En principe, il est conseillé de commencer à préparer sa retraite dès l’entrée dans la vie active. En pratique, beaucoup n’y pensent pas avant l’âge de 40 ans. Rassurez-vous, il n’est jamais trop tard pour préparer sa retraite. Avec une société française en crise depuis plusieurs années, les générations actuelles et futures sont de moins en moins assurées d’avoir une bonne retraite, même en ayant bien cotisé. Il devient de plus en plus indispensable de se constituer une retraite complémentaire pour pouvoir subvenir à ses besoins le moment venu. Pour cela, les solutions et les produits financiers sont nombreux. Ce choix varié permet à tout type d’épargnant de trouver la solution idéale pour sa future retraite. Bien sûr, tous ces produits ne se valent pas et certains sont plus intéressants que d’autres, tant sur le plan fiscal que sur le plan du rendement. Pour vous aider à préparer votre retraite, voici une sélection des 8 meilleures solutions de placement.

1. L’épargne salariale – Le PEE/PEI

L’épargne salariale reste l’une des plus performantes en termes de rendement. Les entreprises qui mettent en place une épargne salariale permettent à leurs salariés soit d’épargner tout simplement, soit de préparer leur retraite. Le plus souvent, les salariés qui utilisent l’épargne de leur entreprise le font pour les deux raisons. L’épargne salariale comporte plusieurs produits d’épargne différents. Parmi eux, on retrouve le PEE ou le PEI. Le PEE signifie Plan d’Epargne en Entreprise et le PEI signifie Plan d’Epargne Interentreprises. Les deux sont similaires, à l’exception que le PEI, comme son nom l’indique, est issu de plusieurs entreprises, qui en font bénéficier leurs salariés. Les PEE/PEI sont couramment utilisés pour y verser l’intéressement et la participation. Il arrive même parfois que l’entreprise, si elle le peut, y ajoute un bonus annuel. Les plus-values sont exonérées d’impôts. Le plan dure au minimum 5 ans, bien que vous puissiez le fermer de façon anticipée dans 9 cas exceptionnels définis (décès, invalidité etc.).

2. L’épargne salariale – Le PERCO

Si vous pouvez utiliser le PEE/PEI comme solution pour préparer votre retraite, l’épargne salariale propose aussi un autre produit d’épargne cette fois dédié à la retraite : Le PERCO, ou Plan d’Epargne pour la Retraite COllectif. Au niveau des versements, il fonctionne comme le PEE. Vous y versez votre intéressement et votre participation, auxquels l’entreprise ajoute parfois un bonus. Vous pouvez aussi y ajouter des versements volontaires. Les plus-values sont exonérées d’impôts, et lors de votre départ à la retraite, vous avez le choix entre récupérer votre capital sous forme de rente ou le récupérer en une seule fois. Le PERCO est plus intéressant et plus performant que les autres produits courants d’épargne retraite, comme le PERP par exemple. Si votre entreprise le propose, il est donc plus judicieux de le choisir.

3. Le contrat article 83, pour les cadres

On reste encore dans les produits d’épargne proposés par les entreprises, mais cette fois pour les salariés ayant le statut cadre. Certaines entreprises proposent ce contrat d’assurance-vie collective, qui se transforme en rente au moment de la retraite. Tous les versements que vous y effectuez sont déductibles de votre revenu imposable, dans la limite de 8% de vos revenus ou 24030€. C’est bien souvent l’employeur qui se charge de faire les versements directement sur le contrat. Vous avez donc, dans ce cas, un plan d’épargne performant dont vous n’avez même pas à vous soucier. En revanche, sauf cas exceptionnels, il est impossible de récupérer son capital avant le terme du contrat. Ce contrat est l’un des plus performants de sa catégorie, donc si vous remplissez les critères pour le souscrire et que votre entreprise le propose, c’est celui-ci que vous devriez choisir.

4. La SCPI

En optant pour une Société Civile de Placement Immobilier (SCPI), vous faites d’une pierre deux coups. Vous épargnez tout en investissant dans l’immobilier. Concrètement, vous investissez dans une société qui elle investit dans plusieurs immeubles (bureaux, commerces, logements etc.). De ces investissements locatifs, vous percevrez ensuite un loyer proportionnel aux parts de la société que vous possédez. La SCPI présente l’avantage de vous permettre d’investir dans l’immobilier, indirectement, sans en avoir forcément le budget au départ. Il est par exemple tout à fait possible d’investir moins de 10 000€ dans une SCPI. Dans certains cas, vous pouvez aussi investir à crédit. Certains SCPI sont également intégrables au sein d’un contrat d’assurance-vie. Enfin, dernier avantage non négligeable, vous bénéficiez des avantages de l’immobilier locatif (loyers réguliers) sans en subir les inconvénients, puisque c’est la SCPI qui se charge de tout (gestion locative, travaux etc.).

