Les Français sont particulièrement friands de tout ce qui pourrait leur permettre de faire fructifier leur patrimoine. Il faut dit qu’ils figurent parmi les plus grands épargnants du monde. Avec 4 300 milliards d’euros d’épargne, ils pourraient rembourser la dette de notre pays au moins deux fois. Malheureusement, la situation de l’économie mondiale a fortement inquiété les Français sur le devenir de leur épargne. Depuis 2008, les crises qui ont fait trembler la Finance se sont multipliées et ont entrainé, à chaque fois, un véritable cataclysme. Entre la crise des subprimes, la crise des dettes souveraines, les crises de la zone euro et l’effondrement du dollar, les petits épargnants ne savent plus où donner de la tête et c’est bien normal. Déjà qu’en temps normal la finance est l’un des domaines les plus complexes à appréhender à cause de la multitude des paramètres à prendre en compte et des connaissances à emmagasiner sont particulièrement nombreuses. C’est aussi l’un des milieux où il est le plus difficile ou plutôt le plus couteux de se faire conseiller. Les banques ne vous accorderont les conseils de leurs gestionnaires de patrimoine que si vous justifiez d’un patrimoine d’au moins 130 000€ et si vous voulez faire appel à des indépendants qu’ils soient gestionnaires de patrimoine, comptable ou encore avocats spécialisés il vous faudra régler d’importants honoraires à chaque consultation.

Si vous faites partie des petits épargnants, que, par conséquent, vous n’intéressez par les banques et que vous n’avez pas les moyens de faire appel à des professionnels pour vous conseillers dans la marche à suivre où dans les produits d’investissement à choisir, il vous reste une solution : prendre vos décisions vous-même. Pour vous aider à choisir les placements qui correspondent le mieux à vos attentes je vais vous présenter les 11 critères pour bien choisir vos investissements.

1 – Accessibilité du placement

Le premier critère à étudier avant d’envisager souscrire à un placement est bien évidemment son niveau d’accessibilité. En effet, écartez immédiatement ceux auxquels vous ne pourrez de toute manière pas accéder. Sachez que pour les placements immobiliers il vous faudra verser au moment de la souscription plusieurs milliers voir dizaines de milliers d’euros pour initier le placement. Néanmoins, rassurez-vous, il vous suffira de quelques dizaines d’euros pour souscrire à la plupart des produits de placement. Dans certains cas, il vous faudra aussi vous assurer que vous serez capable de continuer à verser de l’argent chaque mois.

2 – Frais d’entrée

Intéressez-vous ensuite aux conditions d’entrées et plus particulièrement aux démarches et aux frais que vous devrez régler au moment de la souscription du contrat. Le fait que la plupart des placements soient possibles à réaliser sans frais est trompeur. Certains produits d’épargne sont payants. Les frais qu’il vous faudra régler à l’entrée varient et pourraient très bien représenter jusqu’à plusieurs années d’intérêts. N’hésitez pas à négocier les frais d’entrée. Plus le capital que vous déposerez sera important et plus votre marge de manœuvre sera élevée.

3 – Durée du placement

Il vous faudra ensuite vous questionner sur la durée minimale ou conseillée du placement. Cette durée est importante à connaitre, car dans certains cas il vous sera totalement impossible de récupérer vos fonds avant la fin de votre placement. Dans d’autres vous devrez vous acquitter de frais parfois importants pour pouvoir retirer de l’argent ou clôturer. Cette caractéristique est importante dans deux cas. Le premier est pour pouvoir définir et répondre à votre stratégie patrimoniale il vous faudra savoir sur quelle durée vos fonds seront immobilisés. Le second est de faire face aux imprévus de la vie.

4 – Frais de clôture

Vous l’aurez compris certains placements vous engagent sur la durée et vous imposent de bloquer votre capital sur une durée plus ou moins longue. Dans ce cas vous devrez vous acquitter de frais plus ou moins élevés. Pour certains produits le moindre prélèvement entraine obligatoirement la clôture de l’épargne. Il est important d’étudier l’existence de ce type de frais, car ils pourraient très bien réduire à néant l’ensemble des intérêts que vous avez obtenus voir pire entamer votre capital. Dans ce cas vous auriez perdu de l’argent en épargnant ce qui n’est certainement pas l’objectif de l’épargne !

5 – Flexibilité / personnalisation du placement

Dans tous les cas avant de choisir un placement pour votre épargne il vous faudra définir la stratégie patrimoniale que vous voulez suivre et dans tous les cas vos investissements devront répondre au maximum à l’ensemble des particularités que vous présentez et surtout que présente votre patrimoine. C’est pourquoi nous vous conseillons de fuir les produits d’épargne trop rigide et qui ne peut pas suffisamment s’adapter à ce que vous attendez vraiment de vos placements. Regardez avec la personne ou la société qui vous propose ses produits qu’elles sont les caractéristiques sur lesquelles vous pouvez influencer le contrat. Réfléchissez aussi aux versements dont vous pourriez avoir affaire au cours de votre placement.

