Du temps de nos grands-parents, pour bien placer son argent, il suffisait de le mettre sur un ou plusieurs livrets. L’argent était alors disponible, sécurisé, et les taux d’intérêts de l’époque avaient de quoi nous faire rêver aujourd’hui. C’était pourtant il n’y a pas si longtemps, mais la crise a depuis fait des ravages dans le monde entier. En France, les taux des produits de placement préférés des Français ont tellement chuté qu’il n’est plus du tout intéressant d’y placer le moindre centime, excepté peut-être pour conserver une épargne de précaution disponible. De nos jours, bien placer son argent demande donc un peu plus d’investigations et de ruse. Voici les 10 commandements à suivre pour bien placer son argent et retrouver la rentabilité d’antan.

Commandement #1 : Tes objectifs tu définiras

Finie l’époque bénie ou il suffisait de placer son argent sur un livret et attendre que les intérêts tombent à la fin de l’année. Pour bien placer son argent, il faut à présent se fixer des objectifs. Quel pourcentage d’intérêt je souhaite avoir chaque année ? Quel montant d’intérêts je souhaite toucher chaque année ? De quel montant mon capital devra-t-il être au bout de X années ? Etc. Posez-vous toutes ces questions avant d’envisager d’opter pour tel ou tel produit de placement. Pour être sûr d’être satisfait des performances futures de vos placements, il faut tout planifier à l’avance.

Commandement #2 : Une stratégie tu établiras

Une fois vos objectifs bien définis, vous serez prêt à élaborer une stratégie qui vous permettra d’atteindre ces objectifs. Une stratégie de placement est tout aussi importante qu’une stratégie d’investissement. Il est primordial que vous sachiez où, pourquoi et comment vous placez votre capital. Pour élaborer une bonne stratégie, cherchez quel est le meilleur moyen d’atteindre vos objectifs. Autrement dit, quels sont les meilleurs produits de placement. Vous devrez aussi tenir compte du risque plus ou moins élevé qu’ils impliquent, du fait que votre argent soit bloqué ou non, si oui, pour combien de temps etc. Établir une stratégie qui soit la plus précise possible vous permettra ensuite d’optimiser vos prises de décisions concernant les produits sur lesquels vous placerez votre argent. Il est toujours plus judicieux d’élaborer une stratégie plutôt que d’avancer à l’aveugle ou au jour le jour.

Commandement #3 : Ton aversion au risque tu évalueras

Certains produits de placement comportent une part de prise de risque. En général, le problème est que plus le rendement d’un produit financier est élevé, plus la prise de risque potentielle est élevée aussi. Lors de l’élaboration de vos objectifs et de votre stratégie, il faudra impérativement tenir compte de votre aversion personnelle au risque. Certaines personnes n’hésitent pas à accepter un rendement moins élevé du moment que leur argent reste en sécurité. D’autres, au contraire, sont prêt à prendre des risques pour optimiser les performances de leurs placements.

Cela reste un choix personnel, il n’y a pas de bonne réponse ou de meilleure solution. Cependant, il faut apprendre à bien vous connaître vous-même. Si vous choisissez trop de sécurité alors que vous pouvez tout à fait gérer le risque, vous serez frustré, vos performances seront insuffisantes etc. Au contraire, si vous prenez trop de risques en allant à l’encontre de votre aversion personnelle, vous allez tout droit vers de mauvaises prises de décisions, basées sur l’impulsivité, la panique etc. Prenez le temps de bien peser le pour et le contre afin de trouver le parfait et juste milieu.

Commandement #4 : Tes gains tu replaceras

Le meilleur moyen de booster les performances de vos placements est de réinvestir les intérêts qu’ils vous rapportent chaque année. Reprenons l’exemple de nos grands-parents, qui laissaient leurs livrets « courir », ainsi les intérêts de chaque année devenaient un capital supplémentaire l’année suivante. Ils touchaient de cette façon des intérêts sur les intérêts, et ainsi de suite. Aujourd’hui, certains produits de placement vous permettent de faire de même, c’est même parfois automatique. Pour d’autres, récupérer les intérêts à la fin de l’année pourra aussi vous permettre d’ajouter de nouveaux placements à votre portefeuille, ou de les réinvestir dans un produit que vous avez déjà. Vous aurez plus de flexibilité pour appliquer votre stratégie de placement et atteindre vos objectifs.

