Commençons par une définition : on parle d’un gap lorsque les prix à l’ouverture se démarquent significativement des prix à la clôture. Ils peuvent être à la hausse, si le prix à l’ouverture est plus élevé que le pic des prix pratiqués la veille, ou à la baisse, si à l’ouverture le prix est plus bas que le les prix pratiqués la veille. Ils s’expliquent simplement : avant l’ouverture des marchés, des ordres sont déjà passés par les courtiers en fonction de leur interprétation de la tendance, positive ou négative : une information va inciter les courtiers à passer des ordres à la vente ou à l’achat. L’activation de ces ordres accumulés et “libérés” d’un seul coup est à l’origine du gap : par exemple, l’accumulation des acheteurs potentiels fera immédiatement grimper les prix à l’ouverture.

    Prenons le cas d’un gap à la hausse : les ordres d’achat les plus élevés sont traités les premiers -et ce sont les vendeurs qui mènent la danse. Cette nouvelle qui pousse à l’achat les pousse évidemment à ne vendre qu’au prix qu’ils jugent satisfaisants. Une fois ces ordres traités, quand la résistance est atteinte et qu’ils ne se trouvent plus personne pour acheter à un prix plus élevé, le gap s’est formé et commence naturellement à se remplir. Mais il peut tout aussi bien arriver qu’il n’y ait pas de résistance, et que les prix continuent à monter.

    Ce sont des moments de battements pendant laquelle la tendance est floue, et ne sera éclaircie qu’une fois le gap rempli, c’est à dire qui les prix reviennent se pratiquer dans l’écart qu’il y a avec la veille, ou s’il est dépassé, marquant alors une nette tendance à la hausse ou à la baisse. Ils annoncent parfois des mouvements d’ampleur d’inversion des tendances : lorsqu’un gap à la hausse suit une tendance à la hausse étalée sur de nombreuses journées consécutives, il est probable que la tendance va s’inverser très prochainement ; et la situation est symétrique pour les gaps à la baisse. Pour ces raisons, de nombreux day traders préfèrent les éviter en plaçant leurs ordres dans l’après-midi ou juste avant la clôture des marchés, une fois que l’indétermination du gap est passée. Ils peuvent néanmoins représenter des opportunités, et c’est ce que nous allons voir dans cet article. Dans la mesure où un gap peut représenter un changement de tendance de grande amplitude, il représente une opportunité, en entrant dans le flux, de faire de grands gains.

    Quelques règles

    Si vous voulez transformer les gaps éventuels en opportunités, il convient de respecter quelques règles, qui pourront peut-être sembler contre-intuitives : mais il s’agit uniquement de faire tourner à votre avantage les mécanismes du marché. Soyez méthodique, et gardez votre sang-froid ! Vous avez l’occasion avec un gap d’anticiper peut-être sur un mouvement d’ampleur : c’est un peu le rêve de tout trader, arriver à se placer sur une tendance pas simplement peu de temps après son apparition, mais juste avant, en tirant donc potentiellement le plus de bénéfices ! Le meilleur moyen de ne pas avoir à se poser de questions à des moments critiques et potentiellement stressant, c’est d’être aussi préparé que possible : comment, c’est ce que nous allons voir.

    A l’ouverture, si un gap se présente dont vous voulez tenter de tirer avantage, placez un ordre à seuil de déclenchement. Si le gap est à la baisse, un ordre d’achat dont vous fixerez le prix à 0.5% au-dessus du plus bas de la veille ; et si le gap est à la hausse, un ordre de vente, dont le prix sera là fixé à 0.5% en dessous des prix les plus hauts pratiqués le veille. Oui, les gaps sont des circonstances où vous irez à contre-courant de la tendance apparente, en misant sur une tendance potentielle dont ils pourraient être l’annonce, d’où un minimum de sang-froid nécessaire.

    Quant à la sortie, si vous êtes davantage orienté sur le day trading, sortez simplement en fin de journée avec les techniques dont nous avons parlé précédemment concernant les stops de protection et de prise de gain. Rappelez-vous dans ce cas de la règle d’or à laquelle vous ne devez jamais déroger : jamais d’entrée dans une position sans stop de protection !

    Si par contre votre cœur va au swing trading, les règles de sortie sont sensiblement différentes : que vous soyez à l’achat ou à la vente, placez un stop de protection, valable uniquement sur la journée en cours. Ainsi, s’il n’a pas été activé d’ici là, vous n’aurez pas à vous en soucier au moment où vous clôturerez votre position.