6 – Frais de versement

Cette personnalisation est particulièrement importante pour un point. En matière de patrimoine il y a ceux qui ont déjà pu se constituer, grâce à leurs économies, un capital financier important, et ceux qui commencent seulement à bâtir le leur. Dans le premier cas, les épargnants peuvent déposer dès l’ouverture du contrat la totalité du capital qu’ils souhaitent épargner et le laisser fructifier sur une durée plus ou moins longue. Dans l’autre, si les épargnants ont pu déposer initialement plusieurs dizaines ou centaines d’euros, ils devront envisager de faire des dépôts récurrents sur leur plan d’épargne. Et malheureusement pour eux versements pourraient très bien leur couter une nouvelle fois des frais. Si vous êtes dans le second cas, interrogez-vous sur la pertinence d’un produit d’épargne qui vous facturera à chacun de votre versement.

7 – Taux d’intérêt

C’est seulement après avoir pris le temps de réfléchir sur tous les paramètres que je vienne de vous parler qu’il faudra vous intéresser au taux proposé. Ne vous laissez pas attirer par les sirènes de rémunérations particulièrement séduisantes, intéressez-vous d’abord de savoir si ce placement correspond à votre stratégie et en combien d’années vous réussirez à récupérer les frais que vous avez dû débourser. Bien évidemment dans une époque où les livrets réglementés à l’image du livret A ne rapportent même plus 1 point d’intérêts par ans choisissez s’ils vos conviennent des placements plus attractifs et rémunérateurs.

8 – Garantie du taux

Méfiez-vous par contre des taux trop alléchants. Ils sont souvent promotionnels et ne durent que quelques mois. Après cette période commerciale, le taux d’intérêt auquel vous pourrez profiter sera bien plus faible et vous risquez rapidement de rejoindre les taux d’intérêt proposés par les livrets réglementaires, mais en devant vous assujettir à des règles et à des contrats bien plus contraignants. Vérifiez donc bien la période sur laquelle le taux est garanti et les indicateurs financiers sur lesquels se base le taux d’intérêt pour pouvoir en évaluer l’évolution à court, moyen et long terme.

9 – Sécurité du placement

La garantie du taux est importante, car les taux peuvent baisser, mais pire encore il arrive que les taux deviennent négatifs et que par la même occasion vous voyiez votre capital fondre comme neige au soleil. Intéressez-vous donc à la sécurité que peut vous proposer ce type de placement. Le plus simple est de regarder dans votre contrat. Dans certains cas votre capital sera garanti et dans d’autres non. Ça ne veut pas dire que vous devez impérativement fuir les placements qui présentent des risques, car il existe de bons risques que vous pourrez prendre, mais il est nécessaire de savoir dans quoi vous vous engagez et par conséquent les risques que vous prenez.

10 – Fiscalité

N’oubliez pas que comme tous les revenus, ceux de l’épargne ou des investissements immobiliers sont soumis aux différents impôts et taxes qui existent dans notre pays. Il est essentiel que vous vous renseigniez sur cette question pour que vous puissiez analyser les taux auxquels vous pourrez prétendre, après l’imposition. Malheureusement pour vous la plupart du temps les taux présents dans les brochures et même dans les contrats que vous aurez à signer pour souscrire à des produits d’épargne s’entendent brut, alors que pour analyser quels seront vos véritables bénéfices il vous faudra les étudier net d’impôts, ce qui pourrait bien être source de surprise au moment où vous remarquerez que le taux net sera proche de celui d’un livret a voir dans certains cas plus faibles. La fiscalité est d’autant plus importante que les placements d’épargne peuvent très bien vous apporter de nombreux outils de défiscalisation et donc des économies substantielles.

11 – Avantages connexes

On vient de le voir, certains produits d’épargne pourront vous permettre de profiter d’avantages fiscaux, sachez que les avantages connexes des placements ne s’arrêtent pas là. Dans certains cas une épargne bien fournie et régulièrement alimentée vous permettra d’obtenir plus facilement un prêt. Dans d’autres votre souscription à des produits d’épargne vous permettra de justifier de votre fidélité à votre banque et ainsi de profiter de réductions et d’avantages particuliers sur d’autres produits. Enfin, certains produits comme les contrats d’assurance-vie vous permettront d’anticiper votre succession et même de faire profiter à certains de vos héritiers de conditions d’héritage plus intéressantes. N’oubliez pas ces avantages secondaires lors de votre choix, ils pourraient très bien s’avérer plus utiles que l’épargne et ses intérêts en propre.

Conclusion :

Pour choisir un produit de placement, il vous faudra avant tout de chose définir votre stratégie patrimoniale. Vous devrez donc vous interroger sur votre situation au moment de votre réflexion et les objectifs que vous souhaitez atteindre. Ensuite, analyser les 11 critères que je viens de vous présenter et vérifier qu’ils répondent tous à votre stratégie patrimoniale.