On entend de plus en plus parler du trading en ligne comme d’un excellent moyen de gagner de l’argent, voire de gagner sa vie, via internet. Cependant, vous êtes-vous déjà demandé ce qu’était précisément un trader ? Trader, c’est avant tout un métier, avec ses spécificités, ses compétences requises, ses tâches quotidiennes etc. Avec le trading en ligne, la définition du trader a considérablement évolué, elle s’est élargie du fait de la démocratisation du trading en général. Alors qu’autrefois les traders étaient principalement employés par des banques et travaillaient directement sur une place de marché, aujourd’hui, un investisseur amateur peut devenir lui aussi, un trader professionnel. Le monde de la finance est vaste, et avec un accès facile, rapide et illimité à l’information grâce à internet, ce monde est désormais accessible à tous. Alors, qu’est-ce qu’un trader aujourd’hui ? Comment travaille-t-il ? Quels sont les différents types de traders ?

    Les compétences requises

    Le trader amateur qui évolue sur les plateformes de trading en ligne et le trader professionnel qui travaille pour une grande banque et a fait de longues études ont un point commun : ils auront tous deux besoin des mêmes compétences pour pouvoir pratiquer leur activité et en retirer des bénéfices.  Un trader est un analyste économique, et en même temps un expert de la finance ; il doit aussi bien connaître les sciences économiques que les produits financiers qu’il utilisera pour investir sur les marchés. Si l’économie et la finance vont souvent de pair et semblent similaires, ce sont pourtant deux domaines bien différents. Le trader professionnel tout comme le trader amateur devra donc être capable d’une certaine polyvalence dans leurs compétences et dans leurs connaissances. Un trader doit aussi, de ce fait, avoir un esprit logique, d’analyse, être pragmatique et avoir une excellente gestion du stress. Les marchés financiers fonctionnent le plus souvent à un rythme effréné, rythmés par les événements économiques et financiers mondiaux, face auxquels le trader devra savoir faire preuve de réactivité.

    Le trader professionnel

    Le trader professionnel est la version « classique » du trader d’aujourd’hui. Il travaille pour le compte d’une banque ou d’une société boursière, pour laquelle il négocie divers produits financiers (actions, obligations, devises, matières premières etc.). Il peut agir pour le compte des clients d’une banque, par exemple, ou pour le compte de la banque elle-même, car elle aussi place ses propres fonds en bourse afin de les faire fructifier. Il travaille souvent dans ce que l’on appelle une salle de marché en « front office », où les négociations se font en direct, en temps réel, et dans un environnement en open space. Une salle de marché est dans l’effervescence permanente, même lorsque les marchés sont calmes ; le trader professionnel est donc celui qui devra être le plus à même de gérer son stress et d’être réactif en permanence.

    Pour pouvoir prétendre à un poste de trader professionnel dans une grande banque, il faut avoir fait de longues études. Le trader professionnel devra avoir au minimum un bac + 5. Plusieurs formations sont possibles, comme :

    • Un diplôme d’IEP, spécialité finance
    • Un diplôme d’école de commerce ou de gestion spécialité finance
    • Un diplôme d’école d’ingénieur avec une formation complémentaire en finance,
    • Un master en banque, finance, gestion, mathématique, statistique, droit ou économie

    Par ailleurs, les marchés financiers étant internationaux, le poste de trader professionnel exigera toujours la maîtrise d’au moins une langue étrangère, le plus souvent l’anglais.

    Le trader indépendant

    Le trader indépendant, ou day trader, ne travaille pas pour une banque mais pour son propre compte. Il possède un capital qui lui est propre et qu’il fait fructifier sur les marchés financiers. Le métier de trader indépendant s’est fortement développé et a beaucoup évolué depuis internet et le trading en ligne. Les traders indépendants sont de plus en plus nombreux et sont désormais issus de tous milieux. Certains auront suivi une formation classique de trader professionnel, tandis que d’autres auront appris le trading en autodidactes. Le trader indépendant, même autodidacte, n’en reste pas moins un professionnel, qui doit créer une société pour exercer son activité. Il investit des sommes importantes, de l’ordre de plusieurs milliers ou dizaines de milliers d’euros ; le choix de son statut juridique est donc très important (EURL, EIRL etc.). Il devra posséder les mêmes qualités et compétences qu’un trader professionnel classique, afin de générer des profits réguliers dont il pourra ensuite retirer un revenu régulier pour en vivre. Les traders indépendants autodidactes démarrent le plus souvent leur activité en amateur, puis en font leur métier au vu de leur succès sur les marchés.

