Vous avez peut-être déjà entendu parler du nouveau réseau social Tsü ? Mais savez-vous ce qu’il a de révolutionnaire ? Avec ce réseau social, vous pouvez gagner de l’argent. Si si, vous avez bien lu, on vous rémunère pour publier du contenu, le partager, faire grossir votre liste d’amis etc.

Alors que les réseaux sociaux « classiques » comme Facebook, Twitter, Google + etc. profitent de vos données personnelles (les débats sont nombreux sur ce sujet), sans parler des entreprises qui se revendent entre-elles des listes contenant vos habitudes de consommation et de navigation sur internet, Tsü, lui…fait pareil ! L’énorme différence est que le nouveau réseau social assume cette activité, et vous rémunère pour en quelque sorte vous récompenser de votre participation.

Concrètement, comment ça fonctionne ?

Au niveau de la navigation, l’ergonomie, le design etc., Tsü ressemble assez à un savant mélange de Facebook et Twitter, avec un petit soupçon de Google Plus. Du coup, lorsqu’on arrive sur son nouveau profil, on n’est pas dépaysé, ou juste un petit peu, mais on se familiarise très vite avec son fonctionnement.  Comme pour les autres réseaux sociaux, il s’agit donc de se créer un profil, avec une photo de profil, une photo de couverture, des amis, des followers etc. Vous pourrez ensuite y partager des liens, vidéos, photos, textes etc. Jusque-là, rien de particulièrement nouveau.

Comme le réseau est tout neuf, il a un peu moins de fonctionnalités que ses concurrents plus anciens. Par exemple, on peut publier son contenu en mode « public » ou restreindre l’affichage à ses « amis », mais pour l’instant, impossible de restreindre à certains amis sélectionnés par exemple, ou pas de partage aux « amis et leurs amis » comme sur Facebook par exemple. Ce réseau social ayant moins d’un an, il est compréhensible qu’il ne soit pas encore aussi abouti que ses cousins présents sur la toile depuis des années, mais ça viendra, et vous verrez que ce n’est pas gênant du tout.

Que fait Tsü avec mon contenu ?

Tsü va utiliser votre contenu (photos, vidéos, statuts etc.) avec ses annonceurs pour par exemple cerner vos goûts, vos habitudes de navigation, de consommation etc., et affichera de ce fait des publicités qui seront en adéquation avec votre profil. En réalité, qu’on le sache, qu’on l’ignore, ou qu’on le sache et qu’on choisisse de l’ignorer… tous les réseaux sociaux font cela ! Il s’agit tout simplement de publicité ciblée sur tout une gamme de critères allant de votre tranche d’âge à vos passions, en passant par vos habitudes alimentaires etc.

Tsü considère, à juste titre à mon avis, qu’étant donné que ses membres participent activement à fournir ces données aux annonceurs, ils méritent d’être rémunérés pour cela. Vous fournissez du contenu et des données personnelles destinées à être utilisées librement par des tiers, donc il est normal que vous les vendiez. Et le réseau social n’y va pas de main morte ! Tenez-vous bien, il ne reverse pas moins de 90% des revenus publicitaires générés à ses membres, les 10% restants étant utilisés pour les frais de fonctionnement et de maintenance du site.

En ce qui concerne vos informations personnelles, il s’agit surtout d’informations que vous choisissez de publier. Donc, rassurez-vous, on ne va pas vous demander votre taille, votre poids et vos mensurations. Lors de votre inscription, concrètement, on vous demande votre nom et votre prénom (sachant que vous pouvez vous appeler comme vous le souhaitez !), un pseudonyme, une adresse email, et votre date de naissance, que vous pouvez ensuite choisir d’afficher ou non (là encore, vous pouvez avoir l’âge que vous voulez !). C’est vous qui décidez entièrement des informations que vous donnez sur le site, à vous de voir jusqu’à quel point vous souhaitez partager votre vie privée. Certains membres de postent rien de privé. Ils créent des pages similaires aux « groupes » de Facebook, sauf que ce sont tout de même des profils, et y postent par exemple des photos de paysages qu’ils ont probablement trouvés sur Google.

Donc ensuite, vous publiez le contenu que vous souhaitez, vous n’êtes pas obligé de créer un profil « professionnel », vous pouvez y mettre des photos de petits chats mignons si vous aimez ça ! Le but du jeu est que vous soyez l’auteur de votre contenu. Privilégiez donc des images libres de droit ou créées par vos soins, idem pour les vidéos. Rien ne vous empêche de partager aussi le contenu d’autres personnes, au contraire, c’est recommandé !

