Vous êtes passionné par la photographie ? Que vous soyez photographe amateur ou professionnel, vous pouvez gagner de l’argent en revendant vos photos sur internet, via les banques d’images, appelées également microstocks.

Les microstocks sont d’énormes bases de données d’images en ligne. Certaines proposent aussi maintenant des vidéos et même de la musique. La particularité des images que l’on trouve sur ces sites est qu’une fois vendues, elles sont pour la plupart libres de droit (il est néanmoins possible d’en vendre sous plusieurs types de licences), c’est-à-dire que la personne ou la société qui les a acheté peut la diffuser autant de fois qu’elle le souhaite et de manière illimitée dans le temps. Les principales personnes qui recherchent ce type de photographies, et qui seront vos acheteurs potentiels, sont les propriétaires de sites e-commerce, les graphistes, les webmasters, les blogueurs etc.

Comment fonctionnent les sites de banques d’images ?

Le fonctionnement est très basique. Vous vous inscrivez sur le site, vous créez votre galerie (ou vos dossiers photos), et vous téléchargez vos photos. Une fois qu’elles auront été validées par le service de modération du site, elles seront affichées. Il y a quelques règles à respecter pour que vos photos soient en règle avec les critères des banques d’images. Vous devez bien évidemment être l’auteur de la photo, et vous devez aussi posséder toutes les autorisations nécessaires relatives aux éléments présents sur la photo (personnes, bâtiments, produits…). Vous fixez votre prix, en tenant compte des prix d’autres photos similaires (les prix du marché) ; car si vous les vendez trop chères, vos photos auront tout simplement du mal à trouver preneur, et si vous les « bradez », ce n’est pas bon pour vous non plus ! La banque d’image prend une commission sur les ventes, plus ou moins élevée selon les sites mais aussi selon votre classement. Car plus vous allez mettre de photos en vente, et mieux elles se vendront, plus vous gagnerez en visibilité et en notoriété sur le site.

Voici un aperçu des principales banques d’images présentes sur le net, les plus connues, les plus fiables, et surtout les plus visitées, c’est-à-dire celles où vous allez pouvoir trouver le plus d’acheteurs potentiels.

Le site Fotolia

C’est l’une des banques d’images les plus connues sur la toile. Avec plus de 38 500 000 images en vente sur le site, Fotolia a déjà bien fait ses preuves. Créée en 2004 par deux entrepreneurs français, Fotolia s’est fortement développée depuis et existe aujourd’hui dans 23 pays. Le site est disponible en 15 langues différentes, et possède actuellement plus de 3 millions d’utilisateurs. En plus des images, Fotolia propose également des vidéos de présentation et des vecteurs.

Pour acheter une photo sur le site, le client a deux possibilités : il peut soit acheter des crédits qu’il dépensera ensuite pour les photos de son choix, soit acheter un abonnement à Fotolia, puis acheter des photos via cet abonnement.

Pour vendre des photos, rien de plus simple. Il suffit de vous inscrire gratuitement sur le site, de valider votre inscription via le lien qui vous sera envoyé par email, et enfin d’uploader vos photos, que vous pouvez classer dans différents dossiers que vous aurez créés. Une fois ces photos validées par les modérateurs du site, elles sont affichées sur Fotolia.

Fotolia possède un système de classement, dont va dépendre ensuite le pourcentage de commission que le site prendra sur vos photos. De « blanc » à « diamant », ce classement est déterminé en fonction du nombre de photos que vous vendez. Vous démarrerez donc en bas de l’échelle, mais avec de belles photos, vous pourriez être rapidement victime de votre succès !

Le prix de vente des photos est donc déterminé en crédits, dont la commission est versée sur votre compte Fotolia, que vous pouvez ensuite convertir en argent. Les détails des prix des photos et des commissions sont expliqués dans la rubrique « Vendre des photos et des vidéos sur Fotolia« , sous l’onglet « Tarif des images ».

Cette banque d’image est très complète, présente depuis plus de 10 ans dans une vingtaine de pays et leader du marché français et européen. Inutile de préciser que Fotolia est une banque d’image incontournable si vous souhaitez vous lancer dans la photographie (et la vente de vos œuvres), que ce soit à titre amateur ou professionnel.

