Une retraite, cela se prépare, et plus on est jeune, moins on n’y pense. S’il n’est jamais trop tôt pour préparer sa retraite, il n’est jamais trop tard non plus, bien que le plus tôt soit tout de même le mieux. Même si vous avez trouvé un CDI dès votre sortie de l’école et que vous allez faire toute votre carrière dans la même entreprise, ce qui est de plus en plus rarissime, il vous faudra penser à votre retraite et la préparer comme il se doit. Alors que nos parents avaient encore ce genre de certitudes, de nos jours, on a de plus en plus de mal à savoir de quoi demain sera fait. Les travailleurs d’aujourd’hui envisagent leur carrière dans plusieurs entreprises, quand ils ont la chance de pouvoir trouver du travail. Quel sera notre retraite dans de telles conditions ? De nombreuses personnes qui ont de longues carrières derrière elles se voient également parfois licenciées du jour au lendemain pour raisons économiques. Quelle sera la retraite de ces personnes ? Je ne souhaite évidemment en aucun cas qu’une telle chose vous arrive, mais cela met bien en évidence la nécessité de plus en plus forte de devoir assurer soi-même ses arrières, car il est clair que l’on ne peut plus se payer le luxe de compter uniquement sur notre système de retraite gouvernemental pour la sérénité financière de nos vieux jours. Comment s’assurer une retraite paisible, voire mieux encore, dorée ? Voici les 4 meilleures stratégies pour y parvenir.

    Stratégie #1 : Le temps c’est de l’argent

    Le temps est un élément qui jouera inévitablement en votre faveur. Ainsi, plus tôt vous pourrez commencer à épargner ou investir pour votre retraite, mieux ce sera. Par ailleurs, si votre capacité d’épargne et/ou d’investissement est limitée, commencer plus tôt sera encore plus important, puisqu’il vous faudra plus de temps pour atteindre vos objectifs. L’expression « le temps c’est de l’argent » prend ainsi tout son sens lorsqu’il s’agit de préparer sa retraite. Outre les années nécessaires à la préparation de votre retraite, il vous faudra aussi, avant cela, du temps pour la mettre en place. Quelle que soit la stratégie pour laquelle vous opterez, vous devrez prendre tout le temps nécessaire pour bien l’évaluer en détail, vous fixer des objectifs intermédiaire, un objectif final, puis tout mettre en place étape par étape. Avoir du temps vous permettra aussi d’avoir une certaine flexibilité, afin de pouvoir ajuster au besoin votre stratégie.

    Stratégie #2 : Faire des simulations

    Avant de pouvoir établir une stratégie définitive pour votre retraite, il va vous falloir évaluer vos besoins financiers. En d’autres termes, il vous faudra déterminer de quel montant vous aurez besoin chaque mois pour vivre. Pour cela, ne comptez que ce dont vous avez vraiment besoin, sans les achats plaisir, vacances etc., afin de pouvoir déterminer un montant minimum, que vous pourrez toujours améliorer par la suite. Une fois ce montant déterminé, vous pourrez connaître le montant qu’il vous faudra générer par vous-même grâce à votre épargne et/ou à vos investissements. Pour déterminer ce second montant, il vous faut connaître le montant que vous pourrez toucher de l’État à la fin de votre carrière professionnelle, afin de pouvoir le déduire du montant total dont vous aurez besoin pour vivre. Si par exemple vous estimez avoir besoin de 2000€ par mois pour la retraite, et que votre retraite de l’État est estimée à 1000€ par mois, vous saurez qu’il vous faudra établir une stratégie permettant de générer une rente de 1000€ supplémentaires par mois une fois à la retraite. Votre carrière étant susceptible d’évoluer à tout moment, plus vous approchez de la fin de votre carrière, plus le montant d’une simulation sera précis. Cependant, vous pouvez faire une simulation de votre future retraite à tout moment, car cela vous guidera de toute manière dans la mise en place de votre stratégie. Pour faire cela, vous pouvez demander l’aide de votre conseiller financier, ou faire vous-même une simulation sur internet. La plupart des banques possèdent des simulateurs de retraite sur leur site web. Sinon, il existe également un simulateur très complet sur le site Marel.fr.

    Stratégie #3 : Épargner au maximum

    Même si votre stratégie inclue de l’investissement, il est primordial aussi d’épargner le plus possible. Vous pouvez utiliser le PERP (Plan d’Épargne Retraite Populaire), ou d’autres produits comme une assurance vie par exemple. Le but du jeu est d’épargner dès que possible et le plus possible pour votre retraite. Le montant mensuel de votre épargne pourra évoluer en fonction de vos possibilités. Ainsi, un jeune en début de carrière ne pourra peut-être mettre que 20€ de côté chaque mois, mais il faut le faire, car même ces 20 petits euros par mois contribueront déjà à la construction de votre patrimoine. Ce même jeune, quelques années plus tard, pourra sans doute augmenter cette mensualité, et la diminuer en cas de coup dur. L’épargne permet de construire sa retraite parfois sans même s’en rendre compte, avec une certaine flexibilité. Même si actuellement les taux d’intérêt sont bas et que cela semble long pour peu de résultats, au bout de 20, 30 ou 40 ans d’épargne, vous serez surpris, justement, de ce résultat.

    Stratégie #4 : Diversifier son portefeuille

    La diversification de son portefeuille, qu’il s’agisse d’épargne ou d’investissement, est une règle d’or dont on ne vantera jamais assez les mérites. Pour ce qui est de se construire un patrimoine pour sa retraite, cette règle doit s’appliquer plus que jamais. L’idéal est de pouvoir y mêler épargne et investissement. Mais même si par exemple vous n’optez que pour de l’épargne, vous devrez diversifier votre portefeuille en épargnant sur plusieurs produits financiers différents, afin de générer plusieurs revenus qui s’additionneront. Idem pour l’investissement, en mêlant par exemple immobilier et bourse. Diversifier son portefeuille permet avant tout de le sécuriser. Si une épargne ou un investissement tourne mal pour X raisons, vous bénéficierez toujours des autres produits de votre portefeuille, et seule une petite partie de celui-ci sera perdue. Si vous mettez tous vos œufs dans le même panier, vous prenez le risque de tout perdre d’un seul coup en cas de problème. Par exemple, si vous investissez en bourse, ne mettez pas tout votre argent sur une seule action. Si celle-ci venait à s’effondrer suite à un événement inattendu, vous pourriez tout perdre en quelques minutes ! La bourse est l’exemple le plus parlant, mais de mauvaises expériences peuvent aussi se produire dans tout autre domaine d’investissement et d’épargne. Diversifier votre portefeuille pour votre retraite vous permettra de limiter la prise de risque, mais aussi et surtout de la contrôler.

    Conclusion :

    Préparer sa retraite, c’est un projet à long terme. Cependant, cela n’a rien de compliqué en soi. Il suffit d’un peu de bon sens, de rigueur, et de savoir faire en détail son bilan financier, afin de pouvoir cerner ses besoins futurs et ses possibilités d’épargne et d’investissement actuel. Il est très important de s’y mettre le plus tôt possible, car lorsque vous arriverez à la fin de votre carrière, vous serez soulagé d’avoir pu prendre ces dispositions, et de pouvoir tout de suite profiter pleinement et sereinement de votre retraite, quitte à avoir dû faire un peu plus de sacrifices durant vos jeunes années.

      Voir aussi: Bourse