Si vous vous intéressez au day trading, en particulier au Forex, vous avez certainement vu ici et là des offres alléchantes vous proposant de rejoindre des réseaux de trading social. Il y a toutes sortes de raison de se méfier de ces offres et de cette activité, que nous allons vous exposer ici, mais il convient d’abord d’être clair sur ce dont nous parlons.

    La trading social n’est pas du trading charitable : les plateformes qui l’utilisent vous proposent en fait de participer à du “copy trading”, c’est à dire d’imiter les entrées et les sorties en Bourse d’autres traders, en vous fournissant des fonctionnalités rendues populaires par les réseaux sociaux, telles que messages privés, mises à jour de statuts, commentaires etc.. elles mettent en avant la possibilité de gains mirobolants avec le Forex, en faisant miroiter la possibilité de bénéficier de l’expertise de brokers expérimentés. Une promesse qu’il convient de passer au crible : si c’est trop beau pour être vrai il se pourrait bien que ce soit faux, après tout, et la première réaction devrait être la méfiance.

    Raison #1 : Le copy trading

    En théorie, cela peut sembler alléchant : en copiant les transactions d’un trader expérimenté, vous gagneriez plus d’argent qu’en prenant en main vos propres transactions. C’est l’argument phare du copy trading et du trading social, qu’il convient de prendre avec un grain de sel.

    Tout d’abord s’il s’agit de se contenter de suivre pas à pas ce que fait un autre, cela revient à placer votre argent dans une SICAV où il serait entre les mains d’un gérant. Dans ce cas, votre argent serait d’ailleurs plus en sécurité ! Les SICAV sont en effet contrecollées et l’argent des membres n’est pas remis au premier venu. Dans le cas du copy trading, il faut faire confiance à la réputation d’un trader. Dans les pires des cas, elle a pu être falsifiée. Doit-il sa réputation à un coup de chance ? Quelle est son expérience ? Quels sont les outils à votre disposition qui vous permettrait de vérifier ces allégations ?

    Qui plus est, vous perdez de fait ce qui attire de plus en plus de gens vers le day trading : le fait de prendre en main votre argent. Profiter de cette opportunité pour immédiatement la laisser à un autre n’a pas vraiment de sens, soyons honnêtes.

    Raison #2 : Une mauvaise gestion des risques

    Le day trading présente des opportunités de profit mais aussi des risques de pertes, il serait malhonnête de passer cela sous silence. Mais dans le même temps, vous êtes celui qui décide des risques que vous prenez avec votre argent, de ce que vous acceptez éventuellement de perdre au vu des profits potentiels. Il est en un sens essentiel que vous puissiez jauger par vous-même quelle est votre tolérance au risque et le ratio risque/profit que vous trouvez acceptable. On reconnaît d’ailleurs les meilleurs investisseurs et traders moins au profits qu’ils génèrent qu’à leur capacité de gérer les risques et de minimiser les pertes.

    Le copy trading vous prive de cette mesure de protection : les risques que vous prenez ne sont pas ceux auxquels vous consentez, mais ceux qu’un autre choisi. Quelle que soit le vernis de réseau social sous lequel cette réalité soit cachée, c’est une raison à elle seule de s’en tenir éloigné.

    Raison #3 : Rien ne remplace un système

    C’est à dire, un système que vous avez mis à l’épreuve sur le papier, dont vous savez qu’il vous convient et qu’il génère davantage de transactions gagnantes que perdantes sur la durée -et surtout, encore une fois, dont vous tolérez les risques auxquels il est associé. Là encore, vous vous priveriez de ce point capital pour vous en remettre à un autre. Vous trouverez parfois même des recommandations de copier les transactions opérées sur les portefeuilles de plusieurs traders, sous le prétexte de minimiser les risques en maximisant les mises… Et c’est probablement l’inverse qui se produira ! En effet, cela revient à miser au hasard, sans méthode, et c’est sur le long terme un bon moyen de perdre de l’argent. Certes, il est possible en misant au hasard d’avoir un coup de chance : mais ce n’est plus du trading, c’est la roulette du casino !

