Tout d’abord qu’est-ce qu’un trader :

    « Trader » vient du mot anglais « trade » qui veut dire « échange, commerce ».

    Un trader est le terme pour désigner la personne qui négocie des titres boursiers au service d’une banque ou d’une société de bourse. Son travail consiste en fait, à acheter au plus bas des produits financiers tels que les titres, les devises, les obligations ou encore les actions, et de les revendre lorsqu’ils sont au plus haut de leur prix.

    Un trader doit anticiper les fluctuations des marchés mondiaux. Pour cela, il s’appuie sur les résultats de la bourse mondiale et l’actualité internationale. Il suit en temps réel le court des matières premières, guette en permanence le moindre évènement qui pourrait faire basculer son investissement. Il doit être capable de prédire ces fluctuations et on parlera plus de spéculation que de don de voyance. Il prend constamment des risques, à chaque fois qu’il fait un achat.

    Il opère au nom de l’établissement qui l’emploi.

    Profil type d’un trader :

    Tout le monde ne peut pas devenir trader. Cela reste tout de même réservé à des personnes averties au monde de la finance tel que des ingénieurs tout droit sorti des écoles de commerce polytechnique comme l’ENSAC ou l’ESSEC ou encore l’HEC(en France).

    Il doit être capable de travailler en continu pendant plus de 20 h par jour. Ce doit être quelqu’un qui s’épanoui dans un monde de stress permanent. Il doit faire preuve d’une énorme capacité d’analyse et avoir un esprit de compétition aiguisé et hors normes. Peu de femmes, seulement 10%, exerce ce métier.

    La journée type d’un trader :

    Il commence à 6h30 le matin souvent par une réunion pour faire le point sur la situation des marchés et l’état des investissements de chacun.

    Il travaille sur plusieurs écrans dans un environnement très bruyant. Il scrute, les yeux rivés sur ses écrans’ la moindre information qui concerne son investissement dans un amas d’informations discontinu. Il travail entre 15 et 20h par jour.

    Il surveille un marché mondial qui tourne 24h sur 24h si on considère les différents décalages horaires. Avec la bourse de Tokyo par exemple il y 7 heures de décalage. Quand il est 9h00 chez eux, chez nous il est 3h du matin ; Je vous laisse faire le calcul !

    La pause déjeuner  se fait devant les écrans. Le trader ne peut pas s’absenter ou que très peu de devant ses écrans au cas où il manquerait une information capitale pour son investissement.

    En général, le trader reste dans ses fonctions qu’une dizaine d’année. C’est une personne plutôt jeune, 28 ans en moyenne. Et on comprend mieux pourquoi.

    Combien gagne un trader :

    Son salaire est très variable. En général le trader a un salaire fixe entre 100 000 et 300 000 euros par an suivant l’établissement qui l’emploi et suivant son ancienneté. Mais il touche également des primes à la performance qui peuvent atteindre plusieurs millions d’euros. Il n’y a pas de limite puisque ces primes dépendent directement du résultat.

    Les meilleurs traders gagnent en moyenne entre 3 et 4 millions d’euros par ans.

    Classement des meilleurs traders :

     

    N°1 au classement : Warren Buffet dit « L’oracle d’Omaha »

    Né à Omaha le 30 aout 1930, il étudie à l’Université de Colombia.

    En 1960, il gère 7 fonds de placements.

    En 1962, il regroupe ses 7 fonds sous « Buffet Partnership Limited »

    En 1965, il prend le contrôle de « Berkshire Hathaway »

    Sa stratégie : il n’investit que sur du long terme sur des entreprises sous-évaluées mais à gros potentiel. ; Il perd beaucoup d’argent certes en 1974, 1987 et 2009 mais c’est du long terme et réussi des placements très rentables comme Coca-cola.

    Son fond d’investissement « Berkshire Hathaway » pèse 427 milliards de dollars et sa fortune personnelle est estimée à 53.5 milliards de dollars soit environ plus de 47,9 milliards d’euros.

    N°2 : George Soros

    Né en 1930 à Budapest, il émigre en Angleterre et suit des études d’économie à London School of Economics.

    Il commence en tant que courtier à « La City » puis à « Wall Street ».

    IL fonde son propre fond d’investissement le « Soros Fund Management » une société de spéculation.

    En 1992, il parie 10 milliards de livres, soit plus de 13,5 milliards d’euros’ sur l’effondrement de la monnaie anglo-saxonne. Ce qui arriva.

    Il remporte alors 1,8 milliards de dollars.

    Le « Soros Fund Management » gère plus de 28 milliards de dollars sous forme d’actions et sa fortune personnelle est estimée à plus de 19,2 milliards de dollars soit un capital de plus de 17,2 milliards d’euros.

    N°3 : James Simons

    Né en 1982, James Simons est un mathématicien et un trader américain hors pair.