5. L’immobilier locatif

Investir directement dans l’immobilier locatif a un avantage comparé à la SCPI, c’est qu’il vous rapportera plus d’argent. Une SCPI ne vous fera percevoir qu’un montant proportionnel à vos parts, tandis qu’en investissant vous-même, vous percevrez forcément 100% des loyers. Cependant, il faut pouvoir y consacrer du temps, et posséder un capital d’investissement suffisamment important pour que l’opération vous permette de vous constituer un bon complément de retraite. Si vous êtes encore jeune et venez de rentrer dans la vie active, alors même avec un petit budget de départ, vous avez le temps de vous constituer un parc immobilier suffisant. Si vous êtes plus proche de la retraite, la situation est différente et à étudier, mais si vous le pouvez, investir dans l’immobilier locatif est intéressant car rentable et sécurisé. La pierre est une valeur refuge depuis des décennies, même en temps de crise. L’immobilier locatif constitue l’un des placements les moins risqués du marché.

6. Le PEA

Pour ceux qui aiment la bourse et les placements un peu plus risqués mais aussi bien souvent plus performants, il y a la solution du PEA, ou Plan d’Epargne en Actions, qui peut aussi vous servir à bien préparer votre retraite. Pour que les plus-values et les dividendes soient exonérés d’impôts, il faut conserver votre PEA pour une durée minimale de 5 ans, ce qui est plutôt court lorsqu’on l’ouvre dans le but de préparer sa retraite. De fait, le PEA peut convenir aux personnes proches de la retraite qui ne l’ont pas encore suffisamment bien préparée (mieux vaut tard que jamais !). Le PEA vous permet de placer votre argent en bourse, dans des actions, des fonds etc., de les acheter, les revendre, faire des versements pour gonfler votre capital etc., bref, il vous laisse une grande flexibilité pour vous constituer un portefeuille à faire grandir et à optimiser. Le PEA est plafonné à 150 000 euros, ce qui peut limiter les possibilités pour la retraite. Cependant, il sera un excellent choix, dans ce cas, pour compléter une stratégie de placement plus globale, et vous permettra de diversifier vos placements et votre patrimoine.

7. Le PERP

Le PERP, ou Plan Epargne Retraite Populaire, est le choix le plus classique et le plus courant. Il reste néanmoins un bon choix pour préparer sa retraite sereinement. Le PERP est un placement à très long terme. Les versements sont déduits du revenu imposable dans la limite de 3754€ par an ou de 10% de vos revenus imposables s’ils sont supérieurs à 37 540€, avec un plafond maximum de déduction de 30 038€. Ouvrir un PERP peut donc également vous ouvrir les portes d’avantages fiscaux et réductions d’impôts très alléchants. En principe, le PERP aboutit à terme sur un versement sous forme de rente, mais vous pouvez tout de même opter pour une transformation des montants investis en capital, totalement ou partiellement. À l’issue du PERP, les rentes ou capitaux touchés sont soumis à l’impôt sur le revenu.

8. Les variables annuities

Les variable annuities sont des contrats d’assurance-vie qui présentent l’avantage important d’avoir des revenus garantis, sous forme de rente au moment du départ à la retraite. Ces revenus sont en moyenne d’environ 4% du capital investi, ce qui peut bien sûr varier d’un contrat à l’autre. Cependant, ce pourcentage est défini au départ et garanti à vie quels que soient les aléas de l’économie. En revanche, si entre temps votre capital augmente, votre rente pourra de fait être revalorisée sans pouvoir diminuer par la suite. Les variables annuities peuvent être souscrites à partir de l’âge de 45 ans, et le versement du capital se fait en une seule fois. Si vous ne souhaitez pas de rente, vous pourrez tout de même retirer votre capital. Le seul inconvénient de ce produit très avantageux est les frais de gestion qui peuvent être assez élevés. Mais ce produit reste l’un des plus sécurisé et des plus performants du marché.

Conclusion :

Nous vivons dans une société dont l’économie est instable et incertaine, où les réformes vont bon train, et où les aides de l’État ne doivent plus être considérées comme définitivement acquises. On peut préparer sa retraite à tout âge, même si le plus tôt reste le mieux. Il existe un grand choix de produits de placements avantageux et performants qui répondront aux besoins de chacun d’entre vous.