    Si vous avez acheté, placez votre stop de protection en dessous du plus bas de la journée, avec une marge de 10% au moins par rapport à votre point d’entrée ; si vous êtes entré à la vente, placez le stop de protection au-dessus du plus haut de la journée, là encore avec une marge d’au moins 10% par rapport à votre point d’entrée.

    Vous pouvez aussi avoir recours à un stop suiveur si vous voulez vous montrer prudent. Il limitera les pertes éventuelles, mais aussi les gains potentiels : c’est encore une fois uniquement une question de votre style de trading et tempérament.

    Stratégie et méthodologie

    Il faut avant tout savoir qu’entrer au moment d’un gap présente certes des possibilités de gain substantielles, mais comme toujours en matière de trading, chance de gain va toujours avec risque de perte -et le risque est proportionnel à la chance ! Vous pouvez gagner gros, mais aussi perdre substantiellement. Nous allons ici nous pencher sur la méthode vous vous placer sur les gros gagnants ; nous aborderons la gestion du risque et les moyen de minimiser d’éventuel pertes dans un autre article.

    La méthode pour repérer les positions potentiellement gagnantes consiste en quelques points : repérez d’abord à l’ouverture des marchés les positions qui enregistrent les hausses et les baisses les plus importantes : il est probable que c’est là que vous trouverez des gaps à exploiter. Sélectionnez ensuite dans les gaps que vous avez trouvé ceux qui vont dans le sens d’une tendance confirmée sur plusieurs jours : à la hausse pour un gap à la hausse, à la baisse pour un cap à la baisse -c’est probablement là que se trouvent les gaps qui signalent un retournement fort de tendance.

    Il s’agira ensuite pour vous de sélectionner une poignée de ces cours, ceux qui présentent les gaps les plus importants, et d’attendre le moment où les niveaux atteignent les points où vous pouvez entrer et placer vos sorties, points qui ont été abordés précédemment.

    Gaps et trading

    D’une manière générale, plus la profondeur du gap est grande, plus la possibilité de sortir gagnant d’une transaction avec la méthode que nous avons exposée sera élevé. Il faut néanmoins rester réaliste : les gaps les plus grands sont aussi les plus rares : sur un cours donné, l’intervalle entre deux de ces caps assurément gagnants peut-être de plusieurs mois, ou de plusieurs années ! Quant aux gaps beaucoup plus fréquents, les résultats sont là beaucoup plus variables. La profondeur du gap n’est pas le seul aspect à prendre en compte : ayez aussi un œil sur les jours précédents de cette position : si un gap dans un sens donné apparaît après plusieurs jours où les cours se sont trouvés dans cette tendance, cela augmente vos chances de succès, en réduisant l’importance de la profondeur au moment où se présente le gap.

    Il s’agit donc moins d’une méthode de trading à part entière que d’opportunités à saisir quand elles se présentent, ou quand vous sentez que vous pouvez assumer les risques qui vont avec.

    D’une manière générale, limitez vos entrées sur des gaps aux positions les plus fluides, celles qui sont le plus sujettes aux mouvements d’ampleur. Plus les mouvements habituels d’une position sont restreints ou erratiques, plus difficile il est de déterminer au moment où un gap se présente au jour le jour s’il représente ou non une opportunité. Mais faire la différence entre ce qui représente sur un cours donné une information, et ce qui n’est qu’un bruit parasite est une acuité qui ne s’acquiert par la pratique, grâce à une familiarité acquise avec les mouvements propres à chaque position.

    Conclusion :

    Établir des statistiques sur les gaps est une affaire délicate tant ils sont liés aux circonstances particulières d’une position donnée. Plus on traite de transactions, plus l’incidence du l’utilisation des gaps est faible sur les gains à long terme. Mais quelques placements bien sentis sur des gaps profonds peuvent vous apporter immédiatement des gains plus que respectables ! Voyez-les à leur juste valeur : des possibilités de gros gains, des risques de pertes substantielles, et leur impact sur votre portefeuille à plus ou moins long terme peut varier, suivant votre pratique, votre flair et une part inévitable de chance, de minime à significatif. Un seul moyen de le savoir, êtes-vous prêts à tenter votre chance ?

     

      Voir aussi: Bourse