Votre livret A est plein, ou va bientôt l’être, et vous vous demandez où vous pourriez continuer à épargner sans risques ? Si le capital que vous avez épargné sur votre livret A a atteint le plafond de 22 950 euros, c’est déjà une très bonne nouvelle ! Vous n’avez plus qu’à laisser les intérêts s’accumuler. Cependant, il serait effectivement dommage de s’arrêter en si bon chemin. Si le livret A est le produit d’épargne le moins risqué qui soit, il n’est pas le seul à l’être. D’autres solutions d’épargnes existent, parfois même plus rémunératrices, et tout aussi exemptes de risques. Dans cet article, je vais vous présenter ces différentes solutions, pour continuer à épargner en toute sérénité.

    Les livrets réglementés

    Le livret A est un livret réglementé. Cela signifie notamment que les intérêts que vous percevez sont exonérés de l’impôt sur le revenu et des prélèvements sociaux. Cela implique aussi que, selon la loi, il n’est possible de posséder qu’un seul livret A par personne. Cependant, vous pouvez tout à fait cumuler plusieurs livrets réglementés différents. Voici la liste des livrets réglementés et leurs caractéristiques actuelles (hormis le livret A) :

    – Le LDD : Le livret de développement durable ou LDD (anciennement Codevi) est un livret réglementé que vous pouvez ouvrir même si vous avez déjà un livret A. Tout comme le livret A, son taux d’intérêt est de 1%. Il a un plafond de 12 000€, ce qui permettrait, en le cumulant avec le livret A, d’avoir à terme une épargne totale de 34 950€.

    – Livret jeune : Le livret jeune est destiné aux personnes âgées de 12 à 25 ans. Si tel est votre cas, profitez-en le plus longtemps possible. Si son plafond de 1 600€ est assez faible, son taux d’intérêt peut être très intéressant. En effet, la fixation du taux d’intérêt du livret jeune est effectué par les banques, la loi impose seulement un taux minimum, qui ne doit pas être inférieur au taux en vigueur du livret A. Même un petit montant sur lequel on peut être mieux rémunéré est bon à prendre, à vous de trouver la banque qui fera la meilleure offre.

    – Le LEP : Le livret d’épargne populaire, ou LEP, est un livret réglementé réservé aux foyers fiscaux les plus modestes. Il n’est donc pas accessible à tous, mais si vous y êtes éligible, il propose actuellement un taux d’intérêt de 1,50%. Son plafond est de 7 700€. Pour ouvrir un LEP, il faut avoir un revenu inférieur ou égal au plafond de 19 236€ pour la première part de quotient familial, ou 29 506€ pour deux parts (un couple marié par exemple). Ce plafond augmentera encore en cas de demi-parts supplémentaires (si vous avez des enfants).

    L’épargne logement

    Les produits d’épargne destinés au logement, ou plus précisément aux projets d’investissement immobiliers peuvent également succéder à votre livret A, et ce même si en réalité vous n’avez pas de projet immobilier concret, car ils restent avant tout des produits d’épargne. Ainsi, vous pouvez opter pour :

    – Le CEL : Le compte épargne logement, appelé également parfois livret épargne logement (LEL) présente l’avantage, en plus d’être un livret réglementé, de vous permettre à terme de souscrire un crédit immobilier à un taux préférentiel. Actuellement, le taux d’intérêt du CEL est de 0,75%, avec un plafond maximum de 15 300€ (hors intérêts) et un montant minimum de 300€ qu’il faut laisser en permanence sur le livret pour qu’il ne soit pas clôturé. Ce type de compte est donc idéal si vous épargnez dans le but d’effectuer plus tard un investissement immobilier. Le CEL est par ailleurs « semi » réglementé, c’est-à-dire qu’il est exonéré d’impôt sur le revenu mais pas des prélèvements sociaux ; en revanche, une prime d’État dont le montant est variable vous est versée chaque année.

