pour qu’il génère un revenu. Outre l’investissement financier, il faut alors prendre en compte votre investissement personnel qui aura un impact sur les revenus générés. C’est le cas par exemple des créations d’entreprises. Si vous créez votre entreprise, vous allez y investir de l’argent. Pour que cet argent vous rapporte ensuite des bénéfices, et des revenus réguliers, vous devrez gérer votre entreprise au quotidien, embaucher du personnel, réinvestir de l’argent etc.
    • La gestion passive ou l’investissement passif permet, comme son nom l’indique, de générer des revenus passifs. Autrement dit, votre investissement vous rapportera de l’argent même lorsque vous ne vous en occuperez pas. Le but est de consacrer du temps avant d’investir, à élaborer une stratégie efficace pour qu’une fois les investissements réalisés, ces derniers travaillent pour vous et vous rapportent de l’argent. Certains investisseurs parviennent rapidement à générer un revenu complémentaire mensuel régulier avec une gestion passive qui ne leur prend que quelques minutes par mois, et qui consiste alors plus en une surveillance qu’en une réelle gestion. Certains autres arrivent également à générer un revenu principal. Tout dépendra de vos objectifs, de votre situation financière au départ, et de votre stratégie.

    Savoir #2 : Les avantages

    Vous devez sans doute déjà le deviner, mais les investissements passifs présentent de nombreux avantages qui font que leur succès ne cesse de grandir depuis quelques temps. Voici les principaux avantages liés à une gestion passive de votre portefeuille d’investissement :

    • Une prise de risque limitée : Si le risque zéro n’existe pas en investissement, une gestion passive de portefeuille impliquera automatiquement que vous intégriez dans votre stratégie une limitation de la prise de risque. Cela passera notamment par une bonne diversification de votre portefeuille, en investissant dans des actifs risqués mais performants d’un côté, et dans des valeurs sures de l’autre, le tout en variant également les secteurs d’activité et les marchés visés. De cette façon le risque sera limité mais aussi et surtout maîtrisé, et vous n’aurez pas besoin de constamment surveiller le portefeuille et ajuster votre stratégie parce que vos actifs subiront trop la volatilité des marchés.
    • Un impact psychologique limité : Avec une stratégie de gestion passive de votre portefeuille, vous vous « payez le luxe » de pouvoir prendre votre temps. Vous ne subirez donc pas les ascenseurs émotionnels que l’on peut connaître par exemple en bourse, et qui peuvent mener à des prises de décisions impulsives et catastrophiques. Si vous devez pour une raison ou pour une autre ajuster votre stratégie, vous aurez le temps de le faire calmement et de façon optimale, par des prises de décisions pragmatiques et mûrement réfléchies. C’est aussi une façon de réduire votre prise de risque globale.
    • Des frais limités : Beaucoup d’investissements passifs engendrent des frais de gestion moins élevés que les investissements actifs, à performances à peu près équivalentes. Ainsi, en choisissant bien la répartition de votre portefeuille, vous pourrez réduire globalement vos frais de gestion, et donc augmenter le rendement de votre portefeuille d’investissement.

    Savoir #3 : Quels investissements s’y prêtent ?

    De nombreux investissements se prêtent à la gestion passive de portefeuille. En réalité, il serait sans doute plus rapide de faire la liste des investissements qui ne s’y prêtent pas. Par exemple, on peut penser que l’immobilier locatif n’est pas un investissement passif puisqu’il faut gérer vos locations au quotidien. Mais l’immobilier locatif deviendra un investissement passif dès lors que vous en confierez la gestion à un tiers, comme une agence immobilière par exemple. Ainsi, presque tous les types d’investissements peuvent être gérés de façon passive. Certains produits boursiers, comme par exemple les trackers ou ETF, sont spécialement élaborés pour être destinés à une gestion passive, bien qu’ils laissent aussi la possibilité d’être gérés de façon active. Les actions, que beaucoup imaginent devoir surveiller de près à chaque instant pour pouvoir réagir dans la seconde en cas de retournement du marché, peuvent elles aussi être gérées de manière passive dans certains cas. Ainsi, les investissements avec lesquels il est vraiment impossible d’envisager une gestion passive se comptent sur les doigts d’une main. Ce ne sont pas les produits choisis qui détermineront votre gestion, c’est avant tout la stratégie que vous mettrez en place.

    Savoir #4 : Accessible à tous

    Pour pouvoir se permettre d’avoir une gestion passive de son portefeuille d’investissement, certains pensent qu’il faut que ce dernier soit très gros, avec un gros capital, et qu’il soit en place depuis longtemps. Ce sont des idées reçues, car la gestion passive est accessible à tous types d’investisseurs. Mieux encore, elle conviendra parfaitement à un investisseur débutant, qui pourra consacrer le temps destiné au départ à la gestion de son portefeuille, à apprendre le fonctionnement du ou des marchés qu’il vise, et apprendre des techniques et stratégies d’investissement pour pouvoir ensuite améliorer et optimiser son portefeuille. L’investissement passif conviendra tout à fait, aussi, à un investisseur possédant un petit capital de départ. Il n’est pas indispensable d’avoir plusieurs centaines de milliers d’euros à investir pour envisager une gestion passive de son portefeuille. Même avec quelques milliers d’euros, vous trouverez déjà des opportunités d’investissement passif tout à fait intéressantes, lucratives, et qui vous permettront de faire grossir ce capital de départ rapidement.

    Savoir #5 : Adapté à toutes les stratégies

    L’investissement passif est adapté à toutes les stratégies. En effet, même un investisseur ayant opté pour une gestion active de son portefeuille peut tout à fait envisager d’y intégrer quelques investissements passifs dont il n’aura que très peu à s’occuper. Ainsi, tout en se concentrant sur ses investissements actifs, il pourra profiter de ses investissements passifs qui génèreront des performances « tout seuls » et permettront aussi de diversifier son portefeuille et de réduire la prise de risque globale qu’engendrent ses investissements. Même dans une stratégie de gestion active de portefeuille, il sera presque toujours judicieux d’intégrer quelques investissements passifs afin de sécuriser et diversifier ce portefeuille. L’investissement passif s’intègrera donc très bien dans tous les types de stratégies, qu’elle soit totalement passive ou seulement partiellement, qu’elle concerne la gestion d’un petit ou d’un grand portefeuille, que l’investisseur soit débutant ou confirmé etc.

    Conclusion :

    L’investissement passif comporte de nombreux avantages qui séduisent de plus en plus d’investisseurs en France. Très pratiqué aux États-Unis, ce mode de gestion commence à avoir beaucoup de succès sur notre territoire. L’investissement passif offre en effet une grande flexibilité dans la gestion d’un portefeuille d’investissements, et peut convenir à toutes les stratégies, mais aussi et surtout à tous les types d’investisseurs. De plus en plus de personnes, pour ne pas dire tout le monde, rêvent de pouvoir gagner un revenu passif régulier qui leur permettrait de subvenir à leur besoin et leur laisserait l’opportunité de se consacrer à d’autres choses, telles qu’un travail ou un projet qui leur tient à cœur, leurs passions, leur vie de famille etc. Avec l’investissement passif, il est tout à fait possible d’y parvenir, même si votre capital de départ est relativement bas. Avec de la patience et une stratégie solidement établie, vous parviendrez plus vite que vous ne le pensez à générer des performances passives régulières avec votre portefeuille d’investissement.

      Voir aussi: Bourse