Vous avez sans doute déjà entendu parler de ces personnes qui quittent tout pour changer totalement de vie et vivre sans argent. Ce phénomène est encore une conséquence en grande partie liée à la crise économique, qui a eu pour conséquence de tous nous faire réfléchir sur nos modes de vie, et sur notre rapport à l’argent. C’est aux États-Unis que l’on retrouve le plus de personnes qui font ce changement radical. Ils vendent tous leurs biens, donnent parfois leurs économies à des œuvres caritatives, bref, ils se dépossèdent de tout ou presque et partent mener une vie sans argent. En France, ce concept commence tout juste à émerger, car beaucoup pensent qu’il n’est possible de parvenir à vivre sans argent que dans certains pays étrangers. Pourtant, il est tout à fait possible de vivre sans argent en France. Cette idée est loin d’être aussi farfelue qu’elle en a l’air. S’il est encore compliqué pour beaucoup ne serait-ce que d’imaginer comment vivre sans argent, c’est pourtant tout à fait réel et possible. Vivre sans argent, c’est aussi en quelque sorte vivre libre, et cela ne veut pas forcément dire s’isoler et vivre en autarcie, bien au contraire. Imaginez un peu : plus de loyer, plus de factures d’énergie, plus de courses alimentaires, vous subvenez à vos besoins par vous-même ! Plus de gadgets superflus que vous payez une fortune mais qui ne sont finalement pas du tout indispensables au quotidien, plus de dépendance à quelque système que ce soit etc. Voici 5 solutions pour parvenir à vivre avec 0€ en France.

Des exemples à travers le monde

Pour vous faire une idée de ce que peut être un mode de vie sans argent, voici quelques exemples de personnes qui y sont parvenues à travers le monde :

Heidemarie Schwermer, Allemagne

heidemarie schwermer

Cette ancienne institutrice allemande vit sans argent depuis 1996, soit depuis presque 20 ans ! elle a pris conscience qu’elle n’avait presque pas besoin de dépenser d’argent pour subvenir à ses besoins. Elle a alors pris la décision de vendre son appartement et d’opter pour une vie nomade.

Daniel Suelo, États-Unis

daniel suelo

L’américain Daniel Shellabarger vit sans argent depuis l’an 2000. Il a choisi pour sa part de vraiment se débarrasser de tout. En plus de son argent, Daniel s’est débarrassé de ses papiers d’identité, a choisi de se faire appeler sous le nom pseudonyme de « Suelo » et vit dans une grotte au cœur de l’Utah. Il n’accepte aucune forme d’aide et subvient à ses besoins par ses propres moyens.

Elf Pavlik, États-Unis

elf pavlik

Ce développeur web vit sans argent depuis plus de 5 ans. Il propose gratuitement ses compétences, notamment pour des missions d’intérêt général, et sa maison se résume à son sac à dos !

Mark Boyle, Angleterre

mark boyle

Mark Boyle a choisi de vivre sans argent pendant 1 an. C’était pour lui une expérience qu’il avait envie de tenter, sans forcément choisir ce mode de vie définitivement. Il a écrit un livre racontant son histoire intitulé tout simplement « L’homme sans argent ». Équipé d’un simple panneau solaire pour l’électricité et d’un four à bois, son objectif est de déterminer s’il est réellement possible de réapprendre à vivre autrement, d’avoir des rapports sociaux différents etc.

Comment tous ces gens ont-ils fait pour adopter ce mode de vie ? Comment est-il possible de vivre la même expérience en France ? Les exemples donnés ici sont assez extrême, vous verrez qu’il est tout à fait possible de vivre sans argent en France, sans pour autant opter pour une vie nomade ou vivre dans une grotte !

Solution #1 : Le troc de compétences

Comme je le disais plus haut, vivre sans argent ne signifie pas vivre en autarcie. Et les économies de partage et autres types d’échanges basés sur la solidarité, donc sans aucun argent, se développent de plus en plus en France. Ainsi, vous pourrez subvenir à plusieurs de vos besoins grâce au troc de compétences. Vous proposez simplement vos services en échange d’autres services. Par exemple, vous pouvez proposer des travaux de jardinage, de maçonnerie, de couture etc. Sur internet, de plus en plus de sites se développent pour mettre en relation les gens désirant proposer leurs services. Les meilleurs sont les sites collaboratifs. En effet, sur un site collaboratif, vous rendez un service à une personne, mais c’est dans la majorité des cas une autre personne qui vous rendra le service dont vous avez besoin. C’est plus simple de cette façon, car sinon, il est beaucoup plus compliqué de trouver une personne qui a à la fois besoin de nos services et qui ont les compétences que l’on recherche, le tout proche de chez soi. Le site web leader dans ce domaine est le site Yakasaider.fr, qui pour chaque service rendu créditera votre « compteur temps » en fonction du temps que vous aurez consacré à rendre un service. Vous pourrez ensuite « acheter » d’autres services grâce à ce compteur. Ici, au lieu de dire « le temps c’est de l’argent », la devise, c’est le contraire, à savoir « l’argent c’est le temps » !