    En 1980, il crée son 1er fond d’investissement en se basant sur des modèles mathématiques.

    En 2007, il anticipe la crise la crise financière qui a concerné le secteur de l’immobilier de 2007 aux Etats Unis et investi dans des subprimes (crédits hypothécaires), et gagne beaucoup d’argent.

    En 2009, il est le PDG de « Hedge Funds ».

    Aujourd’hui à la retraite, sa fortune est estimée à 11,7 milliards de dollars soit un joli pactole de 10,49 milliards d’euros.

    N°4 : John Paulson

    Né le 14 décembre 1955, il étudie à Harvard et devient un trader de génie.

    Il est le fondateur du « Hedge Fund Paulson and Co ».

    Il a lui aussi anticipé la crise immobilière de  2007 : il vend à découvert des subprimes. Il empochera 3 milliards de dollars. Dans la même année, il investit également dans l’industrie et l’agriculture et gagne 3,7 milliards de dollars.

    Sa fortune est estimée à 11,2 milliards de dollars soit plus de 10 milliards d’euros, et ses fonds détiennent 35 milliards de dollars d’actifs financiers soit environ 31 milliards d’euros.

    En 2015, il fait don de 400 milliards de dollars à l’école de Harvard.

    N°5 : Steven Cohen

    Né le 11 juin 1956 aux Etats-Unis, Steven Cohen est issu d’un milieu modeste de Long Island.

    Il crée sa fortune en tant que courtier au « Gruntal and Co ».

    Il crée son propre fond d’investissement avec seulement 20 millions de dollars.

    Aujourd’hui, il gère 14 milliards de dollars d’actifs. Sa fortune est estimée à 9,3 milliards de dollars soit 8,34 milliards d’euros.

    N°6 : Paul Tudor Jones

    Paul tudor Jones débute sa carrière d’investisseur en tant que trader à « E.F. Hutton »

    En 1980, il fonde la « Tudor Investment Corporation ».

    Il fait réellement fortune en 1987 en anticipant le « lundi noir » de Wall Street de 1987 et vend tous ses actifs avant ce fameux « lundi ».

    Aujourd‘hui il gère 20 milliards de dollars en actifs financiers. Sa fortune est estimée à 3,6 milliards de dollars soit environ plus de 3,2 milliards d’euros.

    N°7 : Kenneth Griffin

    Né le 15 octobre 1968 en Floride, Kenneth Griffin étudie à Harvard. De sa d’étudiant, il gère déjà deux fonds d’investissement dont un hérité de sa famille.

    En 1989, il gère 1 million de dollars de chez « Glennwood Capital »

    En 1990, il crée son propre fond d’investissement avec seulement 4,2 millions de dollars, « Citadel LLC » qui gère aujourd’hui 14 milliards d’actifs financiers.

    Sa fortune est estimée à 3 milliards de dollars soit environ 2,6 milliards d’euros.

    N°8 : Philip Falcone

    Né le 30 novembre 1963 aux Etats Unis, Philip Falcone est un ancien hockeyeur de Harvard.

    Il travaille comme haut responsable chez « Barclays » qu’il quitte pour créer son propre fond d’investissement avec seulement 25 millions de dollars.

    En 2007, il parie contre les subprimes et remporte la somme de 2 milliards de dollars.

    Aujourd’hui sa fortune est estimée à 1,2 milliards de dollars soit un peu plus de 1 milliard d’euros.

    N°9 : Noam Gottesman

    Né en mai 1961 à New York, Noam Gottesman commence sa carrière comme trader à « Goldman Sachs ».

    Puis, il crée son propre fond d’investissement « GLG Partners » qui gère uniquement des fonds spéculatifs, qu’il introduit en bourse.

    En 2010, Noam Gottesman revend ce fond à « The Man Group » pour la somme de 1,6 milliards de dollars. Aujourd’hui ce fond gère 26,6 milliards de dollars.

    La fortune de Noam Gettesman est estimée à 1,6 milliards de dollars, 1.4 milliards d’euros.

    N°10 : Alan Howard

    Alan Howard est né en septembre 1963 en Angleterre. Il est diplômé de la grande école de « Impérial Collège London ».

    Il commence sa carrière financière avec un poste à Salomon Brothers.

    Il est le cofondateur du fond d’investissement suisse « Brevan Howard » qui gère aujourd’hui 26 milliards de dollars d’actifs financiers.

    Sa fortune est estimée à 1,6 milliards de dollars, environ 1,4 milliards d’euros.

    Dans ce classement on peut voir que courtier ou trader est quand même très lucratif. Certes venant de tout milieu social, de toute origine, ces personnes ont très bien réussi leur vie mais il n’en reste pas moins que cela reste réservé à des gens avertis du monde la finance, à une élite.

     

     

     

     

      Voir aussi: Bourse