Les déclarations d’impôts de 2015 pour les revenus de l’année 2014 ont déjà été rendues, mais avez-vous pu profiter des niches fiscales ? Les niches fiscales, ce sont ces dérogations permettant de réduire nos impôts sur le revenu, voire dans certains cas, d’y échapper. En France, il n’existe pas moins de 453 niches fiscales ! Malgré les nombreux efforts du gouvernement pour nous en priver, elles sont toujours là, et il serait dommage de ne pas en profiter ! Pour cette année, l’État à toute fois décidé de les plafonner à 10 000€ maximum, toutes niches cumulées pour chaque contribuable. Voyons quelles sont les meilleures niches fiscales, celles qui vous permettront d’économiser un maximum d’argent sur vos impôts de l’année prochaine.

    Petit rappel de la loi

    Concernant le plafonnement des niches fiscales, voici ce que dit la loi :

    « Le plafonnement global des avantages fiscaux (niches fiscales) consiste à limiter le montant des avantages fiscaux dont vous pouvez bénéficier chaque année pour le calcul de l’impôt sur le revenu. Les avantages fiscaux concernés peuvent prendre la forme d’une déduction de votre revenu imposable, d’une réduction d’impôt ou d’un crédit d’impôt. 

    Quels sont les avantages fiscaux concernés ?

    Le plafonnement global s’applique aux avantages fiscaux accordés en contrepartie

    • d’un investissement (par exemple, l’investissement locatif -dispositifs Duflot/Pinel)
    • ou d’une prestation (par exemple, l’emploi d’un salarié à domicile ou les frais de garde des jeunes enfants).

    Quels avantages fiscaux sont exclus du plafonnement ?

    Le plafonnement global ne s’applique pas aux avantages fiscaux liés :

    • à votre situation personnelle (par exemple, les frais d’établissements pour personnes dépendantes)
    • ou à la poursuite d’un objectif d’intérêt général sans contrepartie (par exemple, les dons aux organismes d’intérêt général).

    Quel est le montant du plafonnement pour l’imposition des revenus ?

    Pour l’imposition de vos revenus de 2014, le total des avantages fiscaux ne peut pas procurer une diminution du montant de l’impôt dû supérieure à (10 000 € ou 18 000 € en présence d’investissements outre-mer et de Sofica). »

    Pour plus d’informations, vous pouvez consulter le site vosdroits.service-public.fr.

    Ainsi, certes il y a un plafonnement, mais toutes les niches fiscales n’y sont pas soumises, loin de là !

    Voici le top 15 des meilleures niches fiscales pour réduire vos impôts :

    Niche #1 : Les dons à des associations caritatives

    Lorsque vous faites un don à une association caritative, sachez que vous pouvez bénéficier d’une réduction d’impôts sur ce don. Cette réduction est de 75% des sommes données dans la limite de 20% maximum du revenu total imposable, et dans la limite de 394€ de réduction d’impôts. Pour simplifier, vous pouvez obtenir une réduction de 75% jusqu’à 526€ de dons. Cette niche, en plus, n’est pas soumise au cumul de réduction d’impôt de 10 000€.

    Niche #2 : Les dons à des associations non caritatives

    Vous pouvez faire un don à une ou plusieurs associations non caritatives. Dans ce cas, vous pouvez bénéficier d’une réduction d’impôt égale à 66% de vos dons, dans la limite de 20% de vos revenus imposables. Comme pour le don à une association caritative, le don à une association non caritative n’est pas soumis au plafond cumulable de 10 000€.

    Niche #3 : Les cotisations syndicales

    Si vous êtes membre d’un syndicat (CFDT, FO etc.), vous pouvez bénéficier d’une réduction d’impôt équivalente à 66% des sommes versées pour vos cotisations, dans la limite de 1% des revenus. Cette niche fiscale est soumise au plafond cumulable de 10 000€.

    Niche #4 : Les frais de garde des jeunes enfants

    Pour les enfants âgés de moins de 6 ans que vous faites garder par une assistante maternelle agréée, une crèche, ou un établissement agréé, école maternelle, halte-garderie, vous bénéficiez d’un crédit d’impôts de 50% des montants dépensés dans la limite de 2300 € par enfant, ce qui fait une réduction d’impôt de 1150€ par enfant âgé de moins de 6 ans. La niche sur les frais de garde est soumise au plafond cumulable de réduction d’impôts.

    Niche #5 : Les monuments historiques

    Si vous possédez un bien immobilier classé dans les monuments historiques ou inscrit à l’inventaire supplémentaire des monuments historiques, vous pouvez déduire du revenu global imposable l’ensemble des travaux réalisés dans le cadre d’une restauration complète du bien immobilier classé. Il faut, pour cela, soit que ce bien soit votre résidence principale, soit, si vous le louez, qu’il soit la résidence principale de votre locataire. Ainsi, la loi Monuments Historiques vous permet de déduire de votre revenu global 50% du montant des travaux de restauration sur un, deux ou trois ans, sans limitation de montant et sans plafonnement.

    Niche #6 : Emploi d’un salarié à domicile

    Si vous employez chez vous une personne qui effectue pour vous des services à domicile, comme par exemple une femme de ménage ou un jardinier, vous pouvez alors déduire 50% des salaires versés de vos impôts. Cette niche fiscale est soumise à un plafonnement de 15 000€ des revenus versés à déduire, soit une réduction d’impôts maximum de 7 500€ par an.