    Le trader amateur

    Le trader amateur est bien souvent un trader professionnel en devenir. En effet, il s’agit soit d’un trader débutant, soit d’un trader confirmé mais qui pratique son activité de façon secondaire, ou avec de petits montants. Le trader amateur n’a pas besoin de créer sa propre entreprise pour pouvoir pratiquer son activité. Il déclarera le plus souvent les revenus issus du trading dans les bénéfices non commerciaux sur sa feuille d’impôts, comme le ferait n’importe quel investisseur particulier possédant un portefeuille boursier. Cependant, l’objectif du trader amateur, pour la majorité, est tout de même d’en faire son activité principale. C’est en quelque sorte un trader en apprentissage, qui apprivoise les marchés financiers, apprend, élabore et teste des stratégies de trading etc. Une fois que le trader amateur a mis en place une stratégie aboutie et efficace, et génère des profits réguliers, il peut alors envisager de devenir trader indépendant. Il lui suffira alors simplement de régulariser sa situation par la mise en place d’un statut juridique professionnel, et de continuer son activité comme avant.

    La journée type d’un trader

    Un trader professionnel démarrera sa journée tôt dans la matinée, bien souvent à 7h du matin voire plus tôt. La journée démarrera le plus souvent par une réunion pour faire un point sur la situation des marchés. Le reste de sa journée consistera à surveiller en permanence les cours de la bourse ainsi que toutes les actualités et informations susceptibles de les influencer. Au milieu de cette montagne de données, il devra être capable de repérer celles qui sont utiles à ses investissements, de les analyser, et de prendre ensuite les bonnes décisions d’investissement qui en découlent. Les journées d’un trader professionnel sont très longues, 12 heures voire plus, et il doit rester en alerte en permanence, même en dehors de la salle de marché.

    Le trader indépendant est quant à lui beaucoup plus libre au niveau de la gestion de ses horaires de travail et du temps qu’il consacre au trading, tout comme le trader amateur. Pour optimiser cette gestion du temps, il ne sélectionnera souvent que les marchés directement liés aux actifs qui l’intéressent. Trader sur tous les marchés mondiaux est impossible, car avec les différents fuseaux horaires des pays concernés, cela reviendrait à trader 24h/24. Il ne s’agit pas non plus nécessairement d’y consacrer le plus de temps possible, mais d’optimiser ce temps. Le trader expérimenté travaillera à des horaires où la volatilité des marchés sera la plus intéressante pour lui et correspondra le mieux à sa stratégie. Il saura tout autant s’accorder des pauses, qui sont également importantes pour toujours conserver son objectivité dans les prises de décisions, et ne pas se laisser submerger par le stress et la fatigue. En dehors des horaires, les tâches quotidiennes du trader indépendant ou amateur sont similaires à celles du trader professionnel : analyses des marchés, veille économique, réactivité etc.

    La passion avant tout

    Qu’il soit professionnel, indépendant ou amateur, un bon trader doit avant tout être passionné par le monde de l’économie et de la finance. La veille permanente nécessaire pour être efficace dans ses investissements sur les marchés fait que, si ce monde ne vous intéresse pas plus que cela, vous allez rapidement vous lasser, prendre de mauvaises décisions, et perdre de l’argent. Les traders débutants qui se lancent dans le trading dans l’unique but de générer des profits, sans être particulièrement intéressés par les sciences économiques, le fonctionnement du monde de la finance ou encore les mathématiques, ne resteront jamais longtemps sur les marchés. Plus qu’un métier, il s’agit d’une vocation.

    Conclusion

    Le métier de trader est avant tout un métier de passionné. Si le monde de l’économie et de la finance vous intéresse, voire vous fascine, alors ce métier est probablement fait pour vous. C’est un métier prenant, pour lequel il faut savoir gérer ses émotions et prendre de bonnes décisions rapidement. La démocratisation du métier de trader grâce à internet l’a beaucoup fait évoluer, le rendant accessible à tous. Cependant, cela n’enlève pas les qualités qu’il faut pour réussir. Beaucoup se lancent dans l’aventure, mais peu de traders amateurs réussissent à générer des gains réguliers sur le long terme. Si la journée type d’un trader est effrénée, rapide, et prenante, le trader doit aussi savoir prendre son temps pour analyser toutes les situations, prendre son temps pour mettre en place une stratégie efficace, et avant tout cela, prendre tout le temps nécessaire pour apprendre son métier et devenir un expert efficace.

      Voir aussi: Uncategorized