    Raison #4 : Des pratiques douteuses

    Certains sites de trading social vous proposent une fonctionnalité qui semble alléchante : la possibilité de copier les transaction d’un autre trader y compris lorsque vous êtes hors ligne. C’est la pire combinaison qui soit : non seulement vous n’avez pas de contrôle sur les transactions qui sont alors faites, ce qui revient à miser sans méthode, mais vous avez si c’était possible encore moins de contrôle sur les risques qui sont pris ! L’argument que cela permet de gagner de l’argent même quand vous être hors ligne ne doit jamais vous voiler le fait que l’opposé est tout aussi vrai. Nous en revenons au principe fondamental du day trading : il ne faut miser que ce que vous acceptez de perdre. Tout ce qui vous prive de cette responsabilité fondamentale en faisant opérer des actions par un autre est à regarder avec la plus grande méfiance.

    Raison #5 : D’autres outils existent

    L’attrait du trading social, c’est que le trading est une activité souvent solitaire : on compulse ses notes devant un écran affichant les courbes, calculant, comparant, jugeant si une transaction vaut la peine d’être faite ou non… Ces sites vous proposent , ou semblent vous proposer, l’attrait du trading et le caractère ludique des réseaux sociaux.

    “Si vous voulez un ami dans ce métier, adoptez un chien” : c’est une des citations les plus fameuses du célèbre investisseur Carl Icahn. Elle est excessive, et Carl Icahn joue à un autre niveau que la plupart des day traders, mais elle a sa part de sagesse : un système qui marche pour vous serait peut-être catastrophique pour un autre, et inversement. De plus, s’il existe ce qu’on appelle des “délits d’initiés”, c’est parce qu’être capable de faire ses mises au bon moment, de sortir au bon moment, et dans les deux cas avant tout le monde, est le Graal de tout transaction. Les effets de masse créent les bulles sur les marchés, mais aussi l’éclatement de ces bulles, auxquelles correspondent parfois des pertes d’argent phénoménales… Il ne s’agirait pas qu’il s’agisse du vôtre.

    Le trading est une activité solitaire, en un sens par sa nature même. Il existe malgré tout sur internet des forums, des espaces d’échange qui vous permettent de partager vos expériences et vos questions avec d’autres traders : leur grande supériorité sur le trading social est que vous ne partagez sur ces forums que ce que vous avez décidé de partager, vos profits et vos perte ne deviennent pas un statut visible de tout un réseau sur lequel tout un réseau peut commenter.

    Raison #6 : La possibilité de l’arnaque

    Certains brokers s’installent dans des paradis fiscaux : ne vous y trompez pas. Ils ne le font pas pour permettre à votre argent de fructifier à l’abri des impôts, mais bien souvent pour pouvoir partir avec votre argent. Les paradis fiscaux exercent en effet peu ou pas de contrôle sur qui peut se prétendre broker, et ces personnes profitent de la popularité du day trading et des promesses de gains mirobolantes pour berner de potentiels traders. Vérifiez donc bien, sur le site de l’AMF (Autorité des Marchés Financiers) par exemple, que tel ou tel site n’est pas sur leur liste noire. Et gardez à l’esprit qu’un trader dont on vous propose de mimer les mises sans que vous ayez la possibilité de tracer son origine, ou si elle remonte à un paradis fiscal comme Chypre, méfiance : il y a de fortes chances que vous ayez affaire à une escroquerie.

    Et quand bien même l’AMF n’a pas pu qualifier les méthodes des sites de trading social d’illégales à proprement parler, elles les a malgré tout trouvées “déloyales”… Prenez garde à votre argent !

    Conclusion :

    Il est inévitable que la possibilité de gagner de l’argent sur internet attire non seulement les particuliers désireux d’investir et d’augmenter leurs revenus, mais aussi des personnes malhonnêtes ou déloyales qui n’ont d’autres intentions que de profiter de cette manne.

    Et sans nécessairement aller jusqu’à la malhonnêteté, la promesse de profiter de l’expérience d’un autre trader ne remplacera jamais l’opportunité de forger la vôtre, avec patience et méthode. Le Forex, par exemple, présente des possibilités de gains substantielles mais aussi, inévitablement, des risques : il est capital que vous soyez entièrement maître de l’un comme de l’autre. Dans la mesure où les mouvements des monnaies les unes par rapport aux autres sont difficiles à prévoir, même pour les experts, il vaut infiniment mieux vous fier à votre expérience personnelle que de remettre votre argent entre les mains d’un autre dont vous ne pouvez pas vérifier les accréditations ou qui a simplement bénéficié d’un coup de chance.

      Voir aussi: Uncategorized