Qui n’a pas déjà rêvé de devenir rentier ? Que l’on soit jeune ou plus âgé, on rêve tous de pouvoir vivre sans travailler, afin de pouvoir se consacrer à bien d’autres choses qui occuperaient largement nos journées. Les retraités sont des rentiers, si l’on considère la pension de retraite comme une rente, et tous ou presque ont moins de temps libre que lorsqu’ils travaillaient. Cependant, ils consacrent ce temps à des choses qui leur tiennent à cœur, des activités qui les passionnent, du temps avec leurs proches etc. Est-il possible de devenir rentier avant l’âge de la retraite ? Oui ! Et sinon, le cas échéant, se constituer une rente pour sa retraite devient presque indispensable, surtout lorsqu’on voit comment évolue le système de retraite mis en place par le gouvernement. Ainsi, quel que soit votre âge, il n’est jamais ni trop tôt ni trop tard pour commencer à construire votre rente. Être rentier ne consiste pas uniquement à vivre des rentes produits par toute une vie d’épargne sur une assurance vie, par exemple. Être rentier consiste à parvenir à se constituer un revenu passif, c’est-à-dire un revenu qui vous sera versé quoi qu’il arrive, que vous travailliez ou non. Vous pouvez donc vous constituer une rente dès maintenant, tout en travaillant, et c’est même fortement recommandé, car construire une rente prend du temps, c’est un projet à envisager sur le long terme quelle que soit la méthode employée. En parlant de méthode, voici 5 solutions pour construire votre future rente.

Solution #1 : Visez un haut rendement

En réalité, il n’y a pas de stratégie miracle pour devenir rentier. C’est à vous de construire votre propre stratégie d’épargne et d’investissement, en fonction de plusieurs variables telles que : votre capacité d’épargne/d’investissement, vos objectifs, la durée envisagée (10 ans, 20 ans, 40 ans ?), le montant de la rente que vous souhaitez etc. Cependant, le meilleur moyen d’atteindre vos objectifs rapidement, quels qu’ils soient, est de viser le plus haut rendement possible pour vos placements et vos investissements. Le rendement étant directement lié à la prise de risque, il faut que votre stratégie reste en adéquation avec votre capacité à prendre des risques et à les gérer ou les contrôler. Quoi qu’il en soit, c’est aussi une question de logique mathématique pure. Plus votre rendement sera élevé, moins vous aurez besoin d’un capital élevé pour atteindre la rente souhaitée et/ou moins il vous faudra de temps pour y parvenir.

Solution #2 : L’immobilier locatif en France et à l’étranger

L’immobilier locatif reste et restera une des meilleures solutions pour vous constituer un revenu passif. Par ailleurs, si vous savez dénicher les bonnes opportunités et que vous montez bien votre plan de financement, il se peut que les loyers générés par votre investissement suffisent aussi, dans un premier temps, à l’autofinancer, ou du moins en grande partie. En plus, investir dans un logement en vue de le louer vous fera très souvent bénéficier d’avantages fiscaux. Ensuite, si l’immobilier locatif en France est plus facile d’accès, ne négligez pas l’éventualité d’investir à l’étranger. En effet, de nombreux pays ont un marché immobilier très attractif, à tel point que les agences immobilières spécialisées dans les investissements à l’étranger sont de plus en plus nombreuses à voir le jour en France. Parmi les pays intéressants, il y a par exemple les États-Unis qui, ayant souffert de la crise des subprimes, possèdent aujourd’hui un marché immobilier où les biens sont à des prix défiant toute concurrence, pour un rendement locatif très élevé et une forte demande pour la location. Globalement, l’immobilier est le moyen idéal pour commencer à vous constituer un patrimoine rentable, même en partant de zéro.

Solution #3 : Les SCPI

Les SCPI sont un excellent moyen de compléter un investissement immobilier physique. Les Sociétés Civiles de Placement Immobilier, particulièrement celles qui sont spécialisés dans les bureaux ou les commerces, vous permettent de diversifier votre portefeuille d’investissement tout en limitant votre prise de risque. Dans une SCPI, vous achetez des parts d’un parc immobilier commercial, dont le rendement varie d’une SCPI à l’autre, mais tourne autour de 5% par an. L’avantage est aussi que vous n’avez pas à vous occuper de la gestion de ce parc, puisqu’il est géré directement par la SCPI elle-même.

Solution #4 : Ne négligez pas l’assurance vie

Même si l’assurance vie comporte certaines contraintes et n’est pas la mieux placée en terme de rendement, elle reste une valeur sure incontournable qui doit demeurer dans toutes les stratégies de placement. Elle comporte certains avantages fiscaux, et sur les contrats multi supports, vous conservez une certaine liberté quant à la répartition de votre capital. Là aussi, suivant vos choix, vous pourrez augmenter le rendement de ce placement, et modifier la répartition choisie à tout moment. L’assurance vie s’envisage avant tout sur le long terme. Plus tôt vous souscrirez un contrat, mieux ce sera, même si vous n’y versez qu’une faible somme tous les mois, car elle viendra compléter votre stratégie, diversifiera votre portefeuille, et même une petite rente issue d’une assurance vie ne pourra qu’améliorer votre revenu passif global.

Solution #5 : Le PEA

Le plan d’épargne en actions est lui aussi un grand classique pour quiconque veut devenir rentier. Il présente l’avantage de pouvoir être converti en rente au bout de 8 ans seulement. Pour cela, il vous suffit de transformer votre PEA bancaire en PEA d’assurance. Attention, renseignez-vous avant de l’ouvrir, car certains établissements bancaires ne permettent pas cette transformation. N’hésitez pas à mettre plusieurs banques en concurrence afin de pouvoir profiter de la meilleure offre. Un autre grand avantage du PEA est que les sommes perçues grâce à lui sont défiscalisées, c’est-à-dire nettes d’impôt, seules les cotisations sociales sont à payer.

Conclusion :

À moins de gagner au loto, se constituer une rente prend du temps. C’est un projet qu’il faut obligatoirement envisager sur le long terme. Avant toute chose, faites le point, de la façon la plus détaillée possible, sur vos finances, vos besoins, présents mais aussi futurs. Il n’est pas toujours facile de se projeter dans le futur, surtout quand on est jeune, mais c’est essentiel afin de pouvoir vous fixer des objectifs raisonnables et atteignables avec vos moyens actuels. Si ces objectifs sont atteints, vous n’en serez que plus ravi, et aurez peut-être du temps, qui sait, pour vous en fixer de nouveaux, à la hausse bien entendu, et avoir au final un niveau de vie plus élevé que prévu.