Le site Shutterstock

Shutterstock, dont le fonctionnement est basé sur le même principe que Fotolia, est une banque d’images mondiale. Encore plus gigantesque que sa concurrente citée plus haut, cette plateforme est présente dans pas moins de 150 pays, et propose plus de 50 millions de photos, images vectorielles, vidéos et musiques. Tout en bas de la page d’accueil, lorsqu’on clique sur « Devenir contributeur« , on tombe sur une autre page où le site affiche avoir déjà versé plus de 250 millions de dollars à ses contributeurs ! Effectivement, ça donne le vertige…

Encore une fois, tout en bas de cette page « Devenir contributeur », on peut voir différents petits liens très intéressants (preuve qu’il est toujours important de faire attention aux petits liens en bas de page) nommé « Gains et versements« . Lorsqu’on clique sur ce lien, on tombe sur un tableau des gains potentiels en fonction des types de ventes pour chaque téléchargement d’image. Le site annonce ainsi pouvoir vous faire gagner jusqu’à 120$ par téléchargement d’image ! Quant aux vidéos, pour information, vous serez rémunéré à hauteur de 30% de commission.

Toujours en regardant les petits liens en bas de page, on s’aperçoit que Shutterstock propose toute une gamme de services annexes, tels que des vidéos tutoriels, des conseils sur la conception graphique, un blog, un forum etc. Bref, ici, tout est fait pour vous dérouler le tapis rouge, que vous soyez client ou contributeur.

Enfin, le site possède également programme d’affiliation (disponible uniquement en anglais) et un programme de parrainage où vous toucherez des commissions si vous apportez des nouveaux contributeurs et/ou des nouveaux clients.

Quand on s’inscrit en tant que contributeur, une fois le petit formulaire rempli et l’email validé, un guide simple mais complet vous indique pas à pas les étapes à suivre pour commencer à vendre vos photos, vidéos, musiques etc. Il vous faudra notamment d’abord fournir un scan de votre pièce d’identité au format jpeg, pdf ou tif ; une formalité évidente liée à protéger vos droits d’auteur.

La banque d’images Shutterstock est incontestablement le leader mondial de son secteur. Le site est très convivial, facile à utiliser, et tout est fait pour que vous puissiez démarrer votre activité rapidement et en toute simplicité. La rémunération est par ailleurs très intéressante comparée à d’autres banques d’images. Si vous vous lances dans l’activité de création/vente de photographies, ce site doit absolument faire partie de vos places de marché préférées.

Quelques autres bonnes adresses :

Voici d’autres liens vers des banques d’images intéressantes, plus petites mais non négligeables. Le point important est que sur un site plus petit, vous pourrez gagner plus rapidement en visibilité. À vous ensuite de comparer d’autres caractéristiques telles que la rémunération, pour cibler lesquels vous conviendront le mieux.

bigstockphoto.com : Ils proposent à leurs clients un service sous forme d’abonnement avec 7 jours d’essai gratuits (les autres plateformes ont également des abonnements mais sans essai gratuit, sauf promotion éventuelle), ou la création d’un compte gratuit pour ensuite acheter des photos ponctuellement, ou devenir contributeur.

dreamstime.com : Ce site anglophone est disponible en français (certaines parties du site ne sont pas encore traduites, mais ce ne sera pas gênant pour votre utilisation).

Conclusion :

Que vous soyez un grand passionné de photographie pratiquant cette activité en loisir ou en professionnel, ou que vous soyez un pur amateur désirant vous lancer dans une nouvelle activité, sachez que vous pouvez rendre cette dernière très lucrative grâce aux banques d’images sur internet. Les deux leaders des marchés mondiaux et européens possèdent tous les services et les outils nécessaires pour vous aider à vous lancer rapidement et facilement. N’hésitez pas à vous inscrire sur les deux sites, mais publiez-y des photos différentes, afin de diversifier vos sources de revenu mais aussi, à terme, les multiplier. Les banques d’images plus petites méritent elles aussi d’être testées, car elles présentent d’autres avantages que les plus grandes n’ont pas (ou moins). La vente de photographies sur internet, qui s’étend maintenant aux vidéos, images vectorielles, musiques etc. est une activité qui existe depuis plus de 10 ans déjà, et qui est très lucrative et intéressante, surtout compte tenu de la difficulté qu’on les photographes professionnels à vivre de leur passion par les moyens « classiques » (labo photo, presse etc.).