L’immobilier a connu une hausse des prix et maintenant une baisse vertigineuse, l’or se dévalorise, le livret A ne rapporte plus grand-chose, la bourse connaît de nombreuses fluctuations… Malgré une grande diversité de placements financiers et de produits d’épargne qui nous sont proposés, on se retrouve souvient bien déçus par la maigre rentabilité que l’on en tire. Dans ce contexte, les placements sans risques souffrent d’une mauvaise réputation. Placer son argent dans l’optique de le faire fructifier constitue un véritable défi. Les taux ont baissé et la fiscalité n’est plus avantageuse pour ce type de placement car vos gains sont imposables sur vos impôts sur le revenu. Mais dans cette atmosphère morose, il est encore possible de trouver des produits d’épargne qui combleront vos attentes. Pour mettre votre rancœur de côté, voici une présentation des 4 produits d’épargne qui ne déçoivent jamais.

1. Les livrets réglementés

Malgré des taux affichés qui ne sont pas forcément les plus attractifs, le livret A et le LDD (Livret de Développement Durable) sont des produits d’épargne qui ne vous feront courir aucun risque. En termes de placement, la rentabilité est liée aux risques que vous prenez. Plus le risque que vous prenez est élevé, plus la rentabilité l’est proportionnellement. Lorsque vous placez votre argent sur ces livrets, c’est la sécurité que vous recherchez et non le rendement. Le taux d’intérêt appliqué pour le livret A est de 0,75 % de même que pour le LDD. La différence entre ces deux produits se situe au niveau des plafonds : celui du LDD est à 12 000 € et 22 950 € pour le livret A. Les atouts de ces placements sont de vous permettre d’épargner librement.

En effet, vous choisissez de mettre en place un virement systématique chaque mois du montant que vous souhaitez ou bien vous avez la possibilité d’y verser un peu d’argent quand vous le souhaitez. Il n’y a pas de montant minimum pour les versements quelle que soit la formule choisie. De même, pour les retraits, vous pouvez les effectuer lorsque vous le voulez et vous retirez tout ou une partie selon votre besoin. La majeure partie des banques vous offrent la possibilité de gérer ces livrets depuis votre espace client sur internet. Le dernier avantage de ces livrets et pas des moindres est le fait qu’il soit défiscalisé. En effet, les intérêts perçus ne sont pas soumis à l’impôt sur le revenu ni aux prélèvements sociaux. Cela représente un avantage non négligeable pour les personnes les plus taxées.

Si le LDD et le livret A sont les plus répandus, il est bon à savoir que lorsque vous bénéficiez de petits revenus, vous pouvez souscrire un LEP (Livret Épargne Populaire). Ce livret est soumis à condition de ressources, vous ne devez pas dépasser un certain seuil, votre feuille d’imposition sera donc nécessaire. Pour un quotient familial d’une part, vos revenus ne doivent pas excéder 19 255 € et le seuil augmente en même temps que le nombre de parts. Le taux d’intérêt du LEP est plus intéressant vu qu’il est de 1,25 % et comme le LDD et le livret A, il est défiscalisé.

Pour les plus jeunes (moins de 25 ans) le livret jeune est parfaitement adapté. Les taux sont généralement attractifs. Banque populaire en propose un actuellement qui peut aller jusqu’à 2,75 %. La seule condition pour son ouverture est d’avoir entre 12 et 25 ans et de résider en France. Le plafond maximum est fixé à 1 600 € comme dans la majeure partie des livrets jeunes. Les versements sont libres. Quant aux retraits, les moins de 16 ans doivent avoir une autorisation parentale. Ce livret est également net d’impôt et de prélèvements sociaux.

Déposer de l’argent sur un compte et pouvoir le retirer comme bon vous semble répond à l’attente de beaucoup d’épargnants vu le nombre de livrets bancaires ouverts. Quasiment chaque foyer en possède un. Ne pas prendre de risques, juste épargner et disposer de votre argent à tout moment, si c’est ce que vous recherchez les livrets bancaires ne vous décevront pas.

2. Le PEL

Le Plan Épargne Logement fait partie des épargnes que peut vous proposer votre banque mais répond à un autre type de demande. Il est ouvert en prévision du jour où vous accéderez à la propriété. Son taux actuel est de 1,50 % et le taux fixé à l’ouverture ne bougera pas pendant toute la durée de votre PEL. Ce type de placement est réalisé pour plusieurs années car vous vous engagez pour au minimum quatre ans. La souscription à un PEL est liée à quelques contraintes comme les 225 € que vous devrez verser à son ouverture. Ensuite, un versement d’au moins 540 € par an doit être effectué. Vous pouvez opter pour un versement mensuel de 45 €, trimestriel de 135 € ou par semestre de 270 €. Vous ne disposez pas de votre argent comme vous le souhaitez.