Peu importe le contenu, le but est qu’il soit le plus « viral » possible, c’est-à-dire qu’il ait une visibilité sur le site, et plus tard sur internet, qui soit la plus grande possible.

La règle pour toucher une rémunération est simple : Plus votre profil est vivant, dynamique, et présent sur le réseau social, plus votre rémunération sera importante, puisque vous générerez plus d’annonces publicitaires. Donc plus vous partagez de contenu, plus vous avez d’amis, de followers, et plus vous suivez de monde, plus vos revenus publicitaires augmenteront.  Parmi les amis, il y a une distinction. Les amis que vous « rencontrez » sur le site et les amis que vous apportez au site. Ces derniers sont appelés les « children » (enfants) et seront en fait vos filleuls. Vous toucherez un pourcentage supplémentaire sur les revenus publicitaires de vos filleuls, puisque ce sont de nouveaux membres que vous apportez au site.

Certains membres n’hésitent pas à faire des captures d’écran de leurs statistiques et les affichent sur le réseau social. Parmi ceux que j’ai pu voir, l’un d’entre eux gagnait environ 20$ par jour, si vous faites le calcul, cela vous fait déjà un bon revenu complémentaire chaque mois, pour avoir partagé du contenu sur un réseau social, comme vous le faites probablement déjà depuis des années « gratuitement » !

La communauté Tsü

Sur Tsü, la communauté et la mentalité qui l’accompagne n’ont rien à voir avec les autres réseaux sociaux. Ici, on n’est pas dans la protection absolue à tout prix de la moindre photo, ni dans les groupes fermés réservés à une certaine élite etc. Le but étant ici de gagner de l’argent, et donc de construire un réseau qui soit le plus étendu possible, tout le monde suit tout le monde et tout le monde accepte tout le monde dans ses amis. J’exagère (juste un petit peu), mais c’est un raisonnement qui part d’un postulat plutôt positif : Si vous voulez gagner de l’argent avec Tsü, vous aurez besoin de tout le monde ! Cela fonctionne sur la solidarité en quelque sorte, et la communauté, et non sur la concurrence. Vous serez donc amené à avoir dans vos contacts des personnes que vous ne connaissez pas du tout, mais avec qui vous échangerez du contenu régulièrement. Pour l’instant, il y a peu de chance, si vous êtes Français, que vous y retrouviez vos amis « de la vraie vie », car il y a encore très peu de Français présents sur ce réseau.

Pourquoi rejoindre Tsü ?

– Parce que vous ferez partie des premiers arrivés ! Ça n’a l’air de rien mais ça peut tout changer. C’est un réseau social très prometteur, qui vient tout juste de naître. En un peu plus de 6 mois, il a déjà dépassé les 2 millions de membres, alors qu’il n’est même pas encore bien référencé sur Google (à moins de taper le mot clé « tsü », vous ne le trouverez pas encore en première page). Son concept est révolutionnaire, et met fin à pas mal de débats faisant rage sur la toile au sujet des réseaux sociaux et des annonceurs publicitaires. Lorsqu’il se sera bien développé dans quelques années, ce sont les « anciens », ceux qui étaient les premiers à avoir créé et développé un profil, qui gagneront le plus d’argent, c’est une question de logique !

– Pour gagner de l’argent, et pour un principe simple : pourquoi faire quelque chose gratuitement quand on peut faire la même chose et gagner de l’argent, même s’il s’agit d’un loisir ?

– Parce qu’effectivement, comme le prône le site, il est normal que vous soyez rémunéré pour partager des données qui vous appartiennent. Et lorsque vous partagez des données dont vous n’êtes pas à l’origine (partage d’un article par exemple), vous devenez un « annonceur » en quelque sorte.

Comment rejoindre Tsü ?

Pour rejoindre Tsü, en tout cas pour l’instant, vous devez impérativement être invité par un membre déjà inscrit. J’ai créé un compte pour tester le site, donc si vous ne connaissez pas déjà quelqu’un ayant un profil, vous pouvez utiliser mon invitation.

Conclusion :

Le nouveau réseau social Tsü fait déjà beaucoup parler de lui outre-Atlantique, alors qu’il n’a pas encore fêté son premier anniversaire. Pour l’instant, le site est en anglais, mais il est très intuitif. De plus, comme il ressemble visuellement à ses concurrents, vous n’aurez aucun mal à vous y retrouver. Il n’est pas encore très connu en France, bien que certains commencent déjà à en parler. C’est donc le moment idéal pour prendre le train en marche, et profiter d’être au sommet lorsque le site atteindra son pic de popularité ! C’est un très bon moyen de rentabiliser son temps libre, et pourquoi pas d’emmener vos amis avec vous !

Voir aussi: A savoir Gagner plus