Solution #2 : Le troc, le don, la récupération

Vous pouvez subvenir à bon nombre de vos besoins via le troc, ou les sites de dons et récupération. Le troc, c’est échanger un bien contre un autre, tout simplement. Le don et la récupération consiste à donner des objets dont vous n’avez plus l’utilité, et/ou de récupérer des objets donnés par d’autres personnes. La différence est que l’échange n’est pas simultané. Vous pouvez donner vos objets sans les échanger, et en récupérer d’autres gratuitement. Parmi les sites web mettant en relation les donneurs, il y a le site Recupe.net, ou encore Donnons.org.

Solution #3 : Le lieu de vie

Le choix du lieu de vie, et d’une vie sédentaire ou nomade, va dépendre de vos envies essentiellement. Si vous optez pour une vie nomade, vous pouvez trouver à vous loger chez l’habitant, ou opter pour la solution du camping. Si vous possédez déjà une caravane ou un camping-car, ne le vendez pas ! Le but de la vie sans argent n’est pas non plus de se déposséder de tout, il faut conserver ce que vous possédez déjà et qui peut vous être utile. Si vous optez pour une vie sédentaire, il est tout à fait possible de trouver un logement où, au lieu de payer un loyer, vous rendez des services au propriétaire, comme par exemple la réalisation de travaux chez lui.

Solution #4 : La nourriture

Concernant la nourriture, plusieurs options s’offrent à vous. Si vous disposez d’un terrain et que vous savez jardiner, vous pouvez produire une partie de votre nourriture vous-même. Sinon, la débrouillardise est de mise. Par exemple, vous pouvez demander à des agriculteurs s’ils accepteraient de vous donner de la nourriture en échange de votre aide dans leur exploitation. Les agriculteurs sont souvent surchargés de travail, et auraient bien souvent besoin d’aide pour leurs tâches quotidiennes. Une autre solution est de démarcher les supermarchés et les restaurants pour également leur proposer vos services, ou en quête de leurs produits invendables. Les produits invendables ne sont pas nécessairement toujours périmés. Un défaut dans l’emballage peut suffire à un supermarché pour ne pas mettre le produit en rayon ! Chaque année, on s’insurge devant les milliers de tonnes de gaspillage de nourriture faites rien qu’en France. Vous pourriez donc vous nourrir chaque jour en contribuant à diminuer ce gaspillage, et ce sans avoir dépensé le moindre centime !

Solution #5 : L’énergie

Rappelez-vous de Mark Boyle, de son panneau solaire et de son four à bois ! De nombreuses solutions existent également pour vous approvisionner en eau, en électricité et en chauffage. Un panneau solaire va notamment vous permettre de produire de l’électricité donc du chauffage. La récupération de l’eau de pluie que vous pouvez filtrer de manière très simple vous fournira l’eau dont vous aurez besoin. Pour le chauffage, vous pouvez utiliser ce que l’homme utilise depuis toujours : le feu, avec par exemple un poêle à bois.

Conclusion :

Vivre sans argent en France est en réalité beaucoup moins difficile qu’il n’y paraît. La difficulté réside surtout dans le fait de « sauter le pas », de sortir de notre zone de confort, et de se défaire de cet argent que l’on trouve si rassurant et auquel on devient trop dépendant. Si vous parvenez à passer ce cap, la débrouillardise, la solidarité et les quelques pistes que je vous ai donné dans cet article feront le reste. Une vie sans argent paraît encore surréaliste pour beaucoup, mais c’est une vie plus simple, plus libre, sans artifices, et où l’on peut se réconcilier avec la nature et avec autrui, grâce à des relations de partage, de communauté et de solidarité. Le travail est vu et fonctionne de manière totalement différente. Les services que vous rendez sont mieux valorisés, votre travail, vos compétences, quelles qu’elles soient, seront mieux appréciées et vous verrez que ce que vous en tirerez en retour vaudra beaucoup plus que tout l’argent du monde !