Si vous retirez de l’argent c’est tout ou rien et cela entraîne la clôture du compte. Si vous reprenez votre argent avant les deux ans de la souscription du PEL, les taux d’intérêt sont recalculés et ce sont ceux du CEL qui sont pris en compte. Le plafond maximum d’épargne est fixé à 61 200 €. À partir de quatre ans, votre PEL vous ouvre le droit à des avantages comme obtenir un prêt d’épargne logement et une prime versée par l’État. Ce montant du prêt correspond au total des intérêts générés durant votre période d’épargne. Quant à la prime, elle est conditionnée par l’octroi du prêt épargne logement qui doit être de minimum 5 000 €. La prime maximum est de 1 525 € et elle est réservée à un certain type de logements qui ont une consommation énergétique moindre.

Le PEL reste un des placements phare des Français. Ils y épargnent pour préparer leur future acquisition. C’est le seul but de ce produit d’épargne et il remplit parfaitement son rôle.

3. L’assurance-vie

Pour préparer votre retraite ou pour léguer un patrimoine à vos héritiers, l’assurance-vie rencontre un succès grandissant. En effet, le nombre de souscription est en constante progression. 37 % des Français en ont une. Le nombre de personnes en possédant une croît en fonction de l’âge des épargnants. En effet, 42 % des 60 ans ou plus ont une assurance-vie alors qu’ils ne sont que la moitié pour les moins de 30 ans.

Si l’assurance-vie séduit autant c’est parce qu’elle vous permet de bénéficier d’un placement sûr grâce aux fonds en euros dont le rendement moyen tourne autour de 3,6 % ce qui est une rentabilité supérieure aux livrets classiques. Pour les plus audacieux, l’assurance-vie comprend également une partie d’unités de compte qui vous permet d’investir dans la bourse ou l’immobilier entre autres. Dans ce cas-là, la rémunération attendue est plus importante. Mais, même s’ils sont limités lorsque vous déléguez la gestion de votre assurance-vie à un professionnel, les risques existent. Vous pouvez y perdre de l’argent tout comme en gagner beaucoup. Selon votre profil, vous pourrez décider de prendre plus ou moins de risques voire de ne pas en prendre du tout comme les 80 % de souscripteurs d’assurance-vie qui ont décidé de jouer la sécurité en plaçant toute leur épargne sur des fonds en euros. De plus, l’assurance-vie bénéficie d’avantages fiscaux essentiellement si elle reste ouverte plus de huit ans, ce qui augmente encore son attrait mais en fait un placement à envisager sur le long terme. Ce produit d’épargne est accessible à tous les budgets. Les dépôts initiaux varient d’une banque à l’autre mais peuvent être modestes. Pour les versements, vous les gérez à votre convenance tant sur la régularité que sur les montants. Vous avez la possibilité de faire un rachat partiel c’est-à-dire de récupérer une partie de votre épargne ou sa totalité. C’est donc un produit d’épargne qui vous laisse une certaine flexibilité.

Conclusion :

Les épargnes qui ne déçoivent pas sont celles proposées par les établissements bancaires. Dès le début, les règles du jeu sont fixées et chacun souscrit celle qui correspond à ses attentes. Ainsi, les livres bancaires séduisent parce qu’ils sont défiscalisés et permettent aux épargnants de gérer librement leur placement. Mensualité, versement et retrait, vous décidez de tout, la seule contrainte qui vous est imposée est le seuil du plafond maximum. Ces livrets sont parfaits pour mettre un pécule de côté qui servira en cas de coups durs. Pour prévoir sur du plus long terme, les établissements bancaires proposent le PEL qui séduit par les prêts épargne logement et la prime de l’État à laquelle il ouvre le droit. Ensuite, vient l’assurance-vie qui permet de préparer sereinement sa retraite. Elle offre des taux d’intérêt supérieurs aux livres classiques. Avec des placements plus risqués comme la bourse, vous pourriez espérer rentabiliser beaucoup plus votre investissement mais vous prendriez aussi le risque de tout perdre. Avec ces produits d’épargne, il n’y a pas de déception, vous savez dès le début que vous ne perdrez pas votre argent mais que vous ne le ferez pas non plus fructifier de façon fulgurante. De par leur ancienneté, ces produits sans ancrés dans nos esprits et correspondent parfaitement à nos attentes.

Voir aussi: Banque Epargner