Investir outre-mer lorsqu’on est résident en France métropolitaine est très intéressant. En effet, en plus de la plus-value qu’il est possible de réaliser comme dans n’importe quel autre investissement, vous pouvez aussi bénéficier d’une réduction d’impôts. Concrètement, d’après les textes de loi, si vous êtes fiscalement domiciliés en France, vous pouvez bénéficier d’une réduction d’impôt si vous effectuez des investissements entre le 21/07/2003 et le 31/12/2017 dans les départements d’outre-mer, à Saint-Pierre-et-Miquelon, en Nouvelle-Calédonie, en Polynésie française, dans les îles Wallis-et-Futuna et les Terres Australes et Antarctiques Françaises (TAAF), ainsi qu’à Saint-Martin et à Saint-Barthélemy. Par ailleurs, cette réduction d’impôt est valable pour plusieurs types d’investissements. Voici le top 4 des investissements les plus intéressants à faire outre-mer.

    Investissement #1 : L’immobilier avec réduction d’impôts

    Beaucoup d’investissements outre-mer ayant un rapport avec l’immobilier vous donneront droit à une réduction d’impôts sous certaines conditions. Par exemple, pour un achat immobilier, vous devrez vous engager à occuper le logement ou l’immeuble pendant une durée minimale de 5 ans, qu’il s’agisse de votre résidence principale ou d’un achat locatif. Ce type de condition ainsi que les autres que vous pourrez trouver ne sont pas réellement contraignantes, étant donné que lorsqu’il s’agit d’investissement immobilier, on s’engage toujours pour du long terme. Voici les différents types d’investissements en rapport avec l’immobilier qui vous donneront droit à une réduction d’impôts en France :

    • Dans le cas d’une construction ou d’une acquisition d’un immeuble neuf, que vous vous engagez ensuite soit à occuper en tant que résidence principale, soit à mettre en location dans les 6 mois suivant l’acquisition ou la fin des travaux de construction, et ce, dans tous les cas, pour une durée minimum de 5 ans.
    • Dans le cas d’une souscription de parts ou d’actions de sociétés dont l’objectif réel est exclusivement de construire des logements neufs situés outre-mer dans le but de les louer non meublés en tant qu’habitations principales pour une durée de 5 ans
    • Dans le cas de travaux de réhabilitation que vous faites réaliser par une entreprise sur des logements de plus de 20 ans.

    Investissement #2 : L’immobilier sans réduction d’impôts

    Même si votre projet d’investissement immobilier n’entre dans aucun de ces critères, et donc ne vous donnera pas droit à cette réduction d’impôts, investir dans l’immobilier outre-mer reste très lucratif. Le plus intéressant reste l’immobilier locatif qui, même si vous n’achetez pas tout un immeuble, vous rapportera de l’argent grâce au tourisme qui est très développé outre-mer, constituant même la majorité de l’activité économique de ces régions.

    Investissement #3 : Les entreprises avec réduction d’impôts

    Certains investissements dans certains types de sociétés donnent également droit à une réduction d’impôts si vous résidez fiscalement en France métropolitaine. Les sociétés dans lesquels vous investissez peuvent soit être situées outre-mer, soit être situées en France mais en ayant une activité outre-mer. Voici les différents cas de figure ouvrant droit à une réduction d’impôts :

    • Les SDR : Sociétés de Développement Régional
    • Les sociétés soumises à l’impôt sur les sociétés et effectuant des investissements productifs neufs outre-mer dans certains secteurs d’activité.
    • Les sociétés en difficulté (que votre investissement pourrait donc aider) exerçant leur activité dans les DOM dans certains secteurs.
    • Les sociétés ayant pour objectif le financement d’entreprises exerçant exclusivement leur activité outre-mer, et qui comptent affecter ce financement exclusivement à l’acquisition et l’exploitation d’investissements productifs neufs.

    Ici, comme pour les investissements immobiliers, votre engagement devra durer au moins 5 ans, c’est-à-dire que vous devrez conserver vos parts pendant cette durée minimale.

    Investissement #4 : Les entreprises sans réduction d’impôts

    Là aussi, comme dans le cas des investissements immobiliers, même si votre projet n’entre pas dans les critères d’éligibilité à une réduction d’impôts, certains secteurs d’activité sont très intéressants pour les investisseurs, réduction d’impôts ou non. C’est notamment le cas du tourisme qui ne cesse de se développer sous les cocotiers ! Ainsi, l’hôtellerie, la restauration, les activités nautiques etc., le choix est assez large pour investir dans une entreprise qui vous rapportera rapidement des dividendes. Deux possibilités s’offrent alors à vous : soit investir dans une entreprise sous forme de parts ou en la rachetant totalement, mais en restant en France, soit créer ou reprendre une entreprise en vous rendant sur place pour la gérer et la développer. Dans le cas où vous souhaitez déménager et créer ou reprendre une entreprise  outre-mer, on entre plus seulement dans le cadre d’un investissement mais de votre vie professionnelle, ce qui n’est pas l’objet de cet article.

    En revanche, si vous souhaitez investir dans une entreprise outre-mer, en achetant des parts, que vous soyez actionnaire majoritaire ou non, il est évident qu’il vous faudra choisir cette entreprise avec le plus grand soin. Outre le fait d’étudier la bonne santé financière de la société, il vous faudra aussi connaître ses dirigeants, leurs projets de développement, leur façon de gérer l’entreprise etc., surtout si vous devenez majoritaire. En effet, étant donné que vous devrez gérer votre investissement à distance, il vous faudra prendre toutes les précautions nécessaires.

    Conclusion :

    Les investissements dans les départements d’outre-mer constituent de très bonnes opérations financières. Non seulement elles permettent une rentabilité rapide et élevée, mais en plus elles donnent droit, pour certaines d’entre elles, à des réductions d’impôts pouvant aller de 25 à 60% dans certains cas. Bien entendu, comme pour tout investissement, il faut rester prudent et ne pas mettre votre argent n’importe où non plus. Que vous investissiez dans l’immobilier ou dans une entreprise, les mêmes précautions seront à prendre que pour un investissement en France avant de faire votre choix. N’hésitez pas à faire appel à un conseiller financier ou un gestionnaire de patrimoine situé outre-mer, donc spécialiste de ce marché, qui saura vous conseiller mieux que quiconque sur les investissements intéressants à faire dans ces départements et territoires aux paysages de carte postale. Enfin, renseignez-vous aussi un maximum par vous-même et essayez de rassembler un maximum d’informations sur l’économie locale, l’immobilier, le tourisme, les différentes entreprises leaders du marché etc.

     

      Voir aussi: Bourse