    Niche #7 : Le FIP Corse

    Pour nos amis corses, ainsi que certaines régions alentours, vous avez la possibilité de bénéficier d’une réduction d’impôts si vous avez fait le choix d’investir dans un FIP, ou Fond d’Investissement de Proximité. Un FIP permet aux particuliers de 4 régions prédéterminées (souvent la région concernée plus les régions limitrophes, ou proches), d’investir pour aider les entreprises à se développer. Si le FIP corse est considéré comme un placement à risques, il permet néanmoins une réduction d’impôts non négligeable de 38% du montant investi, dans la limite de 24 000€ d’investissement, soit une réduction annuelle maximale de 9 120€ ! Pour les autres, c’est une réduction de 18% qui sera appliquée.

    Niche #8 : Les primes d’assurances de loyers impayés

    Si vous êtes propriétaire d’un bien immobilier locatif, et que vous avez souscrit une assurance qui vous protège en cas de loyers impayés, sachez que vous pouvez bénéficier d’une réduction d’impôts de 38% des montants versés, dans la limite du plafond cumulable de réductions d’impôts de 10 000€.

    Niche #9 : Investissez dans le cinéma !

    Vous pouvez investir dans une SOFICA. Il s’agit d’une société pour le financement du cinéma et de l’audiovisuel, qui permet principalement de financer les films français, et plus particulièrement les « grosses productions ». Si vous investissez dans une SOFICA, vous bénéficierez alors d’une réduction d’impôts correspondant à 36% des montants souscrits au capital des SOFICA réalisant au moins 10% de leurs investissements dans le capital des sociétés de production. Cette réduction est accordée dans la limite de 18 000€ d’investissement par foyer fiscal et 25% du revenu net global, ce qui donne une réduction maximale de 6 480€ par an et par foyer fiscal.

    Niche #10 : Les équipements de la maison

    Cette niche fiscale est déjà connue depuis longtemps, mais il est toujours bon de la rappeler, et surtout de la mettre dans ce top, car elle reste très intéressante. En effet, pour tout équipement acheté et installé dans votre maison au cours de l’année, vous avez droit à une réduction de 30% des montants investis, dans la limite du plafond cumulable de 10 000€ (cela peut varier en fonction de la composition du foyer fiscal). Ainsi, si vous achetez une chaudière, des volets, du matériel d’isolation etc. bref, tout ce qui équipe votre maison (attention, ici on ne parle pas d’électroménager, mais d’équipement !), vous pourrez les déduire de vos impôts.

    Niche #11 : La loi Malraux

    La loi Malraux est un dispositif fiscal qui permet d’exonérer une partie des travaux effectués en vue de la restauration de biens immobiliers classés. En échange de la réduction fiscale, le propriétaire s’engage à louer son bien immobilier pendant 9 ans. Plusieurs réductions sont possibles :

    •  30% des dépenses effectuées pour la restauration d’un bien situé dans un secteur sauvegardé, dans la limite de 100 000€ de dépenses par an, soit 30 000€ de réduction fiscale.
    • 22% des dépenses effectuées pour la restauration d’un bien situé dans une zone de protection du patrimoine architectural, dans la limite de 100 000€ par an, soit 22 000€ de réduction fiscale.

    La niche fiscale relative à la loi Malraux fait partie de celles qui n’ont pas été soumises au plafonnement drastique de 10 000€, c’est donc l’une des plus intéressantes !

    Niche #12 : La loi Pinel

    La loi Pinel vise à développer le nombre de logements disponibles pour la location. Pour se faire, l’État accorde une réduction directe d’impôt si vous investissez dans un bien immobilier neuf en vue de le louer, pour une durée prédéterminée. La réduction se calcule de la façon suivante :

    •  Si vous vous engagez à louer votre bien pendant 9 ans, vous aurez droit à une réduction de 18% calculée sur le montant du bien immobilier, dans la limite de 300 000€, soit une réduction de 54 000€.
    •  Si vous vous engagez à louer votre bien pendant 6 ans, vous aurez droit à une réduction de 12% calculée sur le montant du bien immobilier, dans la limite de 300 000€, soit une réduction de 36 000€.

    Niche #13 : Louer un bien meublé

    Si vous êtes loueur non professionnel d’un ou plusieurs biens meublés, vous pouvez bénéficier d’une réduction fiscale de 11% de votre investissement dans la limite de 300 000€, soit une réduction d’impôt de 33 000€.

    Niche #14 : Les assurances vie survie et handicap

    Si vous avez souscrit un contrat d’assurance vie survie ou handicap, vous avez droit à une réduction d’impôts de 25% des sommes versées sur ce contrat, dans la limite de 1 525€. Ce plafond augmente de 300€ par enfant à charge.

    Niche #15 : L’investissement forestier

    Si vous avez acheté ou comptez acheter un bout de forêt, sachez que ce type d’investissement donne droit à une réduction d’impôts de 18% dans la limite de 5 700€ pour une personne célibataire, ou 10 400€ pour un couple, soit une réduction de 1 026€ pour un célibataire, ou 1 872€ pour un couple.

    Conclusion :

    Sur les 453 niches fiscales possibles, toutes ne vous concerneront pas, et toutes ne sont pas forcément intéressantes par rapport à votre situation. Dans cet article, je vous ai donné celles qui sont les plus avantageuses, notamment au niveau du pourcentage de réduction, des plafonds plus élevés, mais aussi parce que beaucoup d’entre elles font partie des plus utilisées, et touchent donc un grand nombre de foyers fiscaux. Si vous ne les connaissiez pas encore, préparez-vous à en profiter dès l’année prochaine !

      Voir aussi: Impôts