Commandement #5 : Ton portefeuille tu diversifieras

Que l’on parle d’investissement ou de placement, on parle aussi et avant tout de portefeuille financier, de patrimoine, de capital etc. La même règle s’applique donc qu’on opte pour un placement ou pour un investissement. Maintenant que nos chers livrets sont devenus hors sujet, les solutions de placement proposées aujourd’hui sont à elles seules des formes d’investissement. Certains produits de placement comportent des risques. D’autres sont sécurisés mais moins performants. Pour remédier à cela et optimiser les performances de vos placements tout en gardant le contrôle sur une éventuelle prise de risque, le meilleur moyen est de diversifier votre portefeuille. Autrement dit, ne mettez pas tous vos œufs dans le même panier. C’est une règle universelle que suivent scrupuleusement tous les investisseurs qui réussissent.

Commandement #6 : Toutes les offres tu étudieras

Le choix des produits financiers de placement est vaste. En plus de cela, pour chaque produit de placement, vous avez toute une batterie de banques, assurances, courtiers etc. qui vous proposent ces produits, chacun avec sa propre offre qui l’accompagne. Pour faire le placement le plus judicieux qui soit, il vous faudra étudier toutes les offres proposées pour un produit qui vous intéresse. Cela prend du temps, mais c’est important, pour optimiser votre portefeuille et ses performances. C’est bien sûr un processus qui peut être assez long, tout dépendra des choix qui s’offriront à vous en fonction de vos objectifs. Cependant, c’est une étape à ne surtout pas négliger. Par ailleurs, cela vous permettra de faire parfois jouer la concurrence.

Commandement #7 : Une épargne de précaution tu conserveras

La plupart des produits de placement rentables, pour ne pas dire tous, impliquent que le capital placé soit bloqué pour une durée plus ou moins longue. Ainsi, au même titre qu’un investisseur ne doit pas investir tout l’argent qu’il possède, il en va de même si vous optez pour le placement. Si tout votre argent est bloqué sur différents comptes, comment ferez-vous en cas de problème imprévu ? Si par exemple votre voiture tombe en panne, comment pourrez-vous être réactif et payer les réparations ? Vous devrez vous poser ces questions avant de placer votre argent sur des produits à long terme. Faites un bilan de vos dépenses mensuelles, pour commencer. Établissez un budget pour votre quotidien, puis déterminez un montant raisonnable pour gérer les imprévus, que vous conserverez sur un compte où l’argent restera disponible. Cet argent ne vous rapportera rien ou presque, certes, mais il pourra vous être bien utile en cas de besoin. Lorsqu’on aborde le sujet financier, on n’est jamais trop prévoyant !

Commandement #8 : Des économies tu feras

De bons placements et une épargne de précaution suffisante ne vous dispensent pas de faire des économies. D’une part, cela pourrait vous permettre d’augmenter le capital placé, et d’autre part, d’augmenter votre santé financière. Là encore, rien de mieux que de faire le point sur son budget, surtout en ce qui concerne les dépenses. Vérifiez s’il y a des pôles de dépenses que vous pourriez réduire ou supprimer. L’argent ainsi économisé vous permettra d’avoir plus de libertés, que ce soit pour placer cet argent ou pour le dépenser dans des loisirs familiaux, par exemple.

Commandement #9 : Tes performances tu surveilleras

Il faut toujours que vous gardiez un œil sur les performances de vos placements. Même s’il ne s’agit pas toujours de placements à forte évolution comme les placements de type boursiers par exemple, faire un bilan régulier, en cours d’année, des performances de tous les produits dans lesquels vous avez placé de l’argent, vous permettra de réajuster au fur et à mesure votre stratégie pour l’année suivante. Surveiller vos performances pourra aussi vous aider à être plus réactif en cas de besoin. Si par exemple, vous constatez que l’un de vos placements n’atteint pas le rendement attendu, vous pouvez, si le contrat s’y prête, le stopper et placer votre argent ailleurs.

Commandement #10 : De persévérance et de patience tu feras preuve

Quand on fait du placement, comme quand on fait de l’investissement d’ailleurs, il faut bien garder à l’esprit que les choses s’envisagent sur le long terme. Si vous placez votre argent demain, vous n’aurez pas de résultats après-demain. Armez-vous donc de patience, et soyez persévérant. Vous n’arriverez probablement pas à atteindre vos objectifs dès la première année (si vous y parvenez, bravo à vous !). En revanche, vous apprendrez également au fur et à mesure à maîtriser vos placements et à les optimiser au fil du temps. La patience et la persévérance ne pourront que vous apporter de la réussite.

Conclusion :

Pour ce qui est du processus, de la démarche, de la stratégie etc., le placement ne diffère que très peu de l’investissement. En suivant ces quelques conseils, en étant rigoureux, patient et persévérant, vous parviendrez à vous constituer un portefeuille optimisé qui vous apportera ensuite chaque année le rendement que vous souhaitez.