    – Le PEL : Le plan épargne logement présente des caractéristiques similaires au CEL, sauf que dans son cas votre épargne est en quelque sorte bloquée pendant une durée minimale de 4 ans. En réalité, vous pouvez retirer votre argent avant, mais vous perdrez plusieurs avantages. Le PEL est également destiné aux personnes qui épargnent dans le but d’effectuer un investissement immobilier. Comme pour le CEL, vous bénéficierez à terme de la possibilité de souscrire un crédit immobilier à un taux avantageux connu à l’avance. Le PEL bénéficie également de la prime d’État, et est soumis uniquement aux prélèvements sociaux. Les deux grandes différences entre le PEL et le CEL sont le taux d’intérêt et le plafond. En effet, le PEL bénéficie actuellement d’un taux d’intérêt de 2% et d’un plafond de 61 200€. Notez que le montant minimum du versement initial est de 225€, et que vous devez pouvoir épargner au moins 540€ par an pour être éligible (soit 45€ par mois).

    Les supers livrets

    Les supers livrets sont également de très bons placements sans risques. Ce ne sont pas des livrets réglementés, ils sont donc fiscalisés, c’est-à-dire soumis à l’impôt sur le revenu et aux prélèvements sociaux. Cependant, ils présentent l’avantage d’avoir des taux d’intérêt supérieurs à ceux des livrets classiques. Pour le reste, ils ont les mêmes avantages, c’est-à-dire un capital disponible à tout moment, une ouverture et une gestion qui sont gratuites etc. En plus, ils ont pour autre avantage des plafonds soit élevés, soit inexistants. Les supers livrets ont été lancés par les banques en ligne, dans le cadre d’offres promotionnelles compétitives. Aujourd’hui, certaines banques « classiques » en proposent également.

    L’assurance vie

    Les contrats d’assurance vie mono ou multi supports, constitués notamment de fonds en euros, comportent une prise de risque minime, car votre capital y est partiellement ou totalement garanti. Dans le cas d’un contrat multi supports, vous avez en plus la possibilité de diversifier votre portefeuille selon vos souhaits et vos objectifs, puisque vous pouvez placer une partie de votre capital dans des actifs variés tels que des obligations, actions, OPCVM, parts de sociétés immobilières… etc., en plus des fonds en euros. Contrairement aux livrets, ici votre capital est bloqué, et vous ne pouvez le retirer qu’à l’issue du contrat sous forme de rente ou de versement unique, ou par retrait anticipé mais sous réserve de perdre une partie de vos intérêts. Ces conditions varient évidemment en fonction des contrats.

    Le plan épargne retraite

    Le choix du produit d’épargne qui viendra succéder à votre livret A dépend aussi de vos projets. Cependant, si l’un de vos projets est l’épargne à long terme en vue de préparer votre retraite, alors le plan épargne retraite est un incontournable. Vous pouvez par exemple envisager de l’ouvrir en plus d’un autre produit d’épargne pour y placer une partie de vos économies. Le capital que vous y verserez restera bloqué jusqu’à votre départ en retraite, les retraits anticipés n’étant possibles que sous certaines conditions bien précises (décès, invalidité, surendettement etc.) définies dans le contrat. Le plan d’épargne retraite est un placement sans aucun risque, qui vous permettra à terme d’avoir un revenu complémentaire à votre retraite, que vous pourrez percevoir sous forme de rente viagère, de versements ponctuels, ou encore en effectuant un achat immobilier. Comme pour un contrat d’assurance vie, le plan épargne retraite fonctionne avec des fonds en euros, dont les performances varient d’une année à l’autre. Si les performances 2015 ne sont pas encore connues étant donné que l’année n’est pas encore écoulée, celles de 2014 se situent entre 2,50 et 3% en moyenne. Si ces performances peuvent varier d’une année sur l’autre, celles de l’année précédente donnent toutefois une bonne indication des performances futures.

    Conclusion :

    Remplir son livret A n’est souvent que la première étape d’un projet plus grand et à plus long terme. Mais ce n’est pas une raison pour se lancer dans des placements risqués. Ainsi, même sans prendre de risques, vous pouvez vous constituer un portefeuille de placements varié et avec une rémunération qui reste intéressante comparée justement à la prise de risque inexistante. Comme vous avez pu le voir au fil de cet article, il existe des produits d’épargne non risqués pour chaque type de projet que vous pourriez avoir au cours de votre vie. Que vous épargniez pour un achat immobilier, pour votre retraite ou pour tout autre investissement, vous trouverez les solutions qui vous conviennent le mieux sans avoir à risquer votre précieux capital durement gagné.

      Voir